Le Chupacabra - créature extraterrestre qui est décrite par des témoins comme ayant des yeux rouges

 

Chupacabra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

 

 

http://www.ghoststudy.com/new6/para_files/paranormal%201003.htm   http://mysterium.blogosfere.it/2007/09/chupacabra.html   http://poorbuthappy.com/ease/archives/2007/09/01/3815/what-the-hell-is-a-chupacabre   

 

Chupacabra ( /tʃupa'kabɾa/ espagnol pour « suceur de chèvres ») est une créature qui est décrite par des témoins comme ayant des yeux rouges, deux trous pour les narines, une bouche avec des crocs saillants vers le haut et vers le bas et serait couverte de poils noirs. Elle ressemble selon certains à une chauve-souris. Elle fait partie de la culture populaire dans toute l'Amérique latine, notamment au Mexique et sur l'île de Porto RicoL'animal se nourrirait en suçant le sang des animaux de ferme comme les chèvres ou les vaches en faisant des trous parfaitement circulaires dans le cou jusqu'au cervelet tuant l'animal en ne provoquant aucune souffrance.

Sommaire

[masquer]

Histoire [modifier]

La légende du Chupacabra débute autour de 1992, soit 5 ans après la sortie du film de John McTiernan, Predator, lorsque des journaux portoricain, El Vocero et El Nuevo Dia, commencèrent à rapporter la mort de plusieurs types d'animaux, comme des oiseaux, des chevaux, et comme son nom l'indique, des chèvres. À ce moment, le chupacabra était connu sous le nom de El Vampiro de Moca puisque les premières victimes ont été trouvées dans la petite ville de Moca. Au tout début, les membres d'un culte satanique furent suspectés d'avoir commis ces tueries au hasard, mais ensuite, les tueries s'étendirent autour de l'île, et plusieurs fermes rapportèrent la perte de vies animales. Les carcasses avaient toutes une chose en commun : chaque animal trouvé avait deux trous dans son cou.

Le terme chupacabra fut supposément inventé par une personnalité de la télévision portoricaine, Silverio Pérez, qui utilisa ce nom comme une blague, mais le mot fut également utilisé dans le roman de Michael Crichton en 1990, Jurassic Park, qui parut avant la légende.

Peu après les morts d'animaux à Porto Rico, d'autres morts furent rapportées dans d'autres pays, comme en République dominicaine, en Argentine, en Bolivie, au Chili, en Colombie, à El Salvador, à Panama, au Pérou, au Brésil, aux États-Unis et, surtout au Mexique. À Porto Rico et à Mexico, le chupacabra devint une légende urbaine. Les histoires de chupacabras commencèrent à paraître plusieurs fois dans les nouvelles télévisées aux États-unis, et des produits dérivés tels que t-shirts et casquettes de baseball furent mis en vente.

Le chupacabra est considéré par certains comme le produit d'une hystérie collective, alors que d'autres pensent qu'il s'agit d'une piètre explication à des morts animales résultant d'attaques incompréhensibles.

Apparences [modifier]

Certains indigènes Sud-Américains croient en « l'homme-moustique », une créature mythique appartenant à leur folklore, antérieure aux apparitions des chupacabras modernes. L'homme-moustique suce le sang des animaux avec son long nez, comme un gros moustique. Quelques personnes disent que l'homme-moustique et les chupacabras sont la même entité.

Quelques apparitions notables ont eu lieu aux États-Unis, incluant de multiples cas rapportés par des témoins oculaires dans le comté de Calaveras, Californie, et plus récemment, dans une célébration d'anniversaire d'un membre de l'équipe locale de charité de Houston, Texas.

D'après les témoignages, la créature a été vue pour la première fois au début des années 1990, blessant des animaux d'espèces différentes. Il apparaît maintenant que ces témoins ont en fait eux-même commis ces méfaits.

En juillet 2004, un propriétaire de ranch près de San Antonio, Texas, tua une créature, sans poil, ressemblant à un chien (la créature d'Elmendorf) qui attaquait son bétail.

En octobre 2004, deux animaux qui ressemblaient beaucoup à la créature d'Elmendorf ont été observés dans la même région. Le premier était mort, et le second a été aperçu par une zoologiste locale qui avait été appelée pour identifier l'animal mort, pendant qu'elle se rendait à l'endroit où le premier fut trouvé. Les spécimens furent étudiés par des biologistes du Texas ; ils furent considérés comme appartenant au genre canin, d'une espèce indéterminée avec des problèmes de peau et des malformations faciales.

Le « Chupacabra » a souvent été aperçu au Michigan ; une apparition récente eut lieu à Grand Haven. Un homme de quarante-deux ans disait l'avoir vu sucer le sang d'un chat.

