Le film couleur OVNI de Great Falls, Montana, 15 Août 1950 : Un PIED de NEZ aux SCEPTIQUES

 

http://ufologie.net/htm/montana50lemingf.htm

Le film couleur de Great Falls, Montana, 15 Août 1950:

Great Falls, Montana at dusk

 

Mariana UFOs Cropped

 

"Filmez-donc ces fameux OVNIS," dirent les sceptiques. Eh bien voilà un film. "Les vidéos peuvent être truquées, avec toutes ces techniques modernes" répliquent les sceptiques. Bien sur, mais celui-ci n'est pas une vidéo faite sur PC mais un film couleur de 1950. "Ce ne sont que des avions ou des oiseaux ou des météores," dirent les sceptiques. "Non, c'est un NON IDENTIFIE," dit le Capitaine Edward Ruppelt en charge de l'étude des OVNIS de l'US Air Force, après analyses. "Ne parlons plus de ce film," fut la décision des sceptiques de 1950. "Filmez donc ces fameux OVNIS," continuent à marteler les sceptiques modernes.

En août 1950, Nicolas Mariana, un manager de baseball, filma deux OVNI volant au dessus de la ville avec sa caméra 16 mm. La scène, prise depuis le Legion Ball Park, fut immédiatement envoyée au journal Great Falls Tribune puis montrée aux amis et à la famille. Un ami suggéera à Mariana d'envoyer la prise à l'Air Force, ce qu'il fit, et le film fut officiellement examiné par le Projet Blue Book à la base militaire de Malmstrom, située près de Great Falls. Lorsqu'elle lui fut retournée, Mr Mariana affirma que les militaires avaient supprimés une partie de la vidéo. Celle-ci demeure néanmoins l'une des plus fortes preuves appuyant l'existence des OVNI jamais filmée. Depuis cet évènement, plus de 100 autres OVNI auraient été repérés dans la ville, ce qui en fait l'un des lieux les plus actifs de l'Amérique du Nord dans ce domaine.

LE FILM, INTRODUCTION:

Francis Ridge:

(La teneur du début de ces pages a été essentiellement créée par Francis Ridge pour le site web du NICAP. La version française de ces pages dans la version française de ce site web en est ma traduction non officielle. La discussion qui suit n'engage que moi).

Le film a été pris le 15 Août 1950, par Nicolas Mariana, directeur général de l'équipe de base-ball des "Selectrics" de Great Falls. Ce film a été classé top secret, il est maintenant déclassifié et est toujours considéré comme "inexpliqué." Il convient de noter que dans la version du film déclassifiée par le gouvernement (par les Archives Nationales, etc...) les objets filmés n'apparaissent presque pas. Cependant, les versions intégrales du film (comme vous le verrez plus tard) prouvent que les objets étaient clairement visibles et ovales, particulièrement au début du film. Et tout suggère fortement que ce que Mariana nous a indiqué pendant longtemps est vrai, une grande partie du début du film a été apparemment censurée par l'Armée de l'Air.

LE SYNOPSYS PAR LE NICAP:

OVNIS: LES PREUVES, NICAP, 1964, Page 88:

Nick Mariana, de Great Falls dans le Montana, a pu filmer en couleur et 16 millimètres deux OVNIS qui apparaissent comme des points circulaires lumineux et brillants. Des images de ces OVNIS plus rapprochées, confirmant l'observation visuelle de deux disques avec un anneau tournant, ont été portées disparues une fois que le film fut rendu à Mariana par l'Armée de l'Air. La longueur restante a été inclue dans le film documentaire "OVNIS" de United Artists et comparée au film du 2 Juillet 1952, tourné à Tremonton, dans l'Utah, et montrant des images semblables. Mariana a employé un film de Kodachrome de jour dans une caméra de type tourelle de Revere et a obtenu 315 images montrant les OVNIS. Le film a été examiné par l'Armée de l'Air et la marine, mais rapport formel n'a pas été publié. Il y a cependant un rapport de l'analyse photogrammétrique par le Dr. Robert M.L. Baker, Jr., de Douglas Aircraft Corporation, dans nos archives au NICAP. L'explication de l'Armée de l'Air fut que les OVNIS étaient des réflexions d'avions à réactions au loin "très étirées," et l'analyste n'énonce aucune conclusion définie. Cependant, ces OVNIS n'ont pas pu être expliqué comme étant quelque objet conventionnel que ce soit.

