Uchronie

Uchronie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Uchronie (homonymie).

L'uchronie est une évocation imaginaire dans le temps. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u », négatif et « chronos » (temps) : étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas.

En littérature, c'est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé. On utilise également l’expression « histoire alternative » (alternate history) ou histoire contrefactuelle. Lorsqu’elle est associée à des moyens techniques qui permettent de remonter dans le temps et donc de modifier le passé, l’uchronie est directement associée au genre de la science-fiction.

L’auteur d’une uchronie prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles. À partir d’un événement modifié, l’auteur crée un effet domino (terme anglo-saxon couramment utilisé : effet papillon) qui influe sur le cours de l’Histoire. Cette volonté de changer le cours de l’histoire pour imaginer ce qu’elle aurait pu être rappelle la phrase de Blaise Pascal : « Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé » (Pensées, 90).

Régis Messac, dans sa revue des Primaires donne, en 1936, de l’uchronie cette définition : Terre inconnue, située à côté ou en dehors du temps, découverte par le philosophe Renouvier, et où sont relégués, comme des vieilles lunes, les événements qui auraient pu arriver, mais ne sont pas arrivés[1].

Sommaire

[masquer]

Étymologie[modifier]

Le mot est inventé par Charles Renouvier, qui s’en sert pour intituler son livre Uchronie, l’utopie dans l’histoire, publié pour la première fois en 1857. L'« Uchronie » est donc un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie (mot créé en 1516 par Thomas More pour servir de titre à son célèbre livre, Utopia), avec un « u » privatif et, à la place de « topos » (lieu), « chronos » (temps). Étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas.

Définition[modifier]

Le mot « uchronie » est absent de la plupart des dictionnaires. Il est présent dans le Petit Larousse illustré de 1913 mais également dans le Nouveau Larousse Universel de 1948. Disparu des Petit Robert et Petit Larousse et il ne réapparaît dans ce dernier qu'en 2005.

Selon l'inventeur du terme, Charles Renouvier, l'auteur d'une uchronie "écrit l'histoire, non telle qu'elle fut, mais telle qu'elle aurait pu être, à ce qu'il croit[2]".

Le dictionnaire Larousse du XIXe siècle donne la définition suivante :

UCHRONIE (n.f.) : utopie appliquée à l’histoire ; histoire refaite logiquement telle qu’elle aurait pu être[3].

Le Trésor de la langue française informatisé donne une définition plus large, adoptée notamment par le critique Raymond Trousson : "Époque fictive ; évocation imaginaire dans le temps[4]". Cette acception trop large de l'uchronie, qui peut inclure toute la littérature d'anticipation, est critiquée (par exemple, par Hinrich Hudde[5]).

Une définition assez globale, pourrait être celle-ci :

« Récit se déroulant dans un monde en tout point similaire au nôtre jusqu’à un certain événement, qui, lui, diffère de ce qui s’est produit tel que nous le connaissons. C’est ce qu’on appellera par la suite, événement divergent. Ce roman devra, par ailleurs, s’intéresser de manière substantielle à cette nouvelle Histoire. »

Cette définition écarte, sans totalement les exclure, les récits de voyages dans le temps et de mondes parallèles, malgré des liens étroits avec l’uchronie.

Les anglophones n'utilisent que très rarement uchrony ou uchronia ; les équivalents les plus courants en langue anglaise sont alternate history (histoire alternative) ou alternate world (monde alternatif).

Historique[modifier]

Le plus ancien exemple connu d’uchronie apparaît dans l’Histoire de Rome depuis sa fondation de Tite-Live (Livre IX, sections 17-19). Il réfléchit à la possibilité qu’Alexandre le Grand ait lancé sa conquête à l’ouest plutôt qu’à l’est ; il aurait attaqué Rome au IVe siècle av. J.‑C..

La première œuvre entièrement uchronique semble avoir été le roman de Louis Napoléon Geoffroy-Château, Napoléon et la conquête du monde, 1812-1813 (1836). Dans ce livre, Geoffroy-Château postule que Napoléon aurait fui Moscou avant le désastreux hiver 1812. Pour l’auteur, l’empereur aurait eu assez de forces militaires pour conquérir le monde.