Une apparition dans la ville de Varginha, Brésil, (voir l'incident Varginha) est parfois attribué aux chupacabras, mais le phénomène est le plus souvent attribué aux extra-terrestres. En fait, certains pensent[précision nécessaire] que les Chupacabras seraient originaires d'une autre planète. En 1997 une explosion des cas d'attaques de Chupacabras se produisit au Brésil, et furent rapportés dans les journaux brésilliens. L'un des témoignages venait d'un officier de police, qui prétendait avoir eu un sentiment de nausée lorsqu'il vit un chien -comme un chupacabra dans un arbre. Il y a plusieurs clichés tous apparemment truqués.

Dans la fiction [modifier]

  • L'épisode El Mundo Gira de la télé-série X-Files raconte l'histoire d'un homme qui croit être El Chupacabra.
  • En novembre 2005 le Sci Fi Channel diffusa un film appelé "Chupacabra", à propos d'une bête qui tuait sur un bateau de croisière.
  • Un épisode de Le Laboratoire de Dexter avait pour thème un Chupacabra nommé Charlie, issu d'une expérience de Dexter qui s'échappait de l'Amérique du Sud. Pendant l'épisode, Dexter ne pouvait se rappeler le but de la conception de la créature. À la fin, il réalisa qu'il avait été créé pour effrayer Dee Dee.
  • Un épisode de Les aventures de Jackie Chan avait également pour sujet un Chupacabra. Dans l'émission, le Chupacabra ne sortait que la nuit et attaquait le bétail dans la région. De plus, si le Chupacabra mordait ou griffait une personne, elle pouvait également se transformer en Chupacabra.
  • Dans le japanime Negima!? on retrouve aussi le chupacabra durant de nombreux épisodes. Un groupe de recherche de celui-ci est même formé.
  • On constate une étrange ressemblance avec des créatures des differents jeux Warcraft. Ces créatures en question sont des Murlocs. Peut-être que le Chupacabra a servi de modèle à leur conception...
  • Charmed saison 4 - episode 18 "Le Baiser du Vampire": Dans la série TV fantastique Charmed, les 3 soeurs sorcières font allusion au Chupacabra alors qu'une d'entre elles s'est faite attaquée par une horde de créatures (ici des vampires) et qu'elles recherchent des informations dans leur Livre des Ombres.

Convention de nommage [modifier]

La créature est connue sous l'appellation "chupacabras" ou "chupacabra" à travers l'Amérique, ceci étant probablement le nom d'origine, et la dernière version du terme. Le nom peut être précédé par un article de forme masculin ("el chupacabras"), qui veut dire "le suceur de chèvres" en Espagnol.

Voir aussi [modifier]

Des créatures similaires:

Liens externes [modifier]

EL Chupacabra ou Goatsucker


Le Chupacabra, ou Goatsucker, est une créature dont on  entend parler que depuis 1995 à Porto Rico. Quelque chose d’étrange tuait le bétail, suçant leur sang. C’est de là que vient son nom Goatsucker (suceur de chèvre). On n’a cependant jamais rapporté de Chupacabra ayant attaqué l’homme. mais personne n’est vraiment sûr que cela n’arrivera pas.Mais depuis quelques temps de plus en plus d'attaquent que ce soit sur le betail ou bien sur les chiens et les lapins sont declarees par beaucoup de personnes.

Les témoins décrivent la bête comme étant une créature ressemblant à une sorte de kangourou avec des yeux rouges malfaisants ou bien une especes de """"""aves de grandes dents . Plusieurs théories plus ou moins farfelues ont été établie pour expliquer son existence. Pour certain, il s’agirait d’une bête provenant d’une autre galaxie que les extra-terrestres auraient par mégarde oublié sur l’île lors de leur passage. Pour d’autre, il s’agirait plutôt d’un mi-humain, mi-bête vampire qui terroriserait les animaux de la ferme. La vrai réponse nous proviendra sûrement lorsqu’on en aura capturé un.            chupacabra.jpg (16397 octets)

Cette photographie(a gauche),censément celle d'un chupacabras en chair et en os,fut diffuséé anonymement sur internet.D'un avis quasi unanime,il s'agit d'un faux.

Les témoins déclarent que les reproductions d'artistes,telle celle produite par Jorge Martin( a droite) donnent en revanche une véritable image de la bete.

 

 chupacabra2.jpg (45068 octets)
C'est en se fondant sur les récits de témoins oculaires qu'il a été possible d'en réaliser des dessins réalistes et saisisants (ci dessus)

 

 

Traces laissées par les " CHUPACABRAS .

