Volet 1 Manipulation planétaire OVNI : Y a t-il une manipulation sociologique planétaire du phénomène OVNI ?

 

 

Volet 1 Manipulation planétaire OVNI :  Y a t-il une manipulation sociologique planétaire du phénomène OVNI ?

Mon objectif n'est pas de racoler sur un titre sensationnel, mais de faire une analyse objective d'après des recherches que j'ai faites sur la réalité d'un phénomène

Si je parle de Sociologie, c'est que certains sociologues se sont spécialisés dans le phénomène OVNI et y voient un phénomène sociologique, puisqu'il touche près de 50 % des populations de la plus part des Pays qui admettent croire aux OVNI. Or comme la plus part des gens n'ont pas vu ces OVNI, et qu'on ne leur a pas apporté de preuves formelles, nous sommes bien dans un système de croyance qui relèverait probablement du phénomène sociologique, voire du phénomène religieux, voire des deux à la fois.

Ces interprétations ne plaisent pas aux Ufologues car ils prétendent qu'elle est réductrice.

J'admets pour ma part que si elle est effectivement réductrice, elle ne l'est pas si on procède comme je fais avec une approche pluridisciplinaire : en effet : constater un phénomène sociologique ou religieux n'empêche nullement le phénomène d'exister, voire qu'une partie du phénomène OVNI est d'origine extra-terrestre.

Le phénomène de la religion étant basé sur la croyance ne prouve pas que Dieu n'existe pas. Dieu peut très bien exister même si la quasi-totalité des croyants n'a jamais vu Dieu.

De la même manière, les extra-terrestres peuvent très bien être sur Terre malgré que la plus part des croyants aux OVNI, n'aient jamais vu un OVNI de leurs propres yeux ou ne sachent pas analyser ou comprendre ni les preuves, ni les raisonnements complexes impliqués dans le phénomène OVNI.

Jusqu'ici donc le phénomène OVNI n'est plus ou moins bien compris et analysé dans sa globalité que par un nombre réduit d'ensembles de personnes :

  • Certains militaires
  • Les Ufologues
  • Certains scientifiques qui se cachent
  • Certains médias
  • Certains sociologues

Nous constatons que le phénomène n'est pas abordé par les politiques, ni par les religieux.

Il y a plusieurs explications à mon sens à cela :

