Un OVNI brûle un Mécanicien aux USA : Incident de Falcon Lake

 

Incident de Falcon Lake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le 19 mai 1967, Stephen Michalak a été sérieusement brûlé lors de son éventuelle rencontre avec un OVNI aux abords du lac Falcon (Canada).

Sommaire

[masquer]

Chronologie des événements [modifier]

Stephen Michalak, mécanicien de profession, décida de passer le week-end du 19 mai 1967 dans le parc Whiteshell pour s'adonner à son hobby : la géologie. Après une nuit dans un motel de la route trans-canadienne, Stephen partit en direction du lac Falcon vers 5h30.

Vers 12h15 alors qu'il examinait une veine de quartz au bord d'une rivière, Stephen aperçut deux objets rouges métalliques de forme discoïdale d'environ 1,50 m de diamètre qui flottaient à quelques mètres du sol au-dessus de lui. L'un des deux objets vint se poser à quelque mètres de Stephen tandis que l'autre prit de l'altitude et disparut derrière la frondaison des arbres. Reportant son attention sur l'objet posé au sol, le témoin remarqua une odeur de souffre ainsi qu'un léger sifflement.

Après quelques minutes d'observation, une trappe s'ouvrit dans l'objet et Stephen perçut des sons qu'il assimila à des voix qui provenaient de l'OVNI. Pensant qu'il pouvait s'agir d'un appareil expérimental militaire, le témoin essaya d'appeler en anglais, en allemand ainsi qu'en français mais ne reçut aucune réponse. Revenu de sa surprise, Stephen s'approcha de l'objet et inspecta la trappe ouverte : il ne vit que d'étranges motifs lumineux se déplaçant dans une totale obscurité.

Brusquement, la "trappe" fut soudain obturée par trois panneaux coulissant et Stephen reporta son attention sur l'objet en passant sa main dessus. Le contact lui évoqua celui du "verre dépoli". Soudain, la toile des gants que portait le témoin se mit a fondre, l'obligeant à rapidement retirer sa main.

Immédiatement l'objet tourna sur lui même, et Stephen se retrouva face à une grille d'une trentaine de centimètre de large percée de trous. Un souffle chaud s'échappa des trous, embrasant la chemise et le maillot de corps du témoin. Pris de panique, Stephen arracha ses vêtements en feu et les jeta au sol tout en apercevant l'OVNI s'envoler et disparaître derrière les arbres.

Complètement choqué, Stephen observa les environs et vit que la zone où était posé l'objet avait manifestement subit un fort souffle d'air. Au bout de quelque minutes, Stephen fut prit de vomissements, de migraines et décida de retourner en direction du motel. Souffrant de violents vomissements, le témoin retourna péniblement au motel à pied après qu'un membre de la police montée lui ait refusé son aide, pensant que Stephen Michalak était ivre.

Il arriva au motel vers 16h00 et demanda immédiatement au bar de l'hôtel où il pouvait consulter un médecin. On lui répondit que le premier cabinet se trouvait à plus de 75 km. Préférant retourner chez lui à Winnipeg, Stephen appela sa femme pour la prévenir qu'il venait d'avoir un accident et attendit le bus de 20h45.

Son fils vint l'accueillir à Winnipeg vers 22h15 et l'emmena immédiatement voir un médecin. Le médecin de l'hôpital de Misericordia qui l'examina remarqua immédiatement les brûlures de forme carré dont le torse et le ventre de Stephen était recouvert, de plus, les vomissements et les migraines ne s'étaient pas arrêtés.

Deux jours plus tard, craignant une irradiation, son médecin généraliste l'envoya consulter le Département de médecine nucléaire de l'hôpital, mais le spécialiste ne trouva aucune trace d'irradiation et diagnostiqua une simple brûlure thermique. Stephen Michalak affirma avoir perdu une dizaine de kg dans la semaine qui suivit son étrange rencontre.

Plusieurs enquêteurs officiels interrogèrent le témoin et retournèrent sur les lieux de l'observation : ils y découvrirent les restes carbonisés des vêtements de Stephen ainsi que plusieurs pièces métalliques non identifiées. Des traces de radiation extrêmement importante furent détectées à certains endroits de la zone et les pièces métalliques furent identifiées comme de l'argent quasi-pur (98%).

Stephen Michalak est décédé en octobre 1999.

Thèse officielle [modifier]

  • Les enquêteurs émirent de nombreux doutes sur l'histoire de Stephen Michalak car ce dernier changea de versions à plusieurs reprises lors de l'enquête et mit un temps très suspect à retrouver le site de l'observation (2 mois). Par exemple, Michalek soutenait qu'il a pris un café au motel le soir qui a précédé l'incident, mais le barman du motel constatait qu'il lui a servi quelques bières.[1]
  • Aucun autre témoignage ne vint corroborer le témoignage de Stephen malgré la présence de nombreuses tours de garde anti-incendie dans le parc Whiteshell.
  • Les enquêteurs n'expliquent pas pourquoi le site présentait des taux de radiation très importants alors que le témoin, ainsi que les restes de ses vêtements n'en présentaient aucune trace.
  • Les enquêteurs émirent l'hypothèse que Stephen avait pu s'infliger lui même les étranges brûlures de formes carrées avec une grille de barbecue et "rendre" le site radio-actif en répandant du radium.

Arguments ufologiques [modifier]

  • Plusieurs médecins attestèrent de la réalité des brûlures dont souffrait Stephen après son étrange observation.
  • Stephen Michalak était un homme calme et honorablement connu de son entourage. Il n'a tiré aucun profit de cette histoire et on peut donc s'interroger sur les raisons qui auraient pu le pousser à inventer toute cette affaire.

Notes [modifier]

  1. (fr)Le phénomène des ovnis au Canada, une exposition de musée virtuelle à Bibliothèque et Archives Canada

Références [modifier]

Voir aussi [modifier]

Liens externes [modifier]



07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 258 autres membres