Ceux qui désireraient une copie de bonne qualité de cet excellent film peuvent le commander sous forme du documentaire "OVNIS" de 1956, en envoyant 23$ (ce qui inclut le port) à:

UFO Documentary
618 Davis Drive, Mt.
Vernon, IN 47620.

LES TEMOINS:

Nicholas "Nick" Mariana a fait des études de journalisme à l'université d'état du Montana de 1935 à 1938. Il se marie en 1940 et s'installe à Great Falls en 1941. De Juin 1943 à Octobre 1945 il fait partie de l'US Army Air Force et en sort avec le grade de Caporal, il est le rédacteur du journal de la base aérienne militaire de Great Falls. En 1950, il dirige l'équipe de base ball des Selectrics à Great Falls et est un commentateur sportif, considéré comme une personne honnête et respectable par la communauté.

Sa secrétaire, présente au moment des faits, se nomme Viginia Raunig et avait alors 19 ans.

LES EVENEMENTS:

Le 15 Août, Mariana est au stade de baseball de Great Falls en préparation d'un match de l'après-midi en compagnie de sa secrétaire, Virginia Raunig, 19 ans.

A 11:25 il regarde vers le Nord-Nord-Ouest la cheminée de la Compagnie de Cuivre Anaconda pour observer la direction des vents. Il voit alors dans cette direction deux lumière brillantes stationnaires dans le ciel et se rend compte au bout de quelques secondes qu'elles ne peuvent pas être des avions. Il attire l'attention de sa secrétaire vers les objets, celle-ci les voit également. It court à sa voiture à 20 ou 50 mètres de là pour y chercher sa caméra. Il met 5 à 8 secondes pour charger sa caméra avec du film couleur Kodak pour film de jour. La caméra est du type Revere turret, de 16mm, avec chargement par magasin avec une lentilles F.1.9, et une longueur de focale de 3 pouces. Il règle le diaphragme à F.22 et la mise au point à l'infini. La vitesse du film était de 16 images/seconde. 30 secondes environ s'écoulèrent entre le moment de l'observation et le début du film. Près de sa voiture, il commença par filmer en panoramique lentement de droite à gauche tandis que les objets brillants quittaient leur position stationnaire pour aller disparaître de la vue vers le Sud-Ouest.

Mariana décrivit 2 lumières en forme de disque ayant l'aspect de l'aluminium poli, brillants et nets. Il estime leur taille à 50 pieds de diamètre, 3 pieds d'épaisseur et qu'ils étaient à environ 50 yards l'un de l'autre. Il pense qu'elles faisaient un bruit de sifflement ou de souffle. Il dit que les objets semblaient de temps en temps vibrer et perdre leur assiette quand ils étaient stationnaires et qu'alors ils effectuaient une correction de leur assiette. Il est certain que les disques étaient en rotation.

Dans le rapport Blue Book de 1950, il est dit qu'il estima leur vitesse à 200 mph quand ils partirent, tandis que dans le rapport Blue Book de 1952 cette vitesse estimée est donnée comme étant supérieure à 400 mph. Selon Mariana les objets étaient entre 5000 et 10000 pieds d'altitude et à un angle d'élévation de 30 à 35° au-dessus de l'horizon et à une distance de 0,75 miles ou de 2 à 5 miles de lui. Les analyses du film par Robert L. Baker indiquent que dans les premières images du film, les lumières étaient à une élévation d'environ 15° et descendaient lentement.

LE FILM:

L'observation aurait durée 3 minutes et demie entre le moment ou il a vu les objets et le moment ou il les a perdu de vue.

