Analyse de la série de la série X FILES

 

 

Analyse de la série [modifier]

La relation Mulder / Scully [modifier]

C'est le pilier sur lequel se base toute la série. Les deux personnages sont résolument opposés jusque dans les moindres détails. Fox Mulder est un homme imaginatif, intuitif et volontiers paranoïaque. Dana Scully est une scientifique, foncièrement rationnelle et sceptique.
Les deux se rejoindront pourtant dans la passion qu'ils mettront à mener à bien leurs recherches au sein du département des affaires non-classées.
Sur le plan personnel, les deux personnages sont tout aussi éloignés. Mulder montre un sérieux penchant pour la pornographie. Scully se retranche dans un univers sentimental aride, uniquement peuplé par ses recherches scientifiques.

Dans un des épisodes de la saison 5, "les Bandits solitaires" ("Unusual suspects" en VO), on voit Mulder avec une alliance. A l'origine, le script n'avait pas prévu ce détail, c'est David Duchovny lui-même qui a suggéré le fait que Mulder aurait pu être marié dans le passé.

Les motivations de Mulder et Scully [modifier]

Les recherches de Fox Mulder sont motivées par la disparition de sa sœur, Samantha Mulder à l'âge de huit ans. Le caractère paranormal de cet enlèvement forgera la conviction de l'agent Mulder selon laquelle sa jeune sœur a été enlevée par des extraterrestres. Après avoir mené de brillantes études en psychologie, il entrera au FBI. Le bureau ne sera pour lui que l'endroit où les moyens nécessaires à ses recherches seront à sa disposition. Au fil de ses enquêtes, il mettra à jour des indices concernant sa famille, le passé de ses parents sera aussi un puissant moteur de la recherche de l'agent Mulder.
De son côté, Dana Scully semble aboutir au FBI par hasard ou par goût du risque. Après avoir mené des études de médecine, elle délaisse l'exercice de sa pratique pour devenir l'agent Scully. Bien que les raisons de ce choix ne soient pas clairement expliquées, il semble qu'elles soient le résultat de l'opposition de la jeune femme à son père. En effet, le capitaine William Scully semble avoir lourdement influencé sa fille aînée, en particulier dans son parcours universitaire. La réorientation de cette jeune médecin fraîchement diplômée peut être interprétée comme un acte de rébellion envers l'identité paternelle. Mais rapidement, son enlèvement, l'assassinat de sa sœur Melissa Scully, la découverte d'un implant et plus tard sa lutte contre le cancer seront autant de motivations qui la pousseront toujours plus avant dans ses recherches.

Les complots du monde imaginaire et leurs racines dans le monde réel [modifier]

Dès le démarrage de la série, l'intrigue tourne autour d'un complot visant à masquer l'existence et les contacts noués avec une forme de vie extra-terrestre. Le Groupe, acteur déterminant dans cette action, est composé d'hommes de l'ombre influents, mystérieux et discrets. Ils pourraient être comparés aux fameux et hypothétiques Majestic 12
La présence du Groupe dans la série, outre l'inévitable curiosité qu'elle suscite, est l’illustration d’un courant de pensée bien réel. Pour certains groupes américains, l’état fédéral est une organisation corrompue, manipulant l’opinion publique afin de cacher des secrets effroyables et jalousement gardés. Tandis que certains de ces activistes constituent des milices se tenant prêtes à passer à l’action, d’autres se lancent résolument à l’action terroriste comme dans le cas de Timothy McVeigh.
Toute la thématique du complot dans la série X-Files a été étudiée par l'historien et philosophe français Pierre-André Taguieff, notamment dans son ouvrage L'imaginaire du complot mondial. Aspect d'un mythe moderne paru en 2006. En décrivant un monde inquiétant régi par des forces occultes (d'où le slogan « La vérité est ailleurs »), la série remet au goût du jour le modèle conspirationniste qui a court dans les sociétés occidentales depuis des siècles. La spécificité de X-Files est de combiner le complot gouvernemental (des élites malfaisantes complotent pour garder le pouvoir) et le complot extra-terrestre (apparu dans la seconde moitié du XXe siècle)[1].

Produits dérivés [modifier]

Le soin apporté à l'aspect des produits dérivés de l'univers des X-files est une remarquable constante. On retiendra, par exemple, la boîte du jeu vidéo datant de 1998 ou les coffrets des DVD, proposant des effets de transparence ou des reflets moirés.

