Hard science-fiction

 

Hard science-fiction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La hard science-fiction (dite aussi hard science, hard SF, SF dure) est un genre de science-fiction dans lequel les technologies décrites, les formes sociétales présentes dans l'histoire et les découvertes ou évolutions ne sont pas en contradiction avec l'état des connaissances scientifiques au moment où l'auteur écrit l'œuvre.

L'adjectif hard (dur en anglais) fait références au terme "sciences dures" (qui s'opposeraient aux sciences humaines et sociales, qui seraient plus molles). En effet, le souci de plausibilité scientifique a d'abord reposé sur la spéculation scientifique et technologique dans les domaines tels que la physique, les mathématiques ou la chimie, en réaction à une forme de science-fiction plus populaire où la rigueur scientifique était souvent négligée (l'exemple le plus courant de telles aberrations technologico-scientifiques étant le fameux sabre laser). Par la suite, certains auteurs se sont inspirés de la biologie et de l'exobiologie (e.g., l'Echelle de Darwin de Greg Bear)

La hard SF est donc en général caractérisée par un intérêt pour les détails scientifiques et techniques. L'œuvre de Kim Stanley Robinson, et notamment sa trilogie de Mars est un exemple de hard SF dans lequel les moindres détails d'une future colonisation de la planète par l'homme sont décrits : la sélection de l'équipage, sa composition, l'installation de la base, la terraformation de la planète, l'organisation économique et politique...

On reproche parfois à la hard science-fiction, comme à la science-fiction en général, de mettre les détails scientifiques et techniques, au premier plan, en négligeant la dimension humaine des personnages. Mais les découvertes récentes des sciences cognitives ont permis à des auteurs comme Greg Egan d'ouvrir la psychologie aux conjectures scientifiques. De la même manière, Donald Kingsbury, par exemple, se prête à des expérimentations dans le domaine des sciences sociales avec Parade nuptiale.

L'intérêt des romans de hard SF réside souvent dans l'utilisation surprenante des techniques présentées. Parmi les rares auteurs francophones de hard-science, on pourra citer Claude Ecken.

Voir aussi [modifier]

Genres de science-fiction
Contre utopie - Cyberpunk - Hard science-fiction - Planet opera - Postcyberpunk - Post-apocalyptique - Réalisme fantastique - Space fantasy - Space opera - Steampunk - Techno-thriller - Uchronie - Univers parallèle




07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 326 autres membres