Gliese 581 c : Une planète semblable à la Terre

 

Gliese 581 c

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gliese 581 c
Vue d'artiste de Gliese 581 c, d'après l'hypothèse de la planète océan.
Vue d'artiste de Gliese 581 c, d'après l'hypothèse de la planète océan.
Étoile
Nom Gliese 581
Ascension droite 15h 19m 26s
Déclinaison -07° 43′ 20″
Type spectral M2.5V
Constellation Balance
Caractéristiques orbitales
Demi-grand axe (a) 0,073  ua
Excentricité (e) 0,16 ± 0,07
Période (P) 12,93  d
Inclinaison (i)  ?
Argument du périastre (ω)  ?
Époque (τ)  ?
Caractéristiques physiques
Masse >5  MT
Rayon ~1,5  RT
Masse volumique  ?
Température ~290  K
Découverte
Découvreurs Udry et. al
Méthode Vitesse radiale
Date 4 avril 2007

Gliese 581 c est une exoplanète en orbite autour de l'étoile Gliese 581, située à 20,5 années-lumière de la Terre. Elle a été découverte le 4 avril 2007 par une équipe d'astronomes français, portugais et suisses. D'un diamètre d'environ 1,5 fois celui de la Terre, elle en serait 5 fois plus massive. Elle gravite dans la zone habitable de Gliese 581 et sa température moyenne est comprise entre 0 et 40 °C , ce qui autorise la présence d'eau à l'état liquide. A ce jour (avril 2007), c'est l'exoplanète connue qui ressemble le plus à notre Terre. Gliese 581 c fait partie d'un système de 3 planètes, dont la première (Gliese 581 b) était déjà connue[1]. Gliese 581 c a été découverte, comme ses consoeurs, avec le spectrographe ultra-stable HARPS, installé au télescope de 3,6 m de l'Observatoire de La Silla (ESO), au Chili[2].

Sommaire

[masquer]

Caractéristiques [modifier]

Physiques [modifier]

Gliese 581 c serait la première planète extrasolaire découverte similaire à la Terre du point de vue de la température. C'est la plus petite planète extrasolaire connue à ce jour tournant autour d'une étoile de la séquence principale[3]. Selon le Professeur Michel Mayor, membre de l'équipe qui a découvert la planète, Gliese 581 c n'est pas un Jupiter chaud, car elle est trop peu massive pour être constituée de gaz. Il s'agit probablement d'une planète tellurique, peut-être entièrement recouverte d'eau, une planète océan.

Les mesures de vitesse radiale qui ont permis la découverte des planètes de ce système, permettent également de mesurer leur masse minimum, étant donné que l'inclinaison du plan orbital par rapport à l'observateur reste inconnue à ce jour. L'article de la découverte indique que Gliese 581 c possèderait une masse d'au plus 5,03 fois celle de la Terre (en fait 5.03 * sin3(i), où i est l'angle d'inclinaison du plan orbital)[2]. La gravité à la surface d'une telle planète serait approximativement 2,2 fois celle sur Terre. En revanche, si Gliese 581 c est une planète gelée, son rayon serait deux fois plus important que celui de la Terre et la gravité à la surface y serait environ 1,25 fois supérieure. L'âge du système planétaire de Gliese 581 a été estimé approximativement à 4,3 milliards d'années[4].

Orbitales [modifier]

Diagramme représentant la zone habitable théorique en fonction du type d'étoiles, alignées sur la gauche. Plus l'étoile est chaude et massive, plus l a zone habitable (bandeau bleu) se situe loin d'elle. Le cas de Gliese 581 se situe tout en bas à gauche, puisque c'est une naine rouge de type spectral M.
Diagramme représentant la zone habitable théorique en fonction du type d'étoiles, alignées sur la gauche. Plus l'étoile est chaude et massive, plus l a zone habitable (bandeau bleu) se situe loin d'elle. Le cas de Gliese 581 se situe tout en bas à gauche, puisque c'est une naine rouge de type spectral M.

Gliese 581 c possède une période orbitale (« année ») de 13 jours terrestres et son rayon orbital ne représente que 7% de celui de la Terre[5], c'est-à-dire qu'il mesure seulement 11 million de km alors que la Terre est à 150 million km du Soleil. Étant donné que son soleil est plus petit et plus froid que le nôtre (et donc moins lumineux), cette distance place la planète dans la zone habitable. Cette proximité signifie aussi que leur soleil parait beaucoup plus important dans le ciel de la planète que ne l'est le Soleil dans le ciel terrestre.

Climatiques [modifier]

Du fait de son orbite vicinale, la planète connaîtrait une force de marée de la part de son soleil 400 fois plus important que celui que la Lune exerce sur la Terre.

