Abduction ou enlèvement extraterrestre

Abduction

Nous en arrivons maintenant au domaine le plus étrange, le plus incroyable de tout le phénomène ovni. Disons tout de suite que s'il était possible, sans manquer à l'honnêteté scientifique, de le passer sous silence, je le ferais bien volontiers [1]

Home
Exemples de cas d'enlèvements (date du témoignage)

Les abductions (terme anglais, du latin abductus), également qualifiés de "Rencontres Rapprochées du 4ème type", désignent des cas d'enlèvements de témoins à bord des vaisseaux de visiteurs (extraterrestres ou autres).

Par leur aspect directif (on ne demande pas son avis au témoin), voire violent (les témoins relatant avoir été le sujet d'expériences douloureuses sur le plan physique ou psychique, avec parfois des séquelles alléguées comme des implants), les récits d'enlèvements laissent supposer un plan des visiteurs à plus ou moins long terme. L'enlevé(e), suite à son expérience, à également souvent tendance à délivrer un message (sur invitation des visiteurs ou de sa propre initiative), en faisant ainsi un contacté.

On peut distinguer les témoignages d'enlèvements :

  • Concients comme celui de Villa-Boas dès 1957. Ils sont relativement rares, et plutôt cantonnés avant les années 1960s.
  • Remémorés comme le cas des Hill en 1961 qui marquera le début des témoignages d'enlèvements révélés sous hypnose et non remarqué auparavant (l'événement étant révélé comme ayant eu lieu lors de leur sommeil typiquement) ou seulement par un temps manquant.
Couverture de Astounding Stories n° 4, vol. 5 de juin en juin 1935 : des extraterrestres examinent une femme tandis que son compagnon est bloqué de les empêcher [2]
Couverture de Astounding Stories n° 4, vol. 5 de juin en juin 1935 : des extraterrestres examinent une femme tandis que son compagnon est bloqué de les empêcher

Certaines personnes vont se spécialiser dans les cas d'enlèvements, comme Budd Hopkins (qui motivera l'intérêt de John Mack) ou Raymond E. Fowler. Jean-François Boedec, qui a étudié les cas d'ovnis en Bretagne, dit avoir mis en évidence une phase de "construction" chez les enlevés, quelques semaines avant leur "enlèvement" effectif. Cette phase pour les futurs enlevés consisterait à rompre avec les schémas habituels de vie et être l'objet d'événements étranges. Le témoin serait incité à s'isoler, rendant ainsi la tâche plus facile pour les kidappeurs. Il est difficile de dire si cette suggestion, si elle est exacte, signifie que le témoin est affecté par une force extraterrestre pendant quelques semaines ou constitue en fait le point culminant d'un état de conscience altéré chez le témoin [3].

En 1992 à lieu une conférence sur le sujet au MIT. Hopkins écrit The Ropper Poll avec David M. Jacobs et Ronald Westrum, un rapport sur des expériences inhabituelles avec des enlèvements ovnis, basé sur l'étude de l'organisation Roper de 5947 américains adultes.

Parce qu'une majorité de témoignages d'enlèvements situent le récit dans la chambre à coucher où sont endormis les témoins, certains chercheurs proposent d'expliquer la plupart des récits d'enlèvements par le phénomène de paralysie du sommeil, pour lequel a été répertorié les symptômes de peur (sentiment de danger), immobilité, sensation d'une "présence", hallucinations, sensation de flottement, voire interaction sexuelle. A noter qu'il existe de tels récits de visites nocturnes (bedroom visitors) antérieurs à l'ère moderne des ovnis [4].

[5] [6] [7] [8] [9] [10] [11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18] [19] [20] [21] [22][23]