 

Informations prioritaires sur les aventures du Dr Virgilio SANCHEZ OCEJO dans la 2ème région du CHILI.


Nous tentons de de mettre à jour les éléments les plus importants recueillis dans nos recherches de campagne pour " CALAMA, MARIA ELENA, et TOCOPILLA.
Pour des raisons évidentes nous n'avons pas mentionné de noms. Mais nous allons devoir vous résumer toutes les informations écrites et largement diffusées par la correspondante internationale la señora Liliana NUÑEZ.ORELLADA.

Ceci pour vous dire que nous avons réuni personnellement avec la collaboration de nombreux témoins qui apparaissent tout au long de ces
événements afin de corroborer et d'augmenter les détails des faits qu'ils ont vécus.

Tout a commencé le 17 mars de cette année 2000 lorsqu'une grande lumière du type magnésium flash a illuminé le ciel de CALAMA et de MARIA ELENA avant d'être aperçue a TOCOPILLA. Les premières attaques dans cette région II du CHILI débutèrent dans les environs de CALAMA, dont voici quelques actions relatées. Un témoin nous a dit qu'il avait observé deux " étoiles " qui se déplaçaient au dessus des endroits ou ont eu lieu les attaques.Un autre témoin qui circulait sur la route qui va de Baquedano à CALAMA a observé un " Chupacabras " portant un renard mort en bordure de la route. Dans un collège d'enfants, ou le gardien de nuit n'a strictement rien entendu, ont été trouvés morts à l'intérieur de leurs cages, un lama et une chèvre, les deux complètement exsangues .

Nous avons calculé avec le directeur du collège que les deux animaux attaqués avaient été ponctionnés d'au moins 17 litres de sang, et nous ne savons pas comment a pu s'enfuir le chupacabras avec un tel chargement par une ouverture dont la grandeur ne dépasse pas 30 cm.

Un cycliste passant devant " Le club des Lions " a entendu des gémissements. Ils provenaient d'une cour intérieure ou un chupacabras transfusait un chien. Surpris par le cycliste l'entité s'est levée puis s'est dirigée tout en soutenant le chien vers le cycliste. Qui pris de panique a appuyé sur les pédales pour s'éloigner au plus vite de cet endroit dangereux.

Ces actions ont été rapportées par des témoins oculaires sans jamais avoir été mentionnées par les médias.

Durant les deux jours que nous passâmes à MARIA ELENA de nombreux témoins se sont joint à nous afin d'effectuer un processus d'évaluation.

Nous avons eu la grande surprise de vérifier le moulage d'une trace récente avec celles que nous avions relevé lors des attaques produites à Miami en 1996 ! Elles se sont révélées quasiment identiques ! ! appartenant au même type d'entité ou prédateur. En ufologie, le plus important reste l'étude comparative, et pour ce faire nous posons beaucoup de questions ; Comment est-il possible que les mêmes animaux apparaissent maintenant dans d'autres pays ? et pourquoi après 4 ans ?

Nous sommes allés à l'endroit en dehors de la ville de Maria Ellena là ou les jeunes ont effectué le moulage des traces, nous en avons observé de grande quantité dispersée sur le terrain. Notre attention a été attirée par le fait que des lignes à haute tension côte à côte avec la ligne de chemin de fer de la compagnie minière du lieu surplombaient la plus grande partie des traces. Les jeunes nous ont indiqué d'étranges creux d'environ 60 cm de circonférence et de 25 cm de profondeur. Ces mesures ne sont pas exactes car apparemment les vents et la poussière ont fait perdre l'exactitude des bordures. Par contre les jeunes nous ont entraîné vers un monticule rapproché ou nous pûmes observer et photographier un triangle en calculant ses mesures entre le trou A et B qui était de l'ordre de 4 mètres et entre B
et C approximativement 7 mètres. Nous avions découvert le tripode d'un OVNI qui avait atterri afin de lâcher les entités suceuses de sang.

En accord avec le triangle de l'objet, nous avons calculé sa dimension à 30 mètres de circonférence, ce qui lui concédait un poids pouvant imprimer dans le sol un creux de 30 cm. Mais cela n'est pas tout car au faîte du monticule ou nous étions arrêtés, les quantité de traces répertoriées étaient dirigées vers la même direction celle de Maria Elena. Il n'y avait aucune traces ailleurs ni sur les côtés ni en arrière ou étaient les marques du triangle.

Nous pouvons affirmer honnêtement que le plus extraordinaire phénomène chupacabras est en parti le phénomène OVNI.

A ce sujet nous sommes surs et certains qu'il ne s'agit pas d'une expérience génétique terrestre, comme l'on pourrait croire, ni un produit d'un quelconque animal connu ou inconnu. Nous n'avons pas le moindre doute que tout cela fait partie du phénomène OVNI.