Mariana tourna près de 16 à 20 secondes de film, mais la première partie la plus intéressante montrant les objets encore proches et stationnaires fut selon lui confisquée par l'Air Force.

Une indication que cette affirmation est probablement vraie est que le rapport de Douglas Aircraft d'Avril 1956 indique que les objets stationnèrent en un point au-dessus d'un château d'eau durant un moment puis volèrent en dehors de vue avec un son de souffle. Or le film disponible publiquement aujourd'hui ne montre que les appareils en mouvement. Les premières 10 ou 20 images du film, montrent les objets au moment ou ils sont les plus proches donc les plus grands. Selon Mariana environ 30 images avant cela montraient ces lumières comme des objets discoïdaux dont le mouvement rotatif était visible. Durant cette séquence, les deux images ressortent du fond du ciel en raison de leur intensité, détail, et orientation relative constante, l'un précédant l'autre dans une progression fluide au travers du ciel et derrière le château d'eau. Il y a une lente disparition et une diminution en taille. Dans le film, les lumières se stationnent pas ni ne ralentissent près de la tour. D'après l'analyse photogramétrique du film [Baker], les lumières disparaissent complètement de vue vers la fin de la 16ème seconde du film. Une analyse ultérieure[Baker] indique que malgré leur disparition dans les dernières images (complètement à la 225ème), elles disparaissent assez soudainement à la fin pour ne pas être des réflecteurs isotropiques de luminosité constante (c'est à dire des ballons).

A tous moment les 2 objets présentent des formes elliptiques dont l'analyse de Robert L. Baker conclut qu'elle est exclusivement due au mouvement de la caméra (effectuant un panoramique de droite à gauche), mais d'autres mesures (voir plus bas) suggèrent que, à l'exception de quelques images, l'aspect elliptique n'est présent que parce que la source de réflexion n'est pas circulaire. L'aspect elliptique est mieux visible dans les premières images, où les objets apparaissent plus grands.

Mariana fit développer son film et le montra à divers amis intéressés et même à une réunion du club de base ball. Aucune mention de l'observation ne fut signalée dans aucun des journaux de Great Falls avant le 12 Septembre 1950, alors que Mariana était fréquemment mentionné dans les journaux de par son rôle de chef de l'équipe de base ball. Un journaliste du Great Falls Leader fut le lien pour rapporter l'observation aux autorités. Mariana soumit le film aux autorités de l'ATIC qui le lui demandaient. Il fut analysé par l'USAF dans le cadre du projet Grudge, puis également par l'U. S. Navy. Le rapport initial de l'USAF est daté du 5 Octobre. Edward Ruppelt, dirigeant le projet Blue Book rapporte que:

"Mariana a envoyé ses films à l'Air Force en 1950, mais en 1950 il n'y avait pas aucun intérêt pour les OVNIS et donc, après une rapide visualisation, le Projet Grudge les catalogua comme des "réflexions de deux chasseurs F-94 qui étaient dans la région. En 1952, à la demande du Pentagone, je rouvris l'enquête (...) Après l'étude originale, visiblement superficielle, du film en 1950, le QG de l'AMC conclut de manière écrite auprès de Mariana en un exemple de dissimulation militaire que "nos analystes de photographie n'ont rien pu identifier de nature inhabituelle. Notre rapport d'analyse doit donc être négatif.""

D'après Ruppelt l'enquête de l'ATIC de 1952 confirma rapidement que les objets n'étaient pas des oiseaux, des ballons, ou des météores. Les conclusions furent que, considérant que les objets étaient à une distance trop grande pour être explicités, ils se déplaçaient trop vite et de manière trop stable pour être des oiseaux, mais trop lentement pour être des météores. Les avions étaient la seule alternative possible (voir plus bas). Les objets furent décrits par Ruppelt comme d'origine inconnue. Albert Chop, employé de ATIC à cette époque et contacté en 1955 par Baker [Baker], se souvient que l'analyse ne put aboutir à une conclusion, ce qui confirme le rapport de Ruppelt.