Bande Originale [modifier]

La musique de la série et des films est signée Mark Snow. Plusieurs CD sont sortis :
  • 1996 : Songs in the Key of X (compilation de chansons et musiques d'artistes divers inspirés ou tirés de la série)
  • 1996 : The Truth and the Light: Music From the X-Files - Music by Mark Snow, Word by Chris Carter (musiques et dialogues tirés des trois premières saisons).
  • 1998 : The X-Files: Fight the Future - Original Motion Picture Score by Mark Snow (bande originale du premier film)
  • 1998 : The X-Files: The Album - Fight the Future (compilation de chansons et musiques d'artistes divers inspirés ou tirés du premier film)

Films [modifier]

Jeux vidéo [modifier]

  • 1998 : The X-Files Game
  • 2004 : X-Files Resist or serve

Romans [modifier]

  • Des épisodes ont été adaptés en romans (en France aux Éditions J'ai lu)
  • Des romans reprenant l'univers mais avec une intrigue originale
  • Plusieurs Guides Officiels ont été parus pour mieux comprendre ce monde imaginaire.

Jeu de cartes à collectionner [modifier]

  • X-Files CCG (1996) : jeu de carte à collectionner pour 2 personnes avec une moyenne de 60 minutes par partie.

Jouets [modifier]

Article détaillé Jouet de X-Files

Flipper [modifier]

Notes et références [modifier]

  1. P.-A. Taguieff, L'imaginaire du complot mondial, éd. de Minuit, coll. Mille et une nuits n° 63, 2006, pp. 51-54.
  2. X-Files News. Latest Daily news about The X-Files 2, Done One, David Duchovny, Gillian Anderson, Chris Carter - The X-Files 2 Set for July 25th, 2008

DVD [modifier]

En plus des coffrets individuel (un coffret par saison), des coffrets Intégrale (un coffret avec toute la série), la série existe également sous la forme d'une collection kiosque aux éditions Atlas. Cette collection est constituée d'un DVD avec quelques épisodes et un fascicule.

Voir aussi [modifier]

Liens externes [modifier]

 

DOSSIER SERIE : X-FILES

 

Véritable phénomène des années 90, X-Files s'est imposée comme la série fantastique de référence. Remettant un genre réputé moribond à la mode et entretenant une complicité unique avec ses spectateurs, X-Files n'a cessé de nous surprendre durant ses neuf années de production.

Démarrant dans l'anonymat, puis connaissant un boom médiatique sans précédent pour s'achever dans l'indifférence générale, X-Files est la série de tous les superlatifs et de tous les excès. Rarement une série aura autant déchaîné les passions. Adorée ou abhorrée, elle n'en reste pas moins une oeuvre phare du petit écran.

x-files



Présentation de la série

Les agents Mulder et Scully font partie du bureau des affaires non classées du FBI : les X-Files. Lors de leurs enquêtes, ils sont confrontés aux phénomènes surnaturels. Mulder croit en l'existence du paranormal, Scully pense elle que tout peut être expliqué par la science. L'un est croyant, l'autre est sceptique. Ces deux conceptions différentes entraînent de nombreuses confrontations d'opinion lors de leurs enquêtes.

Lancé dans l'anonymat le plus total en septembre 1993, la série a connu un succès aussi foudroyant qu'imprévisible. X-Files a su relancer un genre qu'on disait fini : le fantastique. Contrairement à ce que déplorent certains, la série n'a pas fait que copier les recettes du grand écran mais a bien, au contraire, réinventé le genre. En effet, la particularité des X-Files c'est que les enquêtes fantastiques sont traitées d'une manière qui rappelle les codes de la série policière. Aussi croyant que soit Mulder, les enquêtes qu'il mène avec sa partenaire sont les plus rigoureuses possibles : interrogation des témoins, autopsies, recherche des suspects... La voix de la science, et mécaniquement de la raison, n'a jamais été aussi présente et intelligible dans une série fantastique. X-Files traite donc de faits occulte mais, paradoxalement, le plus rationnellement possible. C'est ce qui fait tout l'intérêt de la série et la facilité avec laquelle on rentre dans son univers : sa logique implacable. C'est en faisant entrer le fantastique dans notre réalité que la série réussit à nous faire peur.

x-files



Certes, X-Files réutilise par ailleurs des ficelles efficaces et éprouvées sur le petit écran, comme le duo mixte à l'amour platonique (institué par Chapeau Melon et Bottes de Cuir, souvent repris depuis) ou la théorie du complot (Les envahisseurs). Au fil des années, X-Files a su néanmoins se réapproprier ses concepts afin d'égaler, voire parfois même dépasser, ses glorieuses aînées.

