Expérimentations pour DEPASSER la VITESSE DE LA LUMIERE

 

Expérimentations pour DEPASSER la VITESSE DE LA LUMIERE


L'expérience Lijun Wang
"Le Dépassement" de la vitesse de la lumière: l'expérience du 20 juillet 2000 

l'équipe du docteur Lijun Wang, parvient à envoyer un paquet d'onde à travers une ampoule de césium gazeux de 1 cm de façon à obtenir une vitesse de groupe [1]. Il en résulte une reconstruction du paquet en sortie 62 nanosecondes avant l'entrée du paquet dans l'ampoule. Le paquet est donc sorti de l'ampoule avant d'y rentrer. Cet effet rétroactif, qui est analogue dans ses effets à la propagation en apparence supraluminique de particules matérielles par effet tunnel[2], est une conséquence de l'extension spatiale infinie d'une onde lumineuse et de l'effet de vitesse de groupe négative mais n'est pas contradictoire avec les postulats de la théorie de la relativité[3] qui affirme qu'a priori aucun signal ne peut se propager à une vitesse supérieure à celle de la lumière. En effet, Lijun Wang interprète son résultat dans le cadre de la théorie électromagnétique d'Einstein.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lijun_Wang


Des autres chercheurs ont réussi à transmettre des impulsions lumineuses à trois fois la vitesse de la lumière dans un fil. Et sans remettre en cause la théorie d'Einstein.
Comment faire : ce serait simple d'après cet article :
https://synchronicite.blog4ever.com/blog/lirarticle-119957-388138.html

----------------------------------------------------------------------------------------

Vitesse supraluminique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, Rechercher
Une vitesse supraluminique (superluminal en anglais) désigne une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière. Sous ce terme, on désigne aussi bien le phénomène connu dans les quasars et les microquasars et qui ne résulte que de la finitude de la vitesse de la lumière, qu'une collection d'effets de nature quantique.

Du côté des observations, les jets supraluminiques sont observés dans de nombreux quasars. Dans notre galaxie, la Voie Lactée, le premier objet montrant de tels jets fut découvert en 1994 et s'appelle GRS 1915+105[2]., et où la vitesse des jets semble être de 1,3 fois celle de la lumière. Ces jets supraluminiques sont observés généralement dans les ondes radio avec des instruments tels que le VLA ou le VLBA. Des jets supraluminiques sont aussi observés dans le microquasar XTE J1550-564.[3].
Les vitesses supraluminiques observées en astrophysique résultent d'un phénomène bien compris et en aucun cas des particules de masse non-nulle ne se déplacent réellement à des vitesses supérieures à c. Il n'y a donc pas violation du postulat de la relativité restreinte.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_supraluminique

Objets définis uniquements par la pensée  [modifier]
Des objets qui n'existent que pour l'esprit peuvent aller à une vitesse arbitraire : le cas le plus simple est celui d'un tache lumineuse, créée par l'impact du faisceau lumineux (phare, faisceau laser) issu d'un système en rotation. À très longue distance, la tache qui se crée sur un écran circulaire éventuel balayera l'écran avec une vitesse qui peut aisément dépasser la vitesse de la lumière. Cependant cette tache ne peut transporter aucune information ou énergie. En fait, cette tache n'est qu'une vision de l'esprit, car le faisceau, qui lui a une réalité physique, ne se déplace pas sur l'écran mais seulement de la source à l'écran, et il n'y a pas de lien de causalité entre la tache présente sur l'écran à un instant donné et celle présente à un instant ultérieur. Pour des raisons similaires, la vitesse de phase d'une onde peut être arbitrairement grande.[10]
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_supraluminique

Modèles mathématiques  [modifier]
De nombreux modèles mathématiques permettraient, d'après certains théoriciens, de "voyager plus vite que la lumière" si on les appliquait dans le cadre d'une expérimentation. Mais aucun d'entre eux, pour l'heure, n'a justement été expérimenté.

La métrique d'Alcubierre, par exemple, également connue sous le nom de commande de chaîne, est un modèle mathématique montrant des dispositifs de "commande de chaîne" fictive rendant possible un voyage supraluminique dans certaines conditions.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_supraluminique

En 1994, le physicien mexicain Miguel Alcubierre imagine une méthode qui consiste à étirer l'espace dans une « vague » qui selon la théorie du tissu d'espace-temps se contracterait à l'avant d'un vaisseau spatial tandis que le tissu d'espace-temps derrière celui-ci se dilaterait. Le vaisseau monterait sur cette « vague » à l'intérieur de ce que Alcubierre appelle « bulle de chaîne en espace plat ».
Cependant, il n'y a aucune méthode connue pour créer une telle bulle de chaîne ; et donc, ce modèle purement mathématique reste aussi spéculatif que le modèle de trou de ver imaginé par Einstein et Rosen dont s'inspire directement la métrique d'Alcubierre.
Low, en 1999 a prouvé que dans le contexte de la relativité générale, il est impossible de construire une «commande de chaîne» en l'absence de la matière exotique. Une théorie cohérente sur la gravité quantique résoudra peut être de telles applications.
http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9trique_d%27Alcubierre



07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 327 autres membres