Lorsque le film fut enfin restitué à Mariana à l'US Air Force, après qu'un journal ait rapporté que Mariana se soit plaint de cette confiscation, plus de 30 images sur les 290 avaient été supprimées. D'après Mariana, les 30 premières images montraient les objets de plus près au moment ou ils étaient stationnaires, on distingue qu'ils ont un anneau rotatif autour d'eux et il est clair selon Mariana que ces images ne montre ni des oiseaux ni des chasseurs à réaction.

Le film a par la suite été acheté par Green-Rouse Productions des Studios Sam Goldwyn à Hollywood, et fut intégré à un film documentaire sur les OVNIS difusé par United Artists en 1956.

Le docteur Robert L. Baker de la Douglas Aircraft emprunta une copie 35 mm du film aux Studios Sam Goldwyn en 1955 et en fit une nouvelle analyse.

Charles Russell Statute Milwaukee Road Train Station Tower Downtown Great Falls, Montana
Charles Russell & His Horse Statute Chicago, Milwaukee & St. Paul Railroad Station Tower Looking towards the center of Great Falls

 

DANS CE DOSSIER:

CLIC sur les PARAGRAPHES SURLIGNES pour ACCES aux DOSSIERS

 

 

 

 

 

 

LE RECIT DE JAMES R. LEMING:

Source: Mufon Ufo Journal MUJ-223,10

LE FILM DU MONTANA:

Par James R. Leming.

Depuis que j'ai emménagé à Great Falls, dans le Montana en 1982, j'ai pu en tant qu'auteur et dessinateur le journal du MUFON l'occasion de conduire d'autres recherches sur le cas célèbres / infâme de du film de Mariana, un film cinématographique dépeignant deux objets ronds volant près d'un parc local de base-ball. (Il y a discussion entre le Comité Condon et le projet Blue Book de l'Armée de l'Air pour savoir si la date en question était le cinquième ou le quinzième du mois d'Août 1950. Cependant, il y a d'accord sur l'endroit et la présence des objets puisqu'ils étaient filmé en train de passer derrière une tour de château d'eau.)

Les films de Great Falls, Montana, et de Tremonton, le film cinématographique de l'Utah ont été analysés par des spécialistes affectés au Projet Blue book de l'Armée de l'Air, et ensuite soumis au panel Robertson (1953) comme les deux meilleurs preuves photographiques disponibles jusqu'ici. Le panel était composé de H.P. Robertson, Chairman; Samuel A. Goudsmit, Luis W. Alvarez, Thornton Page, et Lloyd V. Berkner, membre fondateur de l'IGY - International Geophysical Year.

Il était du devoir de ce panel d'étudier et évaluer les rapports d'observations sur leur propre mérite. Considérant qu'au moment de la formation du panel, l'étude des OVNIS avait seulement quatre ans et demi, il était tout à fait imaginable qu'une réunion de tels esprits ait besoin seulement d'une semaine pour achever l'étude. Ces images ont été étudiées par le Dr. R.M.L. Baker, Jr., à ce moment-là chez Computer Science inc. pour le " Comité de Condon " à l'université du Colorado.

Une recherche ultérieure sur la vie personnelle et sociale de Nicholas Mariana Sr., a récemment révélé quelques faits plutôt étonnants après 36 ans de silence. (NDT: L'auteur partage ici des informations précédemment inconnues avec le Mutual UFO Network de sorte que les recherches futures puissent continuer ailleurs - probablement à Portland dans l'Orégon. Le MUFON ne peut pas garantir la véracité des faits révélés, toutefois le MUFON fait confiance à l'auteur qui est un investigateur persistant, motivé et moral.)

Il s'avère que le film de Mariana a gagné un poids considérable comme preuve après la réouverture des investigations par le Projet Blue Book en 1952. (des citations du rapport sur les objets volants non identifiés par le défunt capitaine Edward J. Ruppelt seront incluses plus loin dans cet article.) Le film de Mariana a créé assez d'intérêt pour inciter deux officiers de l'Armée de l'Air de la base proche, Malmstrom AFB, une installation stratégique du commandement stratégique de l'air (le SAC) à Great Falls, à visiter M. Mariana à son domicile en Novembre 1952. Ces officiers sont venus pour voir Mariana avec quelques demandes très précises. Ces "réponses" ne seraient pas connues aujourd'hui s'il n'y avait pas eu le témoignage d'un "ami d'un ami" et une garde d'enfants dont le père travaillait en étroite collaboration avec Mariana.