En langue anglaise, la première uchronie littéraire connue est une nouvelle de l'Américain Nathaniel Hawthorne, P.'s Correspondence (1846) ("La correspondance de P.", traduction d'Alexandra Lefebvre, dans le recueil "Le Hall de l'Imagination", Éditions Allia, Paris, 2006), qui passe pour fou, raconte ses rencontres avec des personnalités littéraires et politiques anglaises d'un 1845 différent de notre 1845 (années 1840), où toutes ces figures sont déjà mortes. Lord Byron n'est pas disparu en héros de la lutte pour l'indépendance grecque, mais est devenu un vieux nobliau obèse, conservateur farouche faisant expurger et censurer sa propre poésie, et abandonnant Moore à la misère et à la mort. Robert Burns vit toujours, mais un peu gâteux. Walter Scott est paralysé et sénile, William Wordsworth vient de mourir. Percy Shelley, rescapé de la noyade au large de La Spezzia, est devenu un anglican dévot : il écrit de la littérature pieuse et prépare l'édition d'une Preuve philosophico-religieuse du Christianisme. Keats se consacre à la composition d'une épopée du futur de l'Humanité. Napoléon Bonaparte, âgé de 70 ans, revenu de Sainte-Hélène où le climat l'a irrémédiablement diminué, erre seul dans les rues de Londres, déchu, oublié de tous. Kean, le fameux acteur shakespearien, mort même dans cet univers, se produit néanmoins encore à Drury Lane, mais seulement dans le rôle du fantôme de Hamlet.

En 1876, Charles Renouvier publie son Uchronie (l'utopie dans l'histoire) : esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être. Ce récit uchronique, remarquable en soi, est censé être l'œuvre d'un hérétique de "notre" XVIIe siècle, condamné au bucher par l'Inquisition ; il est encadré par des textes présentant cet auteur imaginaire et de documents associés, dans une structure emboîtée.

« Il s'agit de l'histoire d'un certain moyen âge occidental que l'auteur fait commencer vers le premier siècle de notre ère et finir dès le quatrième, puis d'une certaine histoire moderne occidentale qui s'étend du cinquième au neuvième. Mais cette histoire, mêlée de faits réels et d'événements imaginaires, est en somme de pure fantaise, et la conclusion de ce livre singulier s'éloigne on ne peut plus de la triste vérité. L'écrivain compose une uchronie, utopie des temps passés. Il écrit l'histoire, non telle qu'elle fut, mais telle qu'elle aurait pu être, à ce qu'il croit, et il ne nous avertit ni de ses erreurs volontaires, ni de son but. Uchronie (l'utopie dans l'histoire) : esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être[6]... »

La divergence avec notre histoire se produit au IIe siècle, à Rome, sous Marc Aurèle ; l'issue différente d'une intrigue de cour incite l'empereur stoïcien à radicaliser sa politique anti-chrétienne et à exclure les chrétiens de la citoyenneté. Le Christianisme ne devient pas religion d'État conquérante et agressive sous Constantin, mais se développe chez les Barbares, sous une forme plus douce et plus évangélique. Au XVIe siècle, l'Europe hérite d'une histoire pacifiée, où l'Église a paisiblement infiltré un Empire plus stable et durable ; la Réforme violente et les Guerres de Religion n'ont pas eu lieu.

Le premier roman anglais est Aristopia de Castello Holford (1895). Holford imagine que les premiers colons de Virginie ont découvert une montagne d’or qui leur aurait permis de bâtir une société utopique en Amérique du Nord.

Plusieurs autres œuvres uchroniques paraissent ponctuellement à la fin XIXe et au début XXe siècle.