Ceci va créer un nouveau chapitre pour la recherche avec l'assurance que pas mal de chercheurs sont déjà penchés sur le problème.

Nous sommes arrivés à Maria Elena le samedi 22 juillet 2000 et nous avons appris que le mercredi 20 juillet un avion des forces aériennes du CHILI a largué une bombe à 8h30 du matin sur un endroit entre Maria Elena et Pedro Valvidia. L'explosion à fait l'effet d'un tremblement de terre et beaucoup de verres et bouteilles furent brisés dans toute la ville créant un début de panique parmi la population.

Comme d'habitude les explications varièrent en affirmant qu'une bombe était malencontreusement tombée de l'avion ou tout simplement que le jet avait passé le mur du son à une trop faible altitude. Et en dernier recours qu'évidemment c'était bien une bombe pour tuer les vautours noirs.

Seulement voilà après ces explosions des pierrailles n'arrêtent pas de tomber sur le toit des maisons et que d'autres bombes avaient été lâchées près de la localité de Quillagua à environ 100 km au nord est de Maria Elena le 13 du même mois.

Nous avons essayé de nous diriger sur la route de qui va à Pedro Valvidia pour essayer de reconnaître l'endroit ou serait tombée la bombe, lorsque arrivés à une intersection la police militaire nous a intimé l'ordre de faire demi tour.

Différents aspects sont reliés à ces événements comme ces étranges véhicules du type van aux chars blindées circulant sur les routes. Des hélicoptères noirs volant sans aucun bruit au ras des maisons. Un témoin qui enlevait une toile couvrant un avion privé du type LEAR a observé le Logo de la NASA sur la queue et sur les ailes stationné sur l'aéroport de Calama avec interprètes mexicains.


De l'autre côté dans le musée de Maria Elena dans une des verreries dont une intitulée " LES OFFRANDES DU DESERT. " ou il est expliqué que les Indiens Atacameños font des offrandes de plusieurs animaux à leurs Dieux(OVNIS) et ces dieux,(OVNIS) renvoient les animaux vidés de leur sang pour que les Indiens dans leur rituel puissent les consommer et ensuite enterrer leurs restes sous une structure de pierre qu'ils appellent " APACHECTA. "Quand cette vitrerie est exposé dans une structure cérémoniale le cadavre d'un chien symbolisant l'APACHECTA.

Pour terminer nous dirons que pendant les jours passé à Maria Elena durant les nuits obscures à l'intérieur des habitations nous tous avons senti non seulement la présence des entités, mais nous avons pu percevoir sa fétide odeur dont l'empreinte s'est imprégnée sur nous. Les nombreuses grottes, cavernes qui entourent la ville ont été minutieusement lavées pour éviter que l'odeur ne monte en surface. Les membres de nos familles à Miami ont nettement perçues l'odeur des notre arrivée, et il a fallu laver et relaver les vêtements du voyage sans résultat.

 


Un animal mutilé a survécu.

Nouveau Mexique : le 20 mai, le NIDS fut alerté sur le fait qu'un charolais, âgé de deux ans, avait été mutilé a coté de Cuba, trois jours auparavant, mais qu'il avait survécu.

L'animal fut conduit a une clinique vétérinaire proche. Le 22 mai 2000, le vétérinaire du NIDS et deux autres enquêteurs du NIDS arrivèrent pour l'examiner.

L'oreille gauche de l'animal avait été complètement retirée, et son oreille droite était considérablement retirée. Les lèvres de l'animal
semblaient être blessées ou détériorées. Une recherche pour des marques d'aiguille n'a rien donné.

Les deux vétérinaires sont tombés d'accord sur le fait qu'il n'y a pas de preuve selon laquelle l'animal aurait été attaqué par un prédateur ou des charognards.

Ils pensent plutôt qu'un instrument tranchant a été utilisé pour retirer les oreilles. De multiples échantillons de sang, une biopsie d'un petit morceau de tissu et des échantillons fécaux sont en cours d'analyse.


 

Les chupacabras attaquent les humains !

 

Information du dimanche 25 juin 2000 10h20

Information en provenance du CHILI par la journaliste Liliana NU FEZ O

Traduit de l'espagnol par Claude CHAPEAU

Aujourd'hui, la situation est plus grave encore, un " chupacabras a attaqué quatre femmes " dans la région du Chili, BAQUEDANO, SIERRA GORDA, (2) et ANTOFAGASTA.

A toutes, il leur a envoyé des messages télépathiques, elles n'ont pas crié, après avoir été projetées au sol, et toutes ont du lui obéir contre leur volonté. !

