Shinya Yamanaka - reprogrammer génétiquement des cellules

Shinya Yamanaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shinya et Yamanaka.

Shinya Yamanaka

Description de cette image, également commentée ci-après

Shinya Yamanaka en 2013

Naissance 4 septembre 1962 (50 ans)
Higashiosaka (préfecture de Osaka)
Nationalité Flag of Japan.svg japonaise
Champs Biologie moléculaire, biologie du développement
Institutions Université de Kyoto
NAIST
The J David Gladstone Institutes
Université de Californie à San Francisco
Diplômé de Université de Kōbe
Université municipale d'Osaka
Distinctions Prix Nobel de physiologie ou médecine 2012

Shinya Yamanaka (山中 伸弥 : Yamanaka Shinya), né le 4 septembre 1962 à Higashiosaka au Japon est un médecin japonais et chercheur sur l'induction des cellules souches pluripotentes et la reprogrammation des cellules somatiques.

Aujourd'hui, le Dr Yamanaka partage son temps entre San Francisco et Kyoto. Au Japon, il est à la fois directeur du Center for iPS Cell Research and Application (CiRA) et directeur de recherches à l'Institute for Integrated Cell-Material Sciences (iCeMS), tous deux à l'université de Kyoto. Cet ancien chirurgien orthopédique a été formé à la recherche biomédicale lors d'un stage post-doctoral à San Francisco dans les années 1990 ; il exerce également depuis 2007 les fonctions de directeur de laboratoire aux Gladstone Institutes et de professeur d'anatomie à l'Université de Californie à San Francisco. Il est co-récipiendaire du Prix Nobel de physiologie ou médecine 2012 avec John Gurdon[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Shinya Yamanaka fait ses études de médecine à l'Université de Kobe dont il obtient son doctorat de médecine en 1987. Il obtient sa thèse de science à l'université municipale d'Osaka en 1993. Il fait ensuite son cliniquat en chirurgie orthopédique à l'Hôpital d'Osaka puis un post-doc au Gladstone Institutes of Cardiovascular Disease de San Francisco.

Il travaille de 1997 à 2004 au Collège doctoral de sciences et techniques de Nara avant d'intégrer l'université de Kyoto à partir de 2004, aux Gladstone Institutes et à l'Université de Californie à San Francisco en 2007.

Travaux scientifiques[modifier | modifier le code]

Pour ses expériences de dédifférenciation de cellules souches adultes en cellules souches pluripotentes induites, Yamanaka et son équipe ont utilisé un cocktail de gènes (Oct3/Oct4, SOX2, Klf4 et c-myc) pour reprogrammer génétiquement des cellules de souris en cellules pluripotentes. Ces expériences ont été reproduites par son équipe sur des cellules humaines en décembre 2007[2].

Dans un article paru dans Science en février 2008, il affirme que la méthode de transformation génétique des cellules à l'aide d'un virus n'entraîne pas de problème de tumeurs, ce qui pourrait ouvrir la voie vers un usage thérapeutique pour la régénération de tissu.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

------------------

Shinya Yamanaka (2012) Shinya Yamanaka , MD, PhD, won the 2012 Nobel Prize in Physiology or Medicine for his discovery of how to transform ordinary adult skin cells into cells that, like embryonic stem cells, are capable of developing into any cell in the human body. Shinya Yamanaka , MD, PhD, a remporté le prix 2012 Nobel de physiologie ou médecine pour sa découverte de la façon de transformer des cellules de peau adultes ordinaires en cellules, comme les cellules souches embryonnaires, sont capables de se développer en n'importe quelle cellule du corps humain. He shared the prize with John B. Gurdon of the Gurdon Institute in Cambridge, England. Il a partagé le prix avec John B. Gurdon de l'Institut Gurdon à Cambridge, en Angleterre. Yamanaka – a senior investigator at the UCSF-affiliated Gladstone Institutes, a UCSF anatomy professor and director of the Center for iPS Cell Research and Application (CiRA) at Kyoto University – discovered in 2006 that by adding just four genes into adult skin cells in mice, he could induce the cells to become like embryonic stem cells. Yamanaka - un chercheur principal à l'UCSF affilié à Gladstone Institutes, un professeur d'anatomie UCSF et directeur du Centre de recherches de cellules iPS et application (ACEI) à l'Université de Kyoto - découvert en 2006 qu'en ajoutant seulement quatre gènes dans des cellules adultes de la peau chez la souris , il pourrait induire les cellules à devenir comme des cellules souches embryonnaires. He called them induced pluripotent stem cells, or iPS cells. Il a appelé les poussent cellules souches pluripotentes ou cellules iPS. In 2007, he announced that he had done the same with human adult skin cells. En 2007, il a annoncé qu'il avait fait la même chose avec des cellules de peau humaines adultes. Embryonic stem cells – which are “pluripotent” because they can develop into any type of cell – hold tremendous promise for regenerative medicine, in which damaged organs and tissues can be replaced or repaired. Les cellules souches embryonnaires - qui sont «pluripotentes», car ils peuvent se transformer en n'importe quel type de cellule - tiennent très prometteuse pour la médecine régénérative, dans lequel les organes et les tissus endommagés peuvent être remplacés ou réparés. Many in the science community consider the use of stem cells to be key to the future treatment and eradication of a number of diseases, such as diabetes, blindness and Parkinson's disease. Beaucoup dans la communauté scientifique considère l'utilisation de cellules souches à la clé pour le traitement et l'élimination d'un certain nombre de maladies, comme le diabète, la cécité et la maladie de Parkinson avenir - See more at: //translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=/search%3Fq%3Dcira%2Bscience%2Btelomerase%26hl%3Dfr%26rlz%3D1G1ACEW_FRFR560%26biw%3D1333%26bih%3D671&rurl=translate.google.fr&sl=en&u=//www.ucsf.edu/node/109431&usg=ALkJrhgKrGWIh3nXwv75dluAzpcuQuTHHA#sthash.K6gCt1OL.dpuf



30/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 258 autres membres