SCOOP : Un scientifique américain arrive à prouver que la Navette Spatiale a filmé des OVNI

 

SCOOP : MISSION STS 48 : Un scientifique américain arrive à prouver que la Navette Spatiale a filmé des OVNI : c'est assez convaincant. Malgré les dénégations de la NASA, le scientifique parait avoir bien travaillé sa question. Le repôrtage est donc très intéressant à voir.

Attendre environ 5 minutes en images pour avoir le commentaire sur la vidéo.

 


Dossier ovnis - 10/12
envoyé par ufo44
 
 
 

VIDEOS PRISES PAR LES NAVETTES SPATIALES:

Voici une collection de films et de vidéos pris par différentes missions de la Navette spatiale américaine dans la haute atmosphère et dans l'espace autour de la terre. Un réponse spectaculaire à l'objection souvent avancée par les sceptiques: "si les ovnis sont extra-terrestres, on devrait en voir également dans l'espace, pas seulement dans l'atmosphère". Ces images provenant toutes des caméras de la NASA nous montrent que tel est bien le cas: il y a des objets non identifiés qui circulent dans l'espace au delà de la Terre.

MISSION DISCOVERY STS 48:

Une vidéo tournée lors du la mission STS-48 de la navette 'Discovery' en 1991. Un objet volant apparaît juste au dessus de l'atmosphère terrestre et effectue quasiment un demi tour au moment ou un autre objet ressemblant à un missile semble avoir été tiré dans sa direction. Cet extrait est sans doute le plus célèbre parmi une collection imposante de vidéos étranges de la NASA prises lors de cette mission et a soulevé une vague de questions auxquelle nulle réponse n'a pour le moment été donnée.
Image de la vidéo
Lieu: Juste au delà de l'atmosphère terrestre
Date: 15 Septembre 1991
Origine: NASA
Source: NASA
Taille: 971 Ko
Durée: 17 sec
Format: MPEG

MISSION DISCOVERY STS 48:

Une seconde vidéo de la mission STS-48, absolument époustouflante. Nous voyons plusieurs objet volants non identifiés circulant à la limite de l'atmosphère, à très grande vitesse, et une série de ce qui ne peut évoquer que des missiles, tirés vers les objets. Une véritable 'Guerre des Etoiles' semble être en cours, un des ovnis est même touché. Certaines sources ont affirmé que ce sont la des exercices militaires, mais le mouvement des ovnis, au contraire de celui des missiles, ne peut correspondre à rien de ce que nous connaissons.
Image de la vidéo
Lieu: Très haute atmosphère terrestre
Date: 15 Septembre 1991
Origine: NASA
Source: NASA
Taille: 4393 Ko
Durée: sec
Format: MPEG

MISSION DISCOVERY STS 48:

Un événement encore plus curieux filmé lors de la mission STS-48. Il nous semble voir un objet volant non identifié en mouvement, donnant l'impression d'un ver immense qui se tortille juste au dessus des nuages. L'équipage est conscient de la présence de l'objet: il est suivi par la caméra et zoomé.
Image de la vidéo
Lieu: Haute atmosphère
Date: 15 Septembre, 1991
Origine: NASA
Source: NASA
Taille: 5149 Ko
Durée: 109 sec
Format: MPEG

1995:

Un court film provenant d'une navette spatiale en 1995. L'objet effectue un changement de direction brutal peu avant la fin de ce très bref clip.
Frame from the video
Lieu: Haute atmosphère
Date: 8 Octobre 1995
Origine: NASA
Source: NASA
Taille: 897 Ko
Durée: 3 sec
Format: AVI

MISSION COLUMBIA STS 80:

Une vidéo de la NASA prise par la navette Columbia pendant la mission STS-80 au dessus de la Terre pendant une tempête, le 13eme jour de la mission le 1er Décembre 1996. Il y a bien plus d'une douzaine d'objets "inconnus" dans cette vidéo, des objets qui ne semblent pas être des lumières, des étoiles, ni des satellites ou des lumières d'une ville. Il y a également une d'une douzaine d'objets qui circulent devant la caméra. Il y a un objet prédominant dans cette vidéo, qui en est "le sujet principal", les autres semblent venir et disparaître. Les objets croisent au-dessous des nuages, montant vers le haut des nuages, on voit des sphères lumineuses colorées se déformer et changer couleur, des stries ou des "tiges" de lumière croisant près de la caméra, des ovnis se déplaçant à milliers de miles par heure en orbite, des objets entrant dans l'atmosphère de la Terre depuis l'espace. Il est tout de même bizarre que la NASA garde le silence le plus complet au sujet de toute cette affaire. La vidéo montrée ici est l'intégralité de l'événement.
Image de la vidéo
Lieu: Haute atmosphère
Date: 1er Décembre 1996
Origine: NASA
Source: NASA
Taille: 8059 Ko
Durée: 171 sec
Format: MPEG

MISSION COLUMBIA STS 80:

Un autre événement qui s'est produit devant les caméras de la fameuse mission STS-80 de la navette. Ce clip est très intéressant, l'événement anormal a été clairement filmé par les caméra à bord de la navette spatiale Colombia en orbite autour de la Terre. Il est difficile de dire ce qui est réellement filmé ici mais il mais c'est clairement anormal et aucune explication n'a été trouvée jusqu'ici. Un objet anormal peut être vu en train de quitter la Terre à très grande vitesse. Il semble provenir d'un petit groupe d'îles bien que nous ne soyons pas sûrs quel groupe d'îles il s'agit. La navette spatiale ne semble pas être capable de ce déplacer à de telles vitesse. Quel est donc cet objet étrange?
Image de la vidéo
Location: Haute atmosphère
Date: Déecembre 1996
From: NASA
Source: NASA
Size: 264 Ko
Length: 1 sec
Format: MPEG

MISSION COLUMBIA STS 58:

Film d'un ovni depuis la navette spatiale Colombia, lors de la mission STS-58 le 18 Octobre 1993. Alors que la navette atteint 220.000 pieds après son décollage, un disque rond vole tout près d'elle!
Image de la vidéo
Lieu: Haute atmosphère
Date: 18 Octobre 1993
Origine: NASA
Source: NASA
Taille: 331 Ko
Durée: 2 sec
Format: AVI

MISSION DISCOVERY STS 51a:

Vidéo de la mission STS-51a de la navette spatiale Discovery le 14 Novembre 1984. Une étrange sphère argentée pas devant les caméras vidéo de la navette. Voilà le genre de chose qui se produit continuellement au-dessus de notre propre planète. Ces objets en forme de sphère semblent être assez fréquemment présent dans les vidéos récentes des navettes de la NASA et restent inexpliqués jusqu'à présent.
Image de la vidéo
Lieu: Haute atmosphère
Date: 14 Novembre 1984
Origine: NASA
Source: NASA
Taille: 551 Ko
Durée: sec
Format: AVI

MISSION DISCOVERY STS 96:

Vidéo de la mission STS-96 de la navette spatiale Discovery en Mai 1999. Une étrange sphère lumineuse d'éclat variable peut être vue, filant en ligne droite.
Image de la vidéo
Lieu: Espace proche
Date: Mai 1999
Origine: NASA
Source: NASA
Taille: 506 Ko
Durée: 5 sec
Format: MPEG

 

 

OMEGAMAN dit :
Envoyé à il y a 2 mois
Le 15 septembre 1991, le vol STS-48 de la navette américaine Discovery s’est retrouvé au bon milieu d’une scène des plus étranges.

Alors que les membres d’équipage vaquaient à leurs expériences scientifiques et effectuaient les tâches qui faisaient l’objet de leur mission, une caméra, à l’arrière de la soute de la navette, filmait l’horizon terrestre en automatique et transmettait ses données au contrôle au sol.

Nombreux sont les radio-amateurs qui " écoutent " et " observent " les transmissions de ce genre de mission en direct. C’est grâce à l’un de ses sympathiques fouineurs que l’on possède aujourd’hui le film le plus " spectaculaire " de l’histoire de l’ufologie. De plus, même la NASA n’a pu que confirmer l'authenticité de ces images.

Entre 20h00 et 20h30 GMT, un " objet " luisant émerge lentement de l’horizon terrestre et apparaît dans la partie inférieure droite de l’image. Il se déplace en diagonale ascendante vers le côté gauche de l’écran.