Cependant, le travail majeur suivant fut certainement, en 1931, la parution d’une anthologie d'« histoires alternatives » (selon la dénomination anglaise) par l’historien britannique, Sir Johan Squire et titrée If It Had Happened Otherwise (Si ça avait eu lieu autrement). C’est un recueil de textes écrits par de grands professeurs d’histoire des universités d’Oxford et de Cambridge. On y trouve par exemple :

  • Si les Maures avaient gagné en Espagne…
  • Si Louis XVI avait eu un atome de fermeté…
  • Si Napoléon avait gagné…
  • Un texte de Winston Churchill : Si Lee avait gagné la bataille de Gettysburg qui a pour cadre la Guerre de Sécession. Winston Churchill imagine un historien sudiste vivant dans un monde où les Confédérés sudistes ont gagné ; cet historien imaginant ce que serait le monde si les Nordistes avaient gagné. Ce texte est donc une mise en abyme de l’uchronie qui sera répétée par Philip K. Dick dans Le Maître du Haut Château. K. Dick décrit un monde moderne où la seconde guerre mondiale a été gagnée par les forces de l'Axe.

L’uchronie devint populaire petit à petit grâce aux magazines américains publiant des nouvelles de science-fiction. En décembre 1933, Astounding Stories publie Ancestral Voices (Les voix ancestrales) de Nat Schachner, puis Sidewise in Time de Murray Leinster. Leinster complexifie les changements historiques : dans son univers, les pays commercent avec leurs analogues du passé et du futur. Le point de vue est celui du héros, un professeur d’université, qui voyage de monde en monde pour découvrir ce qui serait advenu du monde si tel événement avait été différent. Dans la même période des années 1930 se développent les histoires de voyage dans le temps.

Le genre de l’uchronie connaît un boom commercial depuis la fin des années 1980 avec plusieurs auteurs prolifiques :

et deux auteurs qui éditent des anthologies de récits uchroniques :

Turtledove a développé plusieurs séries de romans :

  • Le Sud gagne la Guerre de Sécession à cause d’un incident entre le Nord et la Grande-Bretagne qui décide de prendre parti (volume initial How Few Remain puis trilogies ou tétralogies The Great War, American Empire, et Settling Accounts)
  • La Terre est envahie par des extra-terrestres en 1942 (séries Worldwar et Colonization puis volume de conclusion Homeward Bound)
  • L’Amérique n’a pas été colonisée par les êtres humains pendant la préhistoire. De nos jours, des mammouths et des espèces préhumaines y ont donc survécu.

Daniel S. Larangé étudie le phénomène d'uchronie dans le cadre de la théorie des mondes possibles. L'uchronie permettrait de passer à une théorie des mondes multiples au regard du principe de l'effet domino. Elle conforterait la théologie de l'histoire qui suppose la présence d'une Raison dans la destinée des événements et des actions humaines qu'ils impliquent. Une pareille représentation prouverait à quel point l'homme est devenu un être de récits, qui se nourrit d'histoires et produit constamment autour de lui un environnement "historique". Il en vient donc à identifier les récits uchroniques, qui reconstruisent l'histoire, à des discours spirituels qui expriment les craintes et les espérances d'une société à un moment donné[7]. En ce sens, l'homme est bien un-être-pour-le-lire (zum Buch sein), selon l'expression formée par Emmanuel Levinas et repris par Edmond Jabès. En 1995 est créé le Sidewise Award for Alternate History, du nom de l’histoire de Murray Leinster.

Procédés uchroniques[modifier]

Point de divergence[modifier]

Article détaillé : Événement divergent en uchronie.

Le moment où l’histoire réelle et l’histoire uchronique divergent est appelé « Point de divergence ».

Par exemple, dans Le Maître du Haut Château de Dick, c’est l’assassinat de Franklin Roosevelt à Miami en 1933 qui fait basculer l’intrigue dans la fiction. Les États-Unis ne parviennent pas à sortir de la grande dépression et restent figés dans leur neutralité face à Hitler. Le Royaume-Uni est conquis.

La théorie du multivers postule que des points de divergence surviennent à chaque instant, créant sans cesse des univers parallèles (exemple : si les dinosaures n’avaient pas disparu, si l’Empire romain n’avait pas disparu, etc...)