A une autre, accompagnée de son fiancé il lui a ordonné de le tirer vers le vide. ! ! !

C'est la première fois que de tels faits se produisent, jamais encore, des humains ne s'étaient trouvés dans une telle situation, c'est pour cela que nous faisons appel à toute votre attention.


 

LE TUEUR DE BÊTES EST-CE LE CHUPACABRA ?

 

Le journal " le mercure " de Calama (régionII) du CHILI daté du samedi 8 avril 00 publie dans un communiqué que 70 animaux sont morts en une semaine.

En une seule nuit,25 moutons et 5 chèvres furent assassinées à l’intérieur du corral. Toutes présentaient des blessures de la jugulaire sans aucun signe d’assèchement, quelques uns avaient un estomac vide.

Ces faits se sont reproduits dans le secteur nord orient de CALAMA spécialement en CHUNCHURI ou il a été notifié la mort de bovins. Les deux orifices présentaient d’importantes dimensions de dents d’animal d’environ un centimètre à un centimètre et demi de diamètre, et occasionnellement certaines sur la tête. Quelques uns présentaient de grandes blessures à la hauteur des côtes une d’elle a été consommée dans sa totalité.

D’autres avaient des estomacs coupés à la perfection d’une façon chirurgicale, principalement les brebis enceintes, dont les viscères et la portée n’avaient pas été touchés par l’assassin.

Pedro VILLEGAS ET José SALINAS propriétaires de plusieurs fermes comptabilisent une grande perte économique en raison que chaque animal se paie entre 30.000 et 40.000 pesos. La SEREMI (Secrétariat Régional ministériel) indique que ces exécutions sont irréparables en ce sens qu’elle a produit un effort constant afin d’augmenter le cheptel dans la zone, laquelle subit à la suite de ce massacre un sérieux préjudice.

Le journal " Le Mercure " de CALAMA daté du 9 avril 00 signale que des effectifs policiers ont mesuré la profondeur des orifices restant dans le cou des ’animaux dont certains atteignaient jusqu'à 6 centimètres ce qui permet de déduire qu’elles furent pratiquées à l’aide d’un objet piquant.

Qui est l’assassin ?

Si l’idée de l’attaque concerne l’alimentation, il a été démontré que seul le sang chaud est consommé. Il n’y a pas non plus de traces des reptiles mineures qui abondent dans le secteur.

Autre fait extraordinairement voyant, c’est qu’en aucun endroit on ne trouve des matières fécales ni d’urines. Cela peut paraître à la fois suspect et mystérieux. La grande quantité de matière consommée pourrait dériver de ces déchets. Qu’est-ce qui peut motiver des attaques exclusivement nocturnes et seulement en fin de semaine lorsque les gardiens des parcelles usent de leur temps de repos ?

Explication des scientifiques

Les attaques sont dirigées en commun par un même " patron ".

Les techniques employées son très avancées pour extraire les organes de l’animal.

Les victimes paraissent avoir été mises sous sédatif ou hypnotisées avant l’attaque, ce qui permet à l’agresseur d’agir facilement et apparemment de nuit dans la complète obscurité.

Il leur est facile de prendre le sang d’une centaine de brebis en une seule attaque

Les chairs ne sont pas déchirées ni les victimes mangées seulement une succion pour drainer tout le sang par de petits orifices incisés sur plusieurs endroits du corps principalement sur le cou.

Leur choix préférentiel va aux poules et poulets, brebis, chèvres, lapins, porcs, chevaux et bovins.

Il a été détecté des indices de radioactivité dans quelques endroits ou se sont produites les attaques.

Cette entité biologique non répertoriée comme mammifère vivant sur Terre est anormale dans notre civilisation. Il s’agit d’un bipède d’environ 1m20 ayant approximativement de grands yeux, il semble très rapide et peut se déplacer en effectuant d’énormes bonds... Il a souvent été vu avec des ailes, porte de longues griffes aux doigts et aux pieds similaire aux canidés, mais avec des doigts plus grands, un corps cartilagineux et un pelage rougeâtre court.

Le journal " CRONICA " de CONCEPTION (VII région) daté du 2 Mai 00 indique par un communiqué de presse que le 29avril dernier, à l’intérieur de " LOS MUERMOS en PUERTO MONTT " ont été trouvés morts quatre petits cochons de lait à peine nés. Ces derniers représentaient une mystérieuse trace de 13x13 millimètres montrant seulement trois doigts sans avoir de point d’appui d’après l’opinion des carabiniers.

Ils présentaient seulement quatre ponctions comme si elles avaient été faites avec un ciseau à la base du cou.