Avant cela, d’autres " objets " brillants avaient été visibles et suivaient des trajectoires variées.

Puis il y eut un flash lumineux qui semble provenir du coin inférieur gauche de l’écran. L’objet principal, accompagné des autres, changea brusquement de trajectoire et accéléra d’une manière vertigineuse (+ ou – 14000 G selon certains spécialistes) ! Cela ressemblait vraiment à une réaction occasionnée par le flash.

A peine une seconde plus tard, un premier trait lumineux fonçait en direction de l’objet principal, suivi de près par un second " tir " qui, lui, visait la position de 2 autres objets. Mais ceux-ci étaient déjà loin…

Quelques 65 secondes plus tard, l’angle de la caméra fut modifié. Celle-ci fut tournée vers l’avant de la soute et interrompit ses transmissions quelques secondes plus tard ! Mais trop tard car la scène avait été enregistrée par un " radio-amateur " stupéfait des images qu’il venait de voir.

Ce film fit le tour de la communauté ufologique, partout dans le monde. La NASA allait devoir expliquer ce qui s’était passé.

Elle le fit publiquement un peu plus tard, le 26 juin 1992, par le biais de l’émission de Larry King (Larry King Live) sur CNN. Cette émission accueillait deux personnalités. L’une est Don Ecker, un ufologue, responsable de la revue " UFO Magazine ". L’autre est James Oberg, ingénieur à la NASA et présent en salle de contrôle lors des " événements ". Toutefois, ce dernier intervient en tant que personne et non au nom de la NASA. Enfin, c’est ce qu’il déclare dans l’interview.

Voici la retranscrïption, en français, de cette émission :

Source : Larry King Live

26/06/92

LARRY KING : Je vous souhaite la bienvenue au Larry King Live. Une caméra à bord de la navette spatiale Discovery a enregistré une scène curieuse, il y a neuf mois. Quelques enquêteurs ufologiques y voient clairement un engin, non pas l’un des nôtres, exécutant une manœuvre à haute vitesse. D’autres disent que ce sont de simples déchets. Jugez vous-mêmes.

La mission STS-48 vola en septembre de l’année passée. Alors que Discovery faisait le tour de la Terre, la caméra a filmé ce qui ressemblait à un objet se déplaçant de gauche à droite. Il a fait soudainement, et étrangement, un virage à droite et fut hors du champ de vision, suivi par un laser du fond de l’écran jusqu’à son sommet. En y regardant plus précisément, l’objet semble changer de direction. La NASA prétend que c’était de l’eau rejetée par Discovery. Les enthousiastes fanatiques des OVNI ne sont pas d’accord et clament que la NASA cache depuis longtemps les rencontres du troisième type.

Nous avons de Los Angeles Don Ecker du " UFO Magazine ". A Houston, l’ingénieur spatial et auteur James Oberg qui a travaillé sur les communications au sol lors de la mission qui nous intéresse. Don, êtes-vous sûr qu’il s’agit d’un OVNI.

DON ECKER : Et bien, ça a tout l’air, Larry, d’être quelques chose de non identifié. Il donne l’impression de voler. Et l’on n'a jamais vu des eaux usées, de l’urine – comme l’affirment certains – faire des virages à nonante degrés.

KING : Pourquoi la NASA voudrait-elle le cacher ?

ECKER : Pourquoi le gouvernement des Etats-Unis veut-il maintenir le sujet dans l’ombre depuis quarante-cinq ans ?

KING : Pourquoi ?

ECKER : Nous entrerions dans le royaume de la spéculation…

KING : Le gouvernement le nie, alors il faudra que vous me disiez pourquoi vous pensez qu’il le cache ?

ECKER : D’accord, pour commencer, j’ai quelques questions à ce sujet à poser à Jim avant. Pour commencer, bonsoir, Jim. Et j’ai quelques questions. Pour commencer, en qualité de quoi êtes-vous ici ce soir ? Etes-vous là… ?