Liste d'œuvres uchroniques[modifier]

En littérature, les œuvres sont classées par ordre alphabétique des noms d'auteur. Pour les autres catégories d'œuvres, selon l'ordre alphabétique des titres.

Littérature : écrivain d’uchronie[modifier]

Auteurs francophones[modifier]

  • Albert-Weil, Jean-Claude L’Altermonde est composée de trois volets : 1°/ Europia (initialement paru sous le titre de Sont les oiseaux, qui a reçu le Grand Prix du Roman de la Société des Gens de Lettres en 1997) ; 2°/ Franchoupia (présélectionné pour le Renaudot en 2000) ; 3°/ Sibéria. Albert-Weil où Hitler a gagné la guerre, mais où l’Allemagne a été dénazifiée, à la suite de plusieurs vagues de « déshitlérisation ». Dans ce nouveau monde s’instaure peu à peu : le Grand Empire, réunissant, par-delà l’Oural, l’Europe et la Sibérie. Un contre-monde sans consumérisme effréné, sans folie productiviste, sans surnatalité, dans lequel la notion de standardisation est vigoureusement combattue. Un contre-monde tout en démesure, sillonné de part en part par une route gigantesque de un à deux kilomètres de large, de Gibraltar à Vladivostok...
  • d'Almeida, Fabrice et Anthony Rowley, Et si on refaisait l'histoire ? : il discute l'histoire contrefactuelle, à travers le concept d'histoire potentielle et propose une série de courts essais uchroniques: Que serait devenu l'Histoire... Si Ponce Pilate avait gracié Jésus? Si les Arabes avaient gagné la bataille de Poitiers contre Charles Martel? Si Louis xvi avait réussi à quitter la France et Napoléon III à empêcher la guerre de 1870 ? Si les Allemands avaient gagné en un mois celle de 1914 et si les Américains n’avaient pas lâché la bombe atomique sur le Japon ?
  • Ardisson, Thierry, Louis XX. Contre-enquête sur la monarchie : Toute une partie de l’ouvrage est consacrée à une uchronie. Qui dirigerait aujourd’hui la France si, en 1870, le comte de Chambord avait été acclamé roi de France, et était monté sur le trône sous le nom de Henri V ?
  • Balthasar, As-tu vu Montézuma ?: Louis XVI est mort en juin 1789 d'une indigestion. La Révolution n'a pas eu lieu et la France domine le monde. En 1970 le Roi de France part visiter la Louisiane, sa belle province d'Amérique du Nord, accompagné du duc de Montcornet (Charles de Gaulle). Un complot se trame.
  • Bameul, Pierre, La Saga d’Arne Marsson et Le Choix des Destins, deux romans à suivre : vers l’an 1000 les Vikings ont pris la tête de l’Empire aztèque permettant ainsi aux Aztèques de conquérir l’Europe quelques générations plus tard.
  • Bokeili, Kevin, La Saga Timeport 2005, 2008 : vers l’an 2044 le voyage dans le temps et le tourisme à travers l'Histoire connaissent un extraordinaire essor... Et si le festival de Woodstock n'avait jamais eu lieu ? et si l'année 1969 n'avait pas vu fleurir cheveux longs et chemise bariolées mais treillis militaires et nuques rasées [8]?...
  • Bordage, Pierre, Wang : En 2212, L'Occident, riche et puissant, sous l'égide de l'Europe (les États-Unis ont perdu leur importance), se passionne pour les Jeux Uchroniques, remettant en scène de grandes batailles de l'Histoire en utilisant les immigrants comme de la "chair à canons". Ces défis opposent de grands champions stratèges (challengeur contre défendeur) soutenus par les pays. Le défendeur joue souvent le rôle du gagnant de la bataille passée, ce qui lui confère un avantage (car souvent mieux armé). Le Français Frédric Alexandre sera dans l'histoire l'un des rares à réussir une véritable uchronie, c'est-à-dire à faire gagner le peuple qui avait perdu dans le passé.