Le plus impressionnant dans X-Files c'est l 'emballage du show : le soin apporté aux effets spéciaux, la variété des extérieurs, la musique envoûtante de Mark Snow, la qualité exceptionnelle de l'interprétation... La série a transcendé les standards télévisuels et a donné à la télévision ses lettres de noblesse artistique. S'appuyant sur les meilleurs techniciens, Chris Carter, créateur et producteur exécutif de la série, a relevé la barre du format télévisuel pour atteindre ce qui se fait de mieux dans le cinéma fantastique. X-Files doit une grande partie de son succès à cette symbiose technique et artistique (à se damner à partir de la 5ème saison), inégalée à ce jour. Une telle perfection artistique que la série apparaît vraiment comme une vraie gourmandise visuelle pour le spectateur. X-Files a donné une véritable claque à tous les détracteurs du petit écran. Non la télévision n'est pas le parent pauvre du 7ème art, loin de là.

x-files



Cette réalisation hypnotisante ne suffit pas à masquer les faiblesses de la série. Ainsi, contrairement à Patrick McGoohan ou plus récemment Joss Whedon ayant la totale maîtrise de leur mythologie respective, celle des X-Files se révèle vite poussive : soulevant sans cesse de nouvelles questions et apportant de moins en moins de réponses. Là où les deux autres illustres créateurs de séries avaient su s'affranchir des contraintes inhérentes au format télévisuel offrant à leur audience un début, un milieu et une fin, la mythologie des X-Files semble évoluer au gré de ses reconductions successives et des désirs momentanés de ses acteurs. Manifestement, Chris Carter ne sait pas lui-même dans quels horizons il souhaite emmener la série. On se souvient notamment que l'enlèvement de Scully a été créé pour pallier l'absence de l'actrice alors au terme de sa grossesse. Difficile de savoir si Joss Whedon distribuait des contraceptifs sur son plateau pour éviter ce genre d'incidents mais lancer un évènement majeur dont les répercussions s'étaleront sur toute la série pour une simple grossesse est symptomatique des errements de la mythologie. Ainsi, la mythologie est mal construite et souvent incohérente ; tentant parfois de relever désespérément la tête avec des acrobaties scénaristiques laborieuses. Ce ne sont pas les maximes creuses de la série (« La vérité est ailleurs », « Ne faites confiance à personne ») qui nous laisseront penser le contraire. On ne peut que le regretter surtout que abordés isolément ces épisodes sont en général réussis. Les meilleurs épisodes de la mythologie seront souvent les plus explosifs et survitaminés, quand la forme primera sur le fond. A partir de la 6ème saison, la trame de la mythologie sera épurée et d'autant plus compréhensible. L'épisode final de la série reprendra d'ailleurs astucieusement tout les éléments accumulés lors des 9 saisons faisant apparaître entre eux un lien difficilement contestable.

x-files



Malgré cette mythologie bancale, X-Files s'impose comme la série fantastique de référence. Toutes les séries fantastiques qui ont suivi (de Dark Skies au plus récent Supernatural) s'en sont largement inspirées pour être finalement de bien pâles copies. La qualité quasi constante du programme tout au long de ses 9 saisons a fait d'elle un modèle du genre.

Fox Mulder (saisons 1 à 8)

Fox Mulder travaille aux affaires non-classées du FBI. Il a un goût prononcé pour le paranormal et est même surnommé « Mulder le martien » par ses collègues. Ce goût pour le paranormal masque une profonde blessure chez Mulder : la disparition inexpliquée de sa soeur lors de son enfance. Mulder croit en effet que sa soeur a été enlevée par les extraterrestres.

x-files



Né le 7 août 1960 à New York, David Duchovny voulait au départ devenir écrivain. Il obtint ainsi un diplôme de littérature à Princeton. Il enchaîna ensuite avec des études