KING : Attendez. On prépare le micro de Jim. Alors continuons avec vous et on me fera savoir quand tout sera prêt. Quand vous avez vu ces cassettes pour la première fois, n’avez-vous pas nourri votre frénésie, n’était-ce pas quelque chose par lequel vous avez été emballé ? Ou bien les avez-vous calmement analysées ? Avez-vous enquêté sur une explication à leur sujet ?

ECKER : Absolument. En fait, j’ai les documents avec moi, grâce auxquels la NASA a affirmé ce qu’étaient ces objets particulièrement bizarres. Il y a plusieurs événements sur cette cassette qui viennent d’une chaîne de télévision dans les environs du Maryland qui l’a transmis à la NASA. Originellement, c’était le deuxième événement qui montre quelques objets bizarres qui simplement ne concordent avec les conclusions que donne la NASA au sujet de leur identité. Si vous visionnez l’extrait complet, vous remarquerez que quelques temps après que cet événement-là soit apparu, la NASA se prépare à lâcher les eaux usées.

KING : D’accord, James, êtes-vous maintenant avec nous ? M’entendez-vous ?

JAMES OBERG, Ingénieur Spatial : Tout va bien. Nous pouvons communiquer, mais j’ai eu un problème avec votre…

KING : Très bien, voici donc James Oberg, ingénieur spatial et auteur. Il a travaillé sur le contrôle du vol lors de cette mission. Et vous dites que ce ne fut pas un événement paranormal, n’est-ce pas ?

OBERG : C’est un phénomène très familier. Larry, nous voyons cela depuis les lucioles sur le vol de John Glenn, il y a trente ans. La navette est entourée de nuages de déchets : glace, poussières, restes d’isolation et autres. Ces événements – et j’ai vu ces cassettes et des centaines d’heures de vidéo du même type – sont tout à fait normaux.

KING : D’accord, Don a quelques questions pour vous. Don ?

ECKER : Oui. Jim, en qualité de quoi êtes-vous là ce soir ? Etes-vous ici en tant que civil ? Etes-vous un représentant de Lockheed…

OBERG : Don, je ne représente…

ECKER : ...ou de la NASA ?

OBERG : Don, ne posez pas de questions stupides. Je n’ai pas de relation avec Lockheed. Je suis un simple passionné de l’espace. Je suis intéressé par le mythe et le folklore de l’extraterrestre…

ECKER : Donc en d’autres mots, vous êtes ici parce que vous l’avez voulu ?

KING : Oui, en d’autres mots, James, vous ne représentez pas la NASA, c’est cela ?

OBERG : Je vous renvoie la balle, Don. Je ne suis pas un éditeur de magazine qui cherche à vendre d’autres abonnements.

KING : D’accord, James, mais…

ECKER : D’accord, laissez-moi vous dire cela…

KING : On se calme, on se calme, on se calme, on se calme…

ECKER : Laissez-moi vous dire cela…

KING : On se calme, on se calme…

ECKER : James…

KING : Don, Don, Don, du calme ! C’est mon émission. James, vous ne représentez donc pas la NASA, c’est cela ?

OBERG : Non, j’ai écrit à ce sujet il y a longtemps.

KING : D’accord, avez-vous travaillé sur cette mission ?

OBERG : Oui.

KING : En qualité de quoi ?

OBERG : J’étais dans le centre de contrôle du vol, dont l’une des tâches était de lâcher un des satellites. Donc j’étais là pour…

KING : Etes-vous un employé sous contrat avec la NASA ?

OBERG : Oui, oui, je le suis. Oui.

KING : D’accord, mais ce soir vous venez en tant que James Oberg l’ingénieur spatial…

OBERG : C’est cela.

KING : …ne représentant pas la NASA ?

OBERG : Tout à fait.

ECKER : D’accord, Larry, j’ai une autre question pour Jim…

KING : Continuez, Don, continuez.

ECKER : Oui, j’ai une autre question pour lui. Jim, travaillez-vous ici sous les contraintes d’un contrat de sécurité que vous auriez signé avec la NASA ?

OBERG : Non, ce n’est pas moi l’important ici. L’essentiel sont ces films et l’énorme affaire que l’on est en train de faire autour.

ECKER : Bien, voici une simple question, Jim. Travaillez-vous sous des contraintes de sécurité ?