  • Brison, Sylvain, Les Gabonais Découvrent l'Europe, théâtre : Les Amérindiens et les Incas ne domineraient-ils pas encore le continent américain si les Gabonais avaient découvert l'Europe en 1492 ? L'Armorique peuplée d'irréductibles Gaulois ne serait-elle pas le dernier bastion d'un pape en exil depuis la chute du Vatican ? Et surtout que pourrions nous dire aujourd'hui du rôle positif de la colonisation africaine en Europe ?
  • Caillois, Roger, Ponce Pilate, roman : et si Ponce Pilate avait gracié le Christ ?
  • Costa, André, L’Appel du 17 juin, roman : le 17 juin 1940, le maréchal Pétain appelle la France à continuer la guerre face à l’invasion allemande.
  • Dauxois, Jacqueline et Vladimir Volkoff, Alexandra : Lénine est assassiné avant la Révolution russe qui n’a donc pas lieu. La Russie capitaliste et ultra-libérale devient la super-puissance mondiale.
  • Duits, Charles, Ptah Hotep, roman (1971) : l'empire hellénistique d'Alexandre a perduré, et c'est Alexandrie qui a tenu le rôle de Rome. Au XXe siècle, le monde est dominé par une civilisation syncrétique gréco-égyptienne. Charles Duits réutilise cet univers comme décor d'un second roman, Nefer (1978).
  • Dutourd, Jean, Le Feld-Maréchal von Bonaparte, essai : et si Bonaparte avait fait carrière dans les rangs autrichiens, la Corse n’ayant pas été achetée par la France ?
  • Faye, Eric, Parij. La contre-offensive des Ardennes par l’armée allemande fonctionne mieux que dans la véritable histoire. Le front occidental recule, la percée soviétique continuant, elle, sans encombre. La jonction des armées alliées au lieu de se faire en Allemagne se fait en France, et Paris connaît le sort qu’a connu Berlin, coupé en 2.
  • Geoffroy-Château, Louis Napoléon, Napoléon et la conquête du monde, 1812-1832 : Napoléon ne connaît pas la Bérézina et remporte la campagne de Russie. Il fait ensuite tomber l’Angleterre, l’Empire ottoman et le monde entier[9].
  • André Girod: "Ilkya" Dans ce roman, l'auteur imagine un commando qui le 6 juin 1994, au cours des cérémonies du 50e anniversaire de D-Day, se propose d'éliminer tous les chefs d'état du moment.
  • Giscard d'Estaing, Valéry, La Victoire de la Grande Armée, roman (2010) : Valéry Giscard d'Estaing imagine la Grande Armée de Napoléon Ier triompher en 1812 de l'armée russe. Après la prise de Moscou Napoléon quitte rapidement la ville et évite ainsi à la Grande Armée de succomber sous l'hiver russe. L'Empereur opère un retour glorieux à Paris, installe la paix en Europe et fait de la France la première superpuissance mondiale de l'histoire. Dans ce roman l'uchronie se traduit par le départ de la Grande Armée avant l'incendie de Moscou du 14 septembre 1812.
  • Grousset, Alain a dirigé la compilation Divergences 001 regroupant plusieurs nouvelles d'auteurs majoritairement francophones : Jean-Marc Ligny, Eric Henriet, Paul McAuley, Roland C. Wagner, Michel Pagel, Fabrice Colin, Laurent Généfort, Johan Heliot, Xavier Mauméjean, Pierre Pelot...
  • Héliot, Johan, la Lune seule le sait, roman : une civilisation extraterrestre s’allie à Napoléon III, lui offrant l’accès à des technologies inconnues qui lui permettent de conquérir la Lune et une partie du Monde.
  • Héliot, Johan, la Lune n’est pas pour nous, roman (suite de La Lune seule le sait) : l’Allemagne a remporté la Grande Guerre et s’est emparée de la technologie extraterrestre détenue par les Français. Dans les années 1930, l’Allemagne que dirige Adolf Hitler domine une grande partie du Monde.