Le journal " EL MERCURIO " de CALAMA daté du vendredi 5 mai 00 publie que le 29avril 00 en COBIJA près de l’anse des pêcheurs située à 60 kilomètres au nord de TOCOPILLA il a été découvert 40 volailles (canards et poulets) morts vidés de leur sang, étrange affaire sur laquelle plane le mystère le plus absolu. Cette attaque s’est produite il y a juste un mois, mais par crainte nous avons préféré maintenir le silence sur l’événement.

En Europe vers la fin du 19 ème siècle Sir Arthur CONAN DOYLE le créateur de SHERLOCK HOLMES a essayé d’éclaircir ces affaires lorsque dans différentes fermes d’Angleterre sont apparus de nombreux cas de mutilations d’animaux. C’était ainsi hier comme aujourd’hui , car il existe plus de cent mille cas identiques dans le monde . Les ETATS UNIS, Puerto Rico, Miami, Guatemala, Espagne, Portugal, Les Pyrénées-Atlantiques, et dernièrement le CHILI.

Aucune explication rationnelle ne vient étayer le mobile de ces attaques qui représente un grand nombre de morts en série.

 

La NASA: Origine des Chupacabras ?


Les chiliens pensent que la NASA a crée les Chupacabras.

"Les gringos ont fait trois expériences génétiques qui se sont enfuies et ils n'ont rattraper que seulement deux.d'entres elles " déclare Dagoberto Corante, un architecte Chilien.

Les habitants de la ville de Calama et des communautés proches( au nord du Chili) blâment la NASA,l'Agence Gouvernementale Américaine, pour les apparitions et les attaques des mystérieux Chupacabras, lesquels ont causé la ruine a travers les animaux de fermes de la région et d'autres endroits du Chili.

Plusieurs douzaines de porcs, de poulets, de lapins , de chèvres et autres animaux ont été tués au nord de Calama et ses environs en avril dernier, leurs corps sont complètements exsangues mais non dévorés par le mystérieux prédateur.

Parmi les supposés caractéristiques des chupacabras, on trouve les capacités de sauter au dessus de murs de trois mètres de haut et de marcher sans encombre au milieu des chiens. La police et les patrouilles de volontaires qui sont partis a sa recherche ont trouvé quelques traces éparpillées, lesquelles sont impossible a identifier.

Une enquête, ordonnée par les autorités, a conclu que les blessures étaient provoquées par des attaques de chiens sauvages, mais personne ne croit ceci.

En attendant, de nouvelles attaques de chupacabras ont eu lieu dans différentes parties du centre et du sud du chili.

D'après Dagoberto Corante, une telle créature a été capturée par des éléments d'un régiment local lors d'une opération et ceci a eu comme résultat la mort d'un soldat. Mais les militaires ont refusé de parler sur ce sujet.

"Il est dit que l'animal capturé a été gardé toute la journée dans des baraquements du régiment jusqu'à ce que des experts de la NASA arrivent pour l'emmener " observe Corante, qui est bien connu et respecté dans la région ou les chupacabras ont amené la peur a travers la population.

"Le jour ou ces événements ont transpirés, les militaires avaient fermé l'aéroport pendant plusieurs heures pour permettre a un hélicoptère, transportant les scientifiques américains, d'atterrir " ajoute t'il, "bien que personne ne sache vraiment pourquoi ils ont fermé l'aéroport pour un hélicoptère. Il y a des appareils capables d'atterrir n'importe ou, et le faire comme cela a entraîné plus de spéculations et de rumeurs "

Mario Ramos, un habitant respecté de San Pedro de Atacaman ou il est boucher, est largement d'accord avec l'histoire de Corante. Il est d'accord sur le fait qu'un soldat est mort durant la capture d'un chupacabra.

 

Un membre de l'armée US parle des chupacabras et des humanoïdes capturés en 1960.


Révélations confidentielles provenants d'un ancien membre d'une unité top secrète de l'armée américaine et spécialisée dans la récupération d'ovnis et dans la capture d'entités extraterrestres.

Nous avons récemment été contactés par une source qui préfère rester anonyme, pour des raisons liées a sa propre sécurité, et qui nous a donné une certaine information liant, apparemment, le mystérieux chupacabra, qui harcèlent actuellement Porto Rico, et Roswell ! !

Cette personne nous a approché par l'intermédiaire de canal Notiuno a 22h30, le jeudi. Employant le pseudonyme de "Don Ernesto ",cet officier américain, maintenant âgé de 70 ans, nous a dit ce qu'il savait à propos des chupacabas, lesquels, a t'il dit, étaient liés avec le phénomène ovni mais n'étaient pas agressifs envers les humains !