KING : James, ceci est une question valable. Avez-vous signé une sorte d’arrangement avec la NASA qui stipule que vous n’avez pas le droit de révéler certaines choses ?

OBERG : Les dossiers du DOD, oui. Mais cela n’en est pas un et ceci n’est pas secret. Rien de cette affaire n’est secret…

ECKER : D’accord, laissez-moi… Une dernière question, Jim…

KING : DOD veut dire " Département de la Défense " ?

OBERG : C’est cela.

KING : Très bien. Continuez, Don.

ECKER : Une dernière question, et elle est très simple. Avec les engagements que vous avez signés avec, avant que nous ne parlions de ce bout de vidéo en particulier, seriez-vous libres de parler de parler de ces objets bizarres, si vous vous rendiez compte de leur existence ? Et je ne parle des objets bizarres qui sont nos débris ou notre vaisseau spatial.

OBERG : Je suis absolument libre de parler de ces sujets, tout ce qui a été vu sur la navette. J’en ai parlé. J’ai écrit des articles dans Omni Magazine, dans d’autres revues, et aussi des livres…

ECKER : Non, non, non, ce n’est pas ce que je voulais dire…

OBERG : …parce que c’est clair…

ECKER : Vous êtes généralement sur…

OBERG : Je donne mon opinion de professionnel…

KING : Don, Don, Don, on se calme. Messieurs, on se calme. Ce n’est pas un combat, Don. Il a répondu à la question. Si ce n’était pas par peur du Département de la Défense, il pouvait parler au sujet de n’importe quoi. Maintenant, James, pourriez-vous brièvement…

OBERG : Il n’y avait rien sur le STS-48 qui n’a été tenu secret, rien sur ce vol.

KING : Très bien. Pourriez-vous nous dire, êtes-vous convaincu que ces choses volantes étaient des débris ?

OBERG : Cela en a tout l’air, simplement. Maintenant, si quelqu’un veut y voir autre chose… Regardez ces pièces. Elles sont petites. Ce sont toujours de petites pièces qui sont juste très proches des caméras. Il y a toujours des déchets de ce type qui flottent autour. Quand les réacteurs sont en marche, quand on expulse des choses hors de la navette, ces éléments heurtent les débris. Ils changent de direction. Je l’ai vu… Je ne dirais pas des centaines fois, mais je l’ai vu auparavant sur d’autres missions.

KING : Don, qu’en pensez-vous, que sont ces objets ? Si c’est un OVNI, qu’est-ce, Don ?

ECKER : Et bien pour commencer, Larry…

KING : Je veux dire par là, pourquoi n’atterrissent-ils pas et viennent discuter avec nous ?

ECKER : Si, en fait, c’était des débris – Et Jim le sait très bien – ils bougeraient, se bousculeraient et tourneraient en orbite. Un examen du segment de film digitalisé en question ne montre pas du tout des mouvements hasardeux. Il se déplace en ligne droite. Il fait un parfait angle droit et disparaît dans l’espace. Maintenant, si, en effet, c’était le résultat de…

OBERG : Don doit encore visionner quelques cassettes en plus. Il doit regarder encore une centaine d’heures en plus et il verra cela tout le temps.

ECKER : Si, en fait, Jim, … Encore un instant. Si, en fait, c’était un déchet et si les réacteurs étaient en marche, donc, le champ de vision de la caméra a été programmé sur cette mission-là, parce que la navette s’est déplacée quelques temps après l’événement.

OBERG : Je suis simplement époustouflé de voir combien de choses Don peut apprendre au sujet du programme spatial, éloigné de milliers de kilomètres du centre de contrôle de la mission. C’est le genre de choses qui…

ECKER : En fait, Jim, si vous voulez de cela, c’est très bien. Si nous commençons à nous faire des attaques ad hominem, c’est une autre chose.

OBERG : Bon, revenons à nos films.

KING : Nous reviendrons très vite avec James Oberg et Don Ecker. Nous allons aussi prendre des coups de téléphone à ce sujet. C’est le Larry King Live. Ne partez pas. {Coupure de publicité}

KING : Commençons par prendre des coups de téléphone pour Don Ecker – c’est un enquêteur pour UFO Magazine – et James Oberg, ingénieur spatial et auteur. Huntsville, Alabama – coin fameux pour les OVNI – Bonsoir.