  • Les politiques ne veulent pas parler d'un phénomène qu'ils maîtrisent mal, car avouer mal maîtriser un domaine pour un politique, c'est dire tout haut qu'on est incompétent. Or s'il y a un métier médiatique où il ne faut jamais admettre en Public son incompétence, c'est bien le métier de Politique.
  • Les politiques se sont toujours méfiés des phénomènes sociologiques ou religieux qu'ils maîtrisent mal car ils savent que ces phénomènes peuvent leur échapper. Ils ont donc la sensation de jouer avec le feu.
  • Les politiques ont une peur naturelle de tout ce qui peut affecter leur électorat croyant dans les religions. Or les croyants représentent entre 50 et 100 % des populations des différents Pays. Et l'église catholique a longtemps nié l'existence des extra-terrestres, même si maintenant à l'Observatoire du Vatican cette hypothèse n'est pas refusée.
  • De façon générale donc, les religieux se sentent mal à l'aise devant l'hypothèse extra-terrestre : Avouer comme les politiques mal maîtriser un domaine, et bien c'est avouer son incompétence. Et s'il y a un deuxième métier où il ne faut pas avouer son incompétence, avec la Politique, c'est bien la religion, car elle est basée sur des dogmes, comme la Politique.
  • Nous ne pouvons constater que la Politique et la religion se partageant le pouvoir sur la planète. Et opérant auprès de leur électorat avec des dogmes, ils ne veulent donc pas prendre le risque de se positionner sur un phénomène qui relève plus de l'analyse scientifique que du dogme.
  • Que reste t-il ? : Les Ufologues, les militaires, les scientifiques, et les médias.
  • Les médias et les scientifiques : ils ont la même prudence ; s'ils n'excluent pas le phénomène, le phénomène les intéresse pour certains. Mais comme ils procèdent avec prudence, car leurs métiers sont soumis à des règles voulant que l'on doive être impartial pour juger des preuves, et affirmer la réalité d'un phénomène avec des preuves irréfutables, et que ce n'est pas encore le cas, ceux-ci ne veulent pas admettre de jugements sur la question.
  • Il reste donc les militaires, et les Ufologues, qui ne sont pas soumis aux mêmes règles que les corps de métier décrits précédemment. C'est pourquoi probablement ils s'expriment. Il y a aussi certainement une seconde raison, c'est que les militaires et les ufologues sont confrontés sans cesse à des preuves, même si elle peuvent être contestées par les uns ou les autres. Et que cette confrontation continuelle avec le phénomène qui nous intéresse doit engendrer un stress principal chez ces personnes qui est d'assister à un phénomène et de ne pas pouvoir agir dessus, lui donner un sens. Or pour donner un sens, il faut donc nécessairement s'exprimer et donner un avis : on est pour reconnaître le phénomène ou pas. Et comme la question principale est de savoir si les extra-terrestres existent ou pas, il faut donc pour donner un sens admettre ou non l'existence des extra-terrestres.
  • C'est là que nous tombons dans une logique redoutable. En effet, les seuls qui pourraient nous apporter la vérité, militaires et Ufologues, ne se déterminent donc pas seulement parce que leurs preuves sont infaillibles, mais parce que qu'il faut nécessairement donner un sens à des observations qui ne peuvent pas être expliquées. Et les sociologues et les zététiciens le savent, et ne manquent d'en user et de le souligner. Et reprochent aux militaires et aux Ufologues qu'à force de vouloir trop donner un sens, on risque de passer à côté de l'essentiel : la vérité scientifique.
  • Mais la vérité scientifique est-elle possible ? En effet, les observations d'OVNI étant aléatoires, le phénomène n'est donc pas reproductible. Il ne peut donc être pris en charge de façon globale avec une approche des sciences physiques. Ou du moins on le pense. Et le phénomène dépend donc de la logique des sciences humaines, qui étudie des phénomènes qui ne sont pas reproductibles, mais statistiques.
  • Et ce qui m'amène a dire cela, c'est que l'étude de la plus part des documents du GEPAN (organisme du CNES qui s'occupe des OVNI en France) m'a prouvé que la plus part des travaux qu'ils avaient faits étaient des études statistiques, relevant de la logique des sciences humaines, et que les travaux purement scientifiques spécifiques à la technologie supposée des extra-terrestres, et qui auraient dû être lancés, puisqu'au départ, les militaires sont des scientifiques, n'ont jamais été lancés.
  • Je pense à des travaux qui auraient consisté à établir sur le territoire national des stations de détection électroniques, radar et optiques pour analyser les OVNI, travaux dont on a évoqué seulement la possibilité au GEPAN, mais sans passer à la phase pratique. Cela a été le cas sur toute la planète, et nous n'avons aucune étude physique des OVNI depuis 50 ans, alors que cela aurait pu être possible depuis au moins 10 ou 20 ans. J'ai en effet fait une étude à ce sujet : les technologies existent et j'ai même identifié les sociétés qui fournissent ce matériel, et qui sont pourtant des fournisseurs officiels des Armées. Les armées de la planète ont donc un matériel adéquat pour observer les OVNI, mais les mêmes organismes dépendant de ces mêmes Armées n'ont pas ce matériel. Pourquoi ?
  • Nous nous apercevons donc que la logique Ufologique est redoutable : avancer d'un pas semble nous faire en même temps reculer d'un pas. Non seulement les organismes officiels d'études des OVNI raisonnent comme on raisonne dans les sciences humaines (non-reproductibilité du phénomène), mais leur approche qui leur est imposée par la Nature même des OVNI, les empêche tout simplement de négliger les technologies de détection susceptibles de passer de la logique des sciences humaines, à la logique des sciences dites dures, sciences dures seules susceptibles de trancher le sujet OVNI.
  • Et la logique des OVNI SE RENFERME SUR ELLE MEME. Le processus sociologique induisant un phénomène de croyance, va totalement occulter à l'ensemble du corps social du pays concerné qu'aucun moyen sérieux d'observation n'a été mis en place, alors que non seulement les technologies existent et sont disponibles dans le civil, mais que ces technologies sont connues des militaires, des astrophysiciens, qui s'en servent pour suivre les missiles aériens ou les étoiles…
  • Cette logique est si Opérante, que même les Ufologues sont tombés dedans. Bien qu'il existe actuellement des travaux fait par une association d'Ufologues qui est composée d'astrophysiciens qui cachent leurs noms en France, et qui travaillent sur des stations de détection destinées au grand public.
  • Nous avons donc bien au niveau planétaire, puis qu'aucune station n'a été construite en 20 ans, alors que ces stations existent chez les militaires et les astrophysiciens depuis bien longtemps, une logique qui consiste à entretenir la supposée existence des extra-terrestres, sans lui donner toutefois les moyens de passer à la prise de conscience par des preuves formelles, comme si la croyance était non seulement nécessaire pour faire vivre le phénomène OVNI, mais qu'elle en était une composante essentielle.
  • C'est pourquoi j'aborde le sujet de la manipulation sociologique, car mon étude identifie sur la planète un certain nombre d'opérateurs connus ou non connus, qui vont se servir de ce phénomène contradictoire pour manipuler les Ufologistes, les médias, voire les militaires et les gouvernements de certains pays. Ce phénomène de croyance aux OVNI dépend probablement de phénomènes dépendant de la sociologie, de la religion, voir de l'inconscient collectif de JUNG, si celui-ci était bien sur prouvé. Mais que peut-on vraiment prouver en sciences humaines ? J'aborderai donc la question de la manipulation à l'échelle planétaire dans mon prochain sujet. Je procède par phase, car le sujet est complexe. Et je vous laisse réfléchir à mon analyse.


16/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 311 autres membres