Au début, il a été extrêmement précautionneux dans son approche, disant qu'il avait travaillé pour les renseignements américains sur des sujets très délicats et que si son contact avec nous était découvert, il serait "dans une situation très difficile ".

Finalement, après des contacts indirects, nous avons été capables de le rencontrer sur une place publique de notre capital, San Juan, ou ses révélations ont commencé.

Parlant avec une grande prudence, et choisissant prudemment ses mots, il fut capable de nous satisfaire sur son identité et sur la nature de ses anciens services.

Il a commencé comme suit, "J'écoute vos programmes depuis quelques temps et j'ai pu voir que vous êtes un brave homme, il y a beaucoup de danger dans toute cette affaire des ovnis et je vois que vous êtes le seul ayant l'audace de parler des choses. Mais vous devez être très très prudent.

"Il y a certaines parties du Gouvernement qui ne veulent pas que ce genre de choses soient connues. Je le sais parce que j'ai travaillé moi-même dans les renseignements militaires, avec un très haut niveau de sécurité. J'ai été impliqué dans certaines choses et j'en sais plus que je ne devrais et dont je ne peux discuter avec vous. "

Ses traits, alors qu'il parlait, étaient graves et pensifs, et je peux seulement dire que si ce qu'il m'a dit était un canular, il est un très bon acteur. Il en est arrivé à dire que toute l'affaire des ovnis était maintenant salement hors contrôle et avait crée un climat d'hystérie, et que certaines déclarations du gouvernement US avaient fait long feu et que c'était aussi l'opinion de certains de ses collègues.

Plus particulièrement, il était effrayé par la panique générale a Porto Rico a propos des chupacabras, lesquels, a t'il dit, n'étaient pas un danger pour les humains, pas plus pour les adultes que pour les enfants.

Nous lui avons demandé comment il savait ceci et il a dit qu'il le savait parce qu'il les avait vus, que les créatures étaient extraterrestres et que le gouvernement américain était pleinement au courant de tout ceci.

Il a dit que sa connaissance initiale de ces sujets s'était faite en 1960, et voici ses mots :

"Je me trouvais à Fort Sill dans l'Oklahoma. Moi et une autre personne étions à bord d'un avion, et nous allions à la base de Roswell, Nouveau Mexique. A Roswell, nous avons vu des créatures dans des sortes de cages. Je ne sais pas si nous étions exactement dans la base de Roswell, mais de toute façon, c'était proche. ( a propos de l'accident supposé de Roswell en 1947, je ne sais rien car cela c'est passé il y a 13 ans).

" Une des entités que j'ai vu était similaire a celle montrée plus tard dans le téléfilm sur le crash de Roswell, toutefois, certaines de ses caractéristiques étaient différentes.

Quand je lui ai demandé en quoi les détails différés, il a répondu que ce qu'il avait vu dans la cage a Roswell était " plus grand, environ 1.8 mètres, avec de très minces oreilles, comme les humains. Elle avait des cheveux très fins, comme du duvet. Et elle avait un regard gentil, avec l'air malade, des yeux désespérés, comme perdus, un étranger demandant quelque chose, ou attendant de parler, mais avec personne pour le comprendre. "

 

Des " œufs " de Chupacabras ?


Lucy Guzman, chercheuse porto ricaine (www.ovni.net) diffuse cette information qu'elle a elle même reçu d'un enquêteur Chilien, Patricio Borlone Rojas.

Ceci rejoint la possible "capture " d'une entité du type Chupacabras. Toutefois les septiques diront que c'est une nouvelle histoire de bouche a oreille. A vous de juger

"Ce soir, vers 22h60, heure chilienne, j'ai parlé avec un ami, Miguel O, par téléphone (je garde son nom secret a sa demande). Il m'a raconté l'anecdote suivante, qui a été vécu par un de ses neveux qui fait actuellement son service militaire a Calama, précisément la ville ou " l'activité Chupacabra " se déroule.

"Quelques nuits auparavant, (entre le 9 et 11 mai) alors qu'il était de garde avec son régiment, il a eu la chance de voir un spécimen de ces chupacabras et a prévenu immédiatement son supérieur. L'étrange créature effectuait des bonds prodigieux et a donné l'impression, pendant un moment, de flotter dans l'air (peut être avait elle quelque chose similaire a des ailes ?). il la décrit comme faisant 1.2 mètres de haut, a moitié chevelu et légèrement voûtée sur le dessus, mais aucun autre détail n'est disponible a cause de l'obscurité de cette nuit la. Une patrouille a été envoyée a l'extérieur pour la capturer et plus rien d'autre n'a été entendu les jours suivants sur ce sujet

La chose la plus surprenante est que la patrouille est revenu avec plusieurs " œufs " trouvés a l'endroit ou les créatures ont été prises par surprise. Il a ajouté que la patrouille avait réussi a tuer deux de ces créatures et a en capturer une, et que les carcasses ont été enlevées par du personnel de la NASA

Le point le plus extraordinaire de cette histoire et l'émergence d'un nouveau paramètre, les " œufs ". Devons nous changer notre façon de penser sur ces entités diaboliques a propos de leur moyen de reproduction ? la vérité est dans les mains de ceux qui possèdent l'information sur ce sujet. Pourquoi ne pas dire la vérité une bonne fois pour toute ?