  • Hérault, Paul-Jean Millecrabe, Tome 1, 2 et 3, romans : Après sa victoire lors de la campagne de Russie Napoléon unifie une grande Europe démocratique englobant le territoire de l'Europe actuel et de l'ex URSS. Il instaure un gouvernement fédéral. L'action du roman démarre en 1945 lorsque la Chine, devenu un pays totalitaire et raciste déclare la guerre à la fédération Européenne.
  • Lafitte, Philippe Vies d’Andy (2010). Et si Andy Warhol n’était pas mort d’une banale complication post-opératoire, le 22 février 1987 ? L’auteur redonne une nouvelle vie au « pape du Pop art », en le transformant en femme qui fuit les USA pour l’Europe de l’Est.
  • Konopnicki, Guy, Les Cent jours - 5 mai-4 août 2002 : et si Jean-Marie Le Pen avait été élu en 2002 ? Il aurait tenu ses promesses électorales : préférence nationale, sortie de l’Europe, retour du Franc, rétablissement de la peine de mort… Son mandat ne durera finalement que cent jours, se terminant par une insurrection populaire et par l’incendie du Palais-Bourbon.
  • Mauméjean, Xavier, La vénus anatomique , roman paru chez Mnémos, 2004. Réédition Le Livre de poche, 2006 : En 1752, le philosophe La Mettrie, l'anatomiste Fragonard et le biomécanicien Vaucanson participent à un concours : créer le nouvel Adam, qui va bouleverser l'Europe. Le roman a reçu le prix Rosny aîné en 2005.
  • Mazarin, Jean, L’Histoire détournée (1984), cet auteur prolifique de la collection Anticipation aux Éditions Fleuve Noir, donne ici à lire une uchronie où le IIIe Reich perdure. Mazarin reprend l’idée de Norman Spinrad dans Rêve de fer, et son livre abrite l’ouvrage de John Stuart Grimsby, écrit en 1995, L’Aigle et le soleil, sous-titré Les prémices de la Troisième Guerre mondiale (10-12 avril 1989).
  • Messac, Régis, Voyage en Uchronie (1936), nouvelle (propos d’un utopien) : Nous sommes en 1936, ou 1938, l’Allemagne a gagné la guerre de 1914. Les "profiteurs", qu’ils fussent politiciens, journalistes ou marchands de sardines, purent gagner Londres à la faveur de la retraite de l’armée anglaise. Une fédération des états européens a vu le jour…
  • Renouvier, Charles, Uchronie (l’utopie dans l’histoire) : esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu’il n’a pas été, tel qu’il aurait pu être…
  • Saudray, Nicolas, Les Oranges de Yalta, roman : et si le Japon, au lieu d’attaquer les États-Unis en 1941, avait attaqué l’Union soviétique en même temps que l’Allemagne ?
  • Sapir, Jacques, Loïc Mahé, Franck Stora, "1940 Et si la France avait continué la guerre", Tallandier, 2010 : Transcription du site Fantasque Time Line, sans les aspects romanesques, et en privilégiant l'aspect d'histoire contrefactuelle. Le gouvernement français décide de continuer la guerre depuis les colonies en partant du principe que la guerre est perdue sur le territoire national début juin et qu'il faut continuer le combat envers et contre tout. Ce premier livre se focalise sur les évènements de l'année 1940.
  • Schmitt, Éric-Emmanuel, La Part de l'autre, roman : Hitler réussit son examen d'entrée aux Beaux-Arts de Vienne. En parallèle l'auteur nous retrace sa biographie.
  • Ukronie est une série de romans jeunesse parue chez Flammarion. Des récits uchroniques comme son nom l'indique.
  • Wagner, Roland C., H.P.L. (1890-1991), nouvelle : H. P. Lovecraft s’est fait opérer avant que son cancer ne ronge ses intestins et il vit jusqu’à 101 ans — ce qui lui permet, entre autres, de collaborer avec Philip K. Dick et de se disputer avec Robert A. Heinlein.


12/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 363 autres membres