VISITE:

C'était une nuit en semaine, en Novembre 1952, quand M. LM (nom tenu secret par le MUFON) visitait tardivement son ami proche de longue date, Nick Mariana, à son domicile. Ils buvaient un verre et discutaient des événements du jour quand des coups ont été entendus à la porte avant. Quand Mariana a ouvert LM a pu voir un colonel de l'Armée de l'Air et un commandant illuminés par la lumière du porche. Ils se sont présentés et ont demandé la permission d'entrer, déclarant qu'ils avaient des "choses à discuter" avec Mariana et ont promis d'être brefs. LM s'est excusé et est allé à la cuisine remplir les verres. Tandis qu'il était dans la cuisine (seulement à huit pieds de la salle de séjour) LM a surpris la conversation suivante:

"... en échange de votre abandon d'intérêt pour votre film, nous (l'Armée de l'Air) sommes disposés à vous aider en faisant ce qui suit:

  1. Toutes dépenses payées pour un déménagement dans une ville de votre choix pour vous et les membres survivants de votre famille.
  2. Un travail dans un service du gouvernement avec salaire complet et primes.
  3. 10,000 Dollars cash…"

NOUVEL EMPLOI:

En résultat de cette visite nocturne, Mariana a effectivement semblé perdre tout intérêt pour son film, et a très rarement même reconnu son existence. Dans les deux mois il avait déménagé à Portland, Orégon, accepté un travail dans le service des forêts (ministère de l'intérieur), et a déposé une somme d'argent très importante sur son compte bancaire. Tous les points mentionnés ci-dessus peuvent être vérifiés excepté la somme exacte des dollar mentionnée. LM n'avait pas pu déterminer depuis la cuisine si Mariana avait secoué sa tête dans l'affirmative ou la négative.

C'est le premier cas de la coercition et du corruption de par le gouvernement ou les militaires qui a été avancé par des témoins indépendants que cet auteur se rend compte de. (il est regrettable que cette conversation n'ait pas enregistrée. Une inadvertance malheureuse mais l'entrevue était presque de nature accidentelle, une meilleure préparation n'a pas été possible. Des mesures pour corriger ce problème sont en cours, pour des témoignages additionnels.)

Le personnel du projet Blue book a considéré que le film de Great Falls, Montana, et Tremonton, Utah étaient les meilleures preuves photographiques, de la meilleure qualité disponible alors. Les meilleurs laboratoires de photographie militaire dans le pays a été employé pour examiner les films: le laboratoire photographique de l'Armée de l'Air du terrain de Wright en Ohio (Wright-Patterson AFB), et le laboratoire photographique naval de Anacostia, dans le Maryland.

(Note de l'éditeur: la visite de nocturne au domicile de Nick Mariana par les deux officiers de l'Armée de l'Air en Novembre 1952, peut être partiellement confirmée par l'information glanée dans le rapport sur les objets non volants non identifiés par Edward J. Ruppelt, ancien chef du projet Blue Book de l'Armée de l'Air, 1956, Doubleday, Garden City.)

Citant de l'édition reliée, commençant à la page 219, le Capitaine Ruppelt offre ce qui suit:

"Le film du Montana avait été pris le 15 Août 1950, par Nick Mariana, le directeur de l'équipe de base-ball de Great Falls. Il montrait deux grandes lumières brillantes volant à travers le ciel en une formation d'échelon. Il n'y avait aucun nuage dans le film pour donner une indication de la vitesse des OVNIS, mais par ailleurs ils sont passés derrière une tour d'eau. Les lumières ne montrent aucun détail; elles ont semblé être de grands objets circulaires."

