Chute et empoisonnement par la chute d'une grosse météorite au Pérou

 

Chute et empoisonnement par la chute d'une grosse météorite au Pérou

Les autorités péruviennes ont ouvert une enquête, au sujet d’une mystérieuse météorite qui est tombée dans la région de Caranca, un petit village situé à 1 300 kilomètres au Sud de Lima, près de la frontière bolivienne. Les gens du village affirment avoir entendu un bruit semblable à celui que ferait un avion qui s’écrase.

Le problème, c’est que l’évènement s’est produit samedi soir et que depuis, des gens affirment avoir été malades. Plusieurs disent qu’ils ont été pris de maux de tête et de vomissements, vraisemblablement en raison des gaz ou des odeurs qui s’échappent du cratère. Même les policiers qui se sont rendus sur place ont dû être traités pour différents malaises.

Le trou laissé par la météorite serait d’environ 30 mètres de diamètre par 6 mètres de profondeur. Cette région du Pérou reçoit plusieurs météorites par année et en général, les spécialistes disent qu’ells sont inoffensives malgré qu’elles endommagent parfois des structures au sol.

Des équipes spéciales ont été envoyées sur place, afin d’enquêter sur cet incident. Des échantillons de la météorite seront analysés à Lima, alors que des équipes médicales tenteront de comprendre pourquoi les habitants des environs ont été malades.

Les scientifiques mettent les curieux phénomènes observés sur le compte de gaz produits par la collision

Plus de peur que de mal… Des scientifiques ont écarté tout risque de radiation suite à la chute d’une météorite près de Caranca, dans le sud-est du Pérou, samedi dernier. En début de semaine, une soudaine recrudescence de cas de nausées et de maux de tête au sein de la population avait provoqué un vent de panique.

« Nous avons pu observer, grâce à des équipements de précision, qu’il n’y a aucune radioactivité », a déclaré Renan Ramirez, un ingénieur de l’Institut péruvien de l’énergie nucléaire.

Au moins 200 personnes, affectées par divers troubles somatiques, tels que nausées et vomissements, ont requis des soins médicaux. Une « étrange odeur » émanait du cratère de 30 mètres de diamètre et 6 mètres de profondeur laissé par la météorite. Les malaises subis par la population ont peut-être pour origine le dégagement de gaz tels que des sulfures, de l’arsenic et autres éléments toxiques produits par la collision, a expliqué le scientifique.

Aucun cas d’affection grave n’a jusque-là été constaté. Un poste médical a été spécialement ouvert à Caranca, où les personnes affectées seront examinées d’ici trois à six mois, par précaution.

La météorite, en s’écrasant, a également provoqué un tremblement de terre et un début de panique dans cette région rurale. Des agriculteurs des environs ont même constaté que le bétail et la volaille présentaient un comportement étrange et qu’ils ne voulaient pas manger

Sur le Web: une vidéo du cratere

 

D’après cet article :

http://news.nationalgeographic.com/news/2007/09/070921-meteor-peru.html

il s’agirait de l’arsenic contenu dans le sous-sol qui serait à l’origine des "malaises" Le sol est gorgé d’eau et de dépots d’arsenic, il y aurait eu vaporisation dû au choc et formation d’un aérosol que les personnes auraient respiré et ingéré.

S’ils font des analyses sanguines des malades, cette hypothèse pourrait être validée.

A photo shows a crater that formed in the southern Peruvian town of Carangas, near the border with Bolivia, on September 16, 2007.

Scientists have now confirmed that the cause was a meteorite crash and that the mysterious illnesses that followed the impact were the result of arsenic fumes released by the blast.

Photograph by Miguel Carrasco/La Razon/Reuters



25/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 327 autres membres