Home
  1. J. Allen Hynek, The UFO Experience, a Scientific Inquiry, p. 166
  2. Street & Smith publications < Collection Les Treece-Sainclair < UFOPOP
  3. Spencer, J.: The UFO Encyclopedia, 1997, p. 57
  4. "Heaven in Alabama", Manitoba Morning Free Press de Winnipeg (Manitoba), 22 mars 1895
  5. Fuller, J. The Interrupted Journey. New York: Dial Press, 1966.
  6. Lawson, A. H: "What Can We Learn from Hypnosis of Imaginary Abductees?" in Proceedings of 1977 Mutual UFO Network Symposium, Scottsdale, Ariz., 16-17 juillet 1977.
  7. Druffel, A.: "Synthetic Abduction: A New Tool for Ufology", MUFON UFO Journal n° 118 (1977): 10-12 - Une critique de l'article de Lawson.
  8. Lorenzen, C.: Abducted!: Confrontation with Beings From Outer Space. New York: Berkley Medallion, 1977. D. Scott Rogo: UFO Abductions: True Cases of Alien Kidnappings. New York: Signet, 1980.
  9. Méheust, B. En soucoupes volantes - vers une ethnologie des récits d'enlèvements, Mercure de France, 1985, ISBN 2-902702-71-X. réédité Imago, 1992.
  10. Bullard, T. E. UFO abductions, the Measure of a Mystery, 1987, FUFOR - 2 tomes.
  11. Randles, J.: Abduction: Over 200 Documented UFO Kidnappings Investigated. London, England: Robert Hale, 1988.
  12. Rodeghier, M., Goodpaster, J., et Blatterbauer, S.: "Psychological Characteristics of Abductees: Results from the CUFOS Abduction Project", Journal of UFO Studies, 1991, n.s.: 3:59-90. Proceedings of the 1992 Abduction Study Conference at MIT, 1992.
  13. Mack, J. E. Abduction - Human Encounters With Aliens, Simon & Schuster, 1992.
  14. Pritchard, Andrea, Pritchard, David E., Mack, J. E., Kasey, Pam et Yapp, Claudia, eds. Alien Discussions: Proceedings of the Abduction Study Conference. Cambridge, MA: North Cambridge Press, 1994.
  15. Nagaitis, Carl et Mantle, P.: Without Consent: A Comprehensive Survey of Missing-Time and Abduction Phenomena in the UK. London: Ringpull Press, 1994.
  16. Bullard, T. E. "The Sympathetic Ear: Investigators as Variables in UFO Abduction Reports", Mount Ranier, MD. FUFOR, 1995.
  17. Kottmeyer, Martin: "Abductions and Researcher Bias, or Why Does Every Abduction Researcher Always Find His Own Favorite Breed of Alien?", The Devil’s Advocate, n° 6 - Relecture opposée de l'étude de Bullard de 1995. Bryan, C.D.B.: Close Encounters of the Fourth Kind: Alien Abduction, UFOs, and the Conference at M.I.T.. New York: Alfred A. Knopf, 1995.
  18. Pope, N.: The Uninvited: An Expose of the Alien Abduction Phenomenon. Londres: Simon & Schuster, 1997. Dean, Jodi:  Aliens in America.  Ithaca:  Cornell University Press, 1998.
  19. Spencer, J.: Perspectives: A Radical Examination of Alien Abduction Phenomenon. Londres: MacDonald and Company, 1998.
  20. Randles, J.: "My View On Abductions", The Anomalist, 1999.
  21. Jacobs, D. M.: UFOs and Abductions: Challenging the Borders of Knowledge.  Lawrence:  The University Press of Kansas, 2000. Denzler, Brenda: The Lure of the Edge. Berkeley: University of California Press, 2001.
  22. Clancy, Susan A.: Abducted: How People Come to Believe they were Kidnapped by Aliens.
  23. "Alien abduction claims explained", Harvard Gazette, 22 septembre 2005 - Article sur le travail de Susan Clancy

Rencontres Rapprochées

Home

Le système de classement de Hynek définit les Rencontres Rapprochées :

Extension

On y ajoutera plus tard d'autres catégories, non explicitement approuvées par Hynek :

  • RR4 pour enlèvement du témoin ou autre contact direct
  • RR5 pour communication avec les occupants.

R. R. 3.

Il pourra être découvert que les cas humanoïdes sont la clé de du problème dans son ensemble [1]

Home
[2]
RR3

Les Rencontres Rapprochées du 3ème type (Close Encounters of the 3rd kind ou CE3) 1 représentent dans le système de classement de Hynek une RR1 ou une RR2 dont on peut voir les occupants.

Exemples de RR3

Une variation des RR3 sont les enlèvements, ou RR4.

Sans engin

Exemples de RR3 sans engin

Normalement, les RR3 impliquent la présence d'un engin assimilé à l'ovni. Cependant il existe des cas qualifiés de RR3 mais où aucun engin n'est apperçu aux côtés du personnage.

[3] [4]

Home

  1. Terme qui sera utilisé pour le film de Spielberg du même nom
  1. Hynek, J. A.: The UFO Experience, a Scientific Inquiry
  2. Hendry, A.: The UFO Handbook, Doubleday, New York, Hiver 1979-1980 — Un guide pour enquêter, évaluer et rapporter les observations d'ovnis
  3. Carrouges, M.: Les apparitions de martiens, Fayard éditeur, 14 juin 1963
  4. Bowen, C., The Humanoids : a survey of world-wide reports of landings of unconventional aerial objects and their alleged occupants, Londres: Neville Spearman, 1969

 

Temps manquant

Home
Exemples de cas où un temps manquant a été rapporté

Le temps manquant (missing time) est une caractéristique courante des témoignages d'enlèvements

 

 

Implants

Home
Exemples d'affaires d'implants prétendus ou avérés
  • Betty Andreasson en 1967 [1977]
  • Harry Joe Turner en 1979 [1980]
  • Aarno Heinonen and Esko Viljo en 1970 [1981]
  • Mike Lewis en 1981
  • Barbara Schutte en 1982
  • Megan Elliott et sa fille Renee en 1980 [1981]
  • Betty Andreasson en 1950 [1982]
  • Kathie Davis en 1984 [1987]
  • Sandy Thomas en 1985 [1987]
  • Prospera Munoz en 1946 [1988]
  • Tom en 1976 ou début 1977 [1989]

L'idée des implants a suggèré plusieurs scénarii :

  • détection : repérer des personnes implantées afin de les retrouver pour le suivi d'expériences (démonstrations d'ovnis répétées, hybridation, etc.)
  • contrôle : influer sur le comportement de personnes implantées (les amener à faire ou dire ceci ou cela).