"Mariana avait renvoyé ses films à l'Armée de l'Air en 1950, mais en 1950 il n'y avait aucun intérêt pour les OVNIS et donc, après un visionnement rapide, le Projet Grudge les avait dénoncé comme des "réflexions de deux chasseurs à réaction F-94 qui étaient dans le secteur." (note de l'éditeur: Philip Klass accepte la décision de 1950, mais ignore l'analyse de 1952, puisque celle de 1950 rejoint ses explications prosaïques.)"

"En 1952, sur demande du Pentagone, j'ai rouvert la recherche sur le film du Montana. Travaillant avec un officier du renseignement de Great Falls AFB, j'ai fait réinterroger Mariana et j'ai obtenu une copie de son film, que j'ai envoyée au laboratoire de photo."

"Quand le laboratoire photo a reçu le film, ils avaient quelque chose sur quoi travailler parce que les deux OVNIS étaient passé derrière un point de référence, la tour du château d'eau. Leurs calculs ont rapidement confirmé que les objets n'étaient pas des oiseaux, des ballons ou des météores. Les ballons dérivent avec le vent et le vent ne soufflait pas dans la direction vers laquelle les deux OVNIS voyageaient. Aucune vitesse précise ne pouvait être mesurée, mais le laboratoire a pu déterminer que les lumières voyageaient trop rapidement pour être des oiseaux et trop lentement pour être des météores."

"Ceci laissait les avions comme seule réponse. L'officier du renseignement à Great Falls avait fouillé des piles énormes de dossiers et avait constaté que seulement deux avions, deux F-94's, étaient près de la ville pendant l'observation et qu'ils avaient atterri environ deux minutes plus tard."

"Mariana et sa secrétaire, qui avait également vu les OVNIS, avaient indiqué que les deux jets avaient été visible dans une autre partie du ciel seulement une minute ou deux après que les deux OVNIS aient disparu au Sud-Est. Ceci en soi éliminerait les jets comme candidats pour les OVNIS, mais nous avons voulu vérifier une deuxième fois. Les lumières circulaires ne ressemblent pas à deux F-94, mais quiconque a volé en avion peut vous indiquer qu'un avion peut soudainement attraper les rayons du soleil et faire un flash brillant."

"D'abord nous avons étudié les chemins de vol et les deux F-94. Nous connaissions le plan d'atterrissage qui était employé le jour de l'observation, et nous savions quand les deux F-94 ont atterri. Il n'y avait tout simplement pas de jets en n'importe quel point où les les deux OVNIS avaient été. Après nous avons étudié chaque lumière individuellement et toutes les deux ont semblé être trop régulières pour être des réflexions."

"Nous avons laissé un vide sur le film du Montana - c'était un "non identifié."

Il y a un message dans cette recherche: de nouveaux faits ne peuvent pas être obtenus concernant de vieux cas si on ne pose pas de nouvelles questions. Vérifiez votre matériel soigneusement; il existe là quelque part un point qui a été négligé, négligé ou simplement ignoré parce qu'il a pu avoir semblé si évident. Si nous comptons jamais obliger un gouvernement à nous dire la vérité, nous devrons poser les mêmes questions à plusieurs reprises encore, mais en changeant soigneusement la formulation, et de nouvelles réponses pourraient commencer apparaître. Il y a un défaut dans la cuirasse; nous le trouverons...

Si le Pentagone n'avait pas demandé au capitaine Ruppelt de rouvrir le cas de film de Mariana il aurait continué à être classé comme "expliqué." Ruppelt a posé plus de questions et en conséquence le film de Mariana est maintenant classé comme étant un "inconnu." Ceci me suggère, que dès que de soi-disant "experts" sont concernés, tant qu'il y a l'ombre d'un doute, de bons chercheurs ufologues et de bons investigateurs doivent continuer l'examen systématique des faits.

M. Nicholas Mariana, Sr, vit à Portland, Orégon - et est en bonne santé. Si nous continuons à hésiter à poser les questions nécessaires, nous ne pourrons jamais en dire autant pour la santé de recherches?



18/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 326 autres membres