4e PERSONNE AU TELEPHONE : {Huntsville, Alabama} Bonsoir ?

KING : Oui.

4e : Mon nom est O. H. Bond, Jr. Je suis à Huntsville, Alabama.

KING : Oui, monsieur.

4e : J’ai eu une expérience sur la navette qui a volé quelques fois pour une mission appelée expérience des éclairs de la mésosphère (Mesoscale?), dans laquelle nous cherchons des éclairs dans la mésosphère et les effets d’événements inhabituels qui se produisent dans l’espace.

KING : Et ?

4e : Plus précisément, nous cherchons des événements lumineux que l’on a vus monter tout droit de la couche de nuages jusqu’à la stratosphère, vingt miles plus haut.

KING : Ce qui veut dire ?

4e : La question, messieurs, que je veux vous poser est celle-ci : Avec le respect des OVNI, je suis d’accord avec James Oberg. De ce que j’ai vu pendant ces années, visionnant des vidéos, ces sont des débris du vaisseau. Et la deuxième chose est que je crois que la plupart des objets que nous voyons sont d’autres débris qui sont en orbite.

KING : Don ?

ECKER : Je devrais demander, Larry, si, en fait, ceci est bien un débris de la navette, dans ce cas, pourquoi ne bouge-t-il pas ? Pourquoi a-t-il fait un net virage ? Le fait est que la NASA clame que…

OBERG : Puis-je répondre à cela ? Si vous me donnez un peu de temps, je peux répondre cela.

ECKER : Bon, la question m’a été adressée en premier, et je demande la question, Jim, et ensuite ce sera à vous.

OBERG : Et vous ferez en sorte de ne pas le faire ainsi… Vous ne voulez pas la réponse.

KING : Très bien, mais Don pose une question valable, et laissez Jim répondre. Pourquoi un débris bougerait-il de cette manière ? Je n’ai jamais vu un débris se déplacer ainsi.

OBERG : Les gens peuvent voir cela. Quand la navette se place en orbite, les gens ne réalisent pas qu’il y a plus de cinquante sorties sur le nez de la navette, la queue, sur le côté – plus de cinquante sorties par lesquels sont évacués les déchets, bouts de glace et eaux – hors du centre de la navette. Et quand ces déchets sont évacués et que les réacteurs peuvent fonctionner, ils forment ce que l’on appelle " plumes ". Ils forment une explosion. Et quand ces débris vont dans cette zone, ils tournent, et vous pouvez le voir. Heureusement, sur le satellite SATCOM F2R et beaucoup d’autres satellites des réseaux de câbles que la NASA sélectionne du vol spatial. C’est pourquoi ces personnes ont vu cette cassette en premier. Je leur conseillerais simplement qu’eux et n’importe qui visionnent cette cassette pour plus que quelques heures. Regardez-les pendant des années, en terme de mission. Et ils verront ce genre d’événement. Mais la raison pour laquelle ce sont simplement des débris et non un vaisseau, extraterrestre, c’est qu’ils sont toujours petits. Ils sont toujours juste à la limite de la caméra.

KING : Mais vous ne savez pas…

OBERG : Qu’importe la valeur du zoom de la caméra, cela reste un point…

KING : James, ce n’est pas à cent pour cent…

OBERG : …et cela vous montre simplement que ce sont de petites pièces.

KING : Vous n’en êtes sûrement pas certain, mais c’est votre meilleure réponse, n’est-ce pas ?

OBERG : Je vous dirais que, si nous avons vu un véritable vaisseau, si j’ai vu un véritable vaisseau – et je connais beaucoup de gens dans le programme spatial – s’ils ont vu quelque réelle preuve de quelque chose de révolutionnaire, rien sur Terre ne pourra arrêter personne de venir à votre émission…

ECKER : Une chose, Larry…

KING : Laissez-moi prendre un autre appel. Sykesville, Maryland, bonsoir.

5e : (Sykesville, Maryland) Bonsoir, je suis Vincent Di Pietro.

KING : Oui.

5e : De Syke


17/07/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 327 autres membres