En 1977, le témoignage de Betty Andreasson fait remonter son enlèvement et implantation d'un corps étranger - une minuscule boule pointée - juqu'à son nez à 1967.

Exemples d'apparences d'"implants"
  • morceau de verre
  • morceau de métal "triangulaire"
  • objet en forme de "T"
  • filbre de carbone

Quoi ?

Un morceau de métal récupéré, décrit comme triangulaire
Un morceau de métal récupéré, décrit comme triangulaire

A partir de 1994 les prétendus implants sont récupérés par chirurgie par le docteur Leir et se révèlent très variés.

Certains sont accompagnés de cicatrices, certains non.

Où ?

Exemples de localisations d'"implants"
  • orteil
  • main
  • tibia
  • oreille externe
Radio montrant un corps étrangers dans le gros orteil
Radio montrant un corps étrangers dans le gros orteil

Malgré les prétentions, les implants récupérés ne le sont pas dans le cerveau ou la cavité nasale, mais plutôt dans les extremités.

Comme les savent les médecins, un corps étranger peut pénétrer dans le corps sans que ce soit remarqué (lors d'une chute, en courant pieds dans le sable ou l'herbe, comme éclat d'un objet plus grand). De tels objets étrangers pourraient alors s'entourer d'une membrane, comme plusieurs des "implants" récupérés.

Dans Confirmation Whitley Strieber décrit plusieurs des implants dont un enlevé de sa propre oreille externe par un médecin. Il se révèle être du collagène, la substance à partir de laquelle le cartilage est formé.

Incohérence ?

Une chose qui frappe est l'absence apparente de technologie dans les objets récupérés. Leur sophistication apparente, et surtout leur taille effective, semblent de plus en plus étonnantes par rapport à nos propres capacités technologiques supérieures (nanotechnologies). Il restera cependant toujours impossible d'invalider l'hypothèse infalsifiable que cette apparence incohérente soit volontaire.

 

Contactés

Croire tout tant qu'on a pas démontré le contraire Sesma Manzano, Fernando

Peut-être ne devrions-nous pas rejeter sans appel la possibilité qu'il existe des "élus" choisis délibérément par les occupants d'ovnis pour une mission spéciale. Dans ce cas cependant, on songe à cette remarque d'un anglais : "Quel dommage que chaque fois les visiteurs de l'espace aient choisi un illuminé Hynek, J. A. Ovnis, mythe ou réalité, p. 47

Home
Exemples de contactés

Le terme de "contacté" implique chez un témoin d'ovni une interaction soutenue avec ses occupants supposés, dont le message implique généralement un développement de type religieux ou sectaire basé sur l'intermédiation du contacté.

Le contacté dispose dans son témoignage d'une position particulièrement privilégiée. Il justifie généralement le fait qu'il ait été choisi par ses visiteurs (pour les accompagner sur d'autres planètes, recevoir des informations fondamentales) par 2 types de raisons :

  • sa nature exceptionnelle : sa sagesse, son ouverture d'esprit, ou plus souvent son origine ou son hydridation extraterrestre (généralement insoupçonnée) ont fait de lui le seul ou le meilleur candidat pour le contact qu'il décrit.
  • sa mission : chargé de la diffuser d'un message important, à l'image d'un prophète ou d'un messie. Le message peut traiter de l'imminence d'un danger issu de l'actualité du moment (la prolifération nucléaire, le passage d'un astéroïde près de la Terre) ou invérifiable (l'attaque d'une flotte extraterrestre) si les hommes ne suivent pas une ligne de conduite donnée. Le fait qu'un tel avertissement, lorsqu'il s'aventure à être vérifiable (fin du monde, cataclysme, etc.) se révèle invalide (la fin du monde n'est pas arrivée, le cataclysme non plus, etc.) aboutit généralement à des réflexes de dissonnance cognitive, où des justifications ad hoc permettent de s'accomoder de la réalité (les extraterrestres ont finalement décidé de ne pas nous détruire, de dévier l'astéroïde menaçant, etc).

A partir de la fin des années 1960s apparaissent une variante des contactés : les enlevés.

"Classic" contactees (1947-1975)Raël : messie ou menteur ? — Analyse et critique des dires de Claude Vorilhon. Retour sur diverses affaires de contactés contestables, comme Adamski, Menger ou Cergy-Pontoise.

 

 



07/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 327 autres membres