 

Un membre de l'armée US parle des chupacabras et des humanoïdes capturés en 1960.


Révélations confidentielles provenants d'un ancien membre d'une unité top secrète de l'armée américaine et spécialisée dans la récupération d'ovnis et dans la capture d'entités extraterrestres.

Nous avons récemment été contactés par une source qui préfère rester anonyme, pour des raisons liées a sa propre sécurité, et qui nous a donné une certaine information liant, apparemment, le mystérieux chupacabra, qui harcèlent actuellement Porto Rico, et Roswell ! !

Cette personne nous a approché par l'intermédiaire de canal Notiuno a 22h30, le jeudi. Employant le pseudonyme de "Don Ernesto ",cet officier américain, maintenant âgé de 70 ans, nous a dit ce qu'il savait à propos des chupacabas, lesquels, a t'il dit, étaient liés avec le phénomène ovni mais n'étaient pas agressifs envers les humains !

Au début, il a été extrêmement précautionneux dans son approche, disant qu'il avait travaillé pour les renseignements américains sur des sujets très délicats et que si son contact avec nous était découvert, il serait "dans une situation très difficile ".

Finalement, après des contacts indirects, nous avons été capables de le rencontrer sur une place publique de notre capital, San Juan, ou ses révélations ont commencé.

Parlant avec une grande prudence, et choisissant prudemment ses mots, il fut capable de nous satisfaire sur son identité et sur la nature de ses anciens services.

Il a commencé comme suit, "J'écoute vos programmes depuis quelques temps et j'ai pu voir que vous êtes un brave homme, il y a beaucoup de danger dans toute cette affaire des ovnis et je vois que vous êtes le seul ayant l'audace de parler des choses. Mais vous devez être très très prudent.

"Il y a certaines parties du Gouvernement qui ne veulent pas que ce genre de choses soient connues. Je le sais parce que j'ai travaillé moi-même dans les renseignements militaires, avec un très haut niveau de sécurité. J'ai été impliqué dans certaines choses et j'en sais plus que je ne devrais et dont je ne peux discuter avec vous. "

Ses traits, alors qu'il parlait, étaient graves et pensifs, et je peux seulement dire que si ce qu'il m'a dit était un canular, il est un très bon acteur. Il en est arrivé à dire que toute l'affaire des ovnis était maintenant salement hors contrôle et avait crée un climat d'hystérie, et que certaines déclarations du gouvernement US avaient fait long feu et que c'était aussi l'opinion de certains de ses collègues.

Plus particulièrement, il était effrayé par la panique générale a Porto Rico a propos des chupacabras, lesquels, a t'il dit, n'étaient pas un danger pour les humains, pas plus pour les adultes que pour les enfants.

Nous lui avons demandé comment il savait ceci et il a dit qu'il le savait parce qu'il les avait vus, que les créatures étaient extraterrestres et que le gouvernement américain était pleinement au courant de tout ceci.

Il a dit que sa connaissance initiale de ces sujets s'était faite en 1960, et voici ses mots :

"Je me trouvais à Fort Sill dans l'Oklahoma. Moi et une autre personne étions à bord d'un avion, et nous allions à la base de Roswell, Nouveau Mexique. A Roswell, nous avons vu des créatures dans des sortes de cages. Je ne sais pas si nous étions exactement dans la base de Roswell, mais de toute façon, c'était proche. ( a propos de l'accident supposé de Roswell en 1947, je ne sais rien car cela c'est passé il y a 13 ans).

" Une des entités que j'ai vu était similaire a celle montrée plus tard dans le téléfilm sur le crash de Roswell, toutefois, certaines de ses caractéristiques étaient différentes.

Quand je lui ai demandé en quoi les détails différés, il a répondu que ce qu'il avait vu dans la cage a Roswell était " plus grand, environ 1.8 mètres, avec de très minces oreilles, comme les humains. Elle avait des cheveux très fins, comme du duvet. Et elle avait un regard gentil, avec l'air malade, des yeux désespérés, comme perdus, un étranger demandant quelque chose, ou attendant de parler, mais avec personne pour le comprendre. "

 

 



14/11/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 326 autres membres