Représentation de Gliese 581 c, dans l'hypothèse d'une rotation synchrone avec son étoile. Dans ce cas, la planète montrerait toujours la même face à son soleil.
Représentation de Gliese 581 c, dans l'hypothèse d'une rotation synchrone avec son étoile. Dans ce cas, la planète montrerait toujours la même face à son soleil.

Gliese 581 c pourrait être en rotation synchrone avec son étoile. Pour un observateur situé près de l'étoile, la planète présenterait toujours la même face. Dans cette hypothèse, les différences de température entre la face continuellement éclairée et la face cachée seraient extrêmes. Malgré cela, une zone « charnière » entre la face éclairée et la face cachée pourrait bénéficier d'un climat plus modéré, propice à la vie[6]. En outre, l'apparition de la vie pourrait être contrariée par la violence des éruptions solaires communes aux naines rouges, même si Gliese 581 semble « aussi calme que le Soleil », selon Xavier Delfosse, de l'Université Joseph-Fourier à Grenoble.[7][8]

Distance et observation directe [modifier]

Comparaison (à la même échelle) de la Terre et de Gliese 581 c.
Comparaison (à la même échelle) de la Terre et de Gliese 581 c.

L'étoile Gliese 581, à une vingtaine d'années-lumière de la Terre, est une étoile proche dite « dans le voisinage solaire ». Son type spectral, M2, indique que c'est une étoile peu massive et peu lumineuse. Ce type d'étoile est très prometteur pour la recherche d'exoplanètes de type terrestre puisque en étant peu massive, il est plus facile de détecter l'effet gravitationnel induit par la présence de planètes légères (voir Méthodes de détections des exoplanètes). De plus, la zone habitable de ces étoiles est très proche de l'étoile. Ces deux effets font qu'il est possible déjà avec les instruments actuels de détecter des planètes de type terrestre. Pour de telles planètes proche d'étoiles véritablement similaires à notre Soleil, il faudra attendre la prochaine génération de télescopes, comme OWL.

L'observation directe de Gliese 581 c à la recherche de signes de vie sur cette planète est encore hors de portée des instruments actuels.[9] Malgré cela, selon Xavier Delfosse, membre de l'équipe à l'origine de la découverte :

En raison de sa température et de sa proximité relative, cette planète Gl 581 c sera probablement une cible très importante pour les futures missions dans l'espace consacrées à la recherche de vie extraterrestre. Sur la carte des trésors de l'univers, on serait tenté de marquer cette planète avec un grand X. [5],[10]

Il n'est pas envisageable d'y envoyer une sonde avec les technologies actuelles, étant donné que cette planète est située à 20,5 années-lumière de la Terre (sa lumière met donc 20,5 années pour nous parvenir). Aucune technologie actuelle ne permet de voyager à de telles vitesses et avec les technologies actuelles de propulsion, il faudrait approximativement 350 000 ans pour atteindre Gliese 581 c[réf. nécessaire][11] et 20,5 ans pour retransmettre les premières données à la Terre[5],[12].

Références [modifier]

  1. The HARPS search for southern extra-solar planets. VI. A Neptune-mass planet around the nearby M dwarf Gl 581, Bonfils X. et al, 2005, Astronomy and Astrophysics, 443, L15. Résumé disponible sur ADS: 2005A&A...443L..15B.
  2. ab S. Udry , X. Bonfils, X. Delfosse, T. Forveille, M. Mayor, C. Perrier, F. Bouchy, C. Lovis, F. Pepe, D. Queloz, J.-L. Bertaux, 4 avril 2007, The HARPS search for southern extra-solar planets XI. An habitable super-Earth (5 M ⊕) in a 3-planet system, Astronomy and Astrophysics Letters, 2007, accepted. Prépublication disponible en ligne (pdf).
  3. http://www.space.com/scienceastronomy/070424_hab_exoplanet.html
  4. Star : Gl 581, Exoplanets Encyclopedia. Consulté le 25 avril 2007
  5. abc New 'super-Earth' found in space, BBC News, 25 avril 2007. Consultée le 2007-04-25.
  6. David Perlman, New planet found: It might hold life, San Francisco Chronicle, 24 avril 2007, site consulté le 24 avril 2007.
  7. Le monde, Jérôme Fenoglio, Paris, 25 avril 2007 lire l'article
  8. À propos des variations très faibles de luminosité de la naine rouge, voir aussi l'article de Futura-Sciences, par Laurent Sacco, 16 juin 2007.
  9. Earth-like planet found that may support life, CTV News. Consulté le 25 avril 2007
  10. http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2007/pr-22-07.html
  11. À la vitesse actuelle de New Horizons, le voyage prendrait 264 832 ans[réf. nécessaire].
  12. http://www.esa.int/esaSC/SEMU3QS1VED_extreme_0.html

Voir aussi [modifier]

n:

Wikinews propose des actualités concernant « Découverte d'une exoplanète potentiellement habitable ».

commons:Accueil

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur Gliese 581 c.

Liens externes [modifier]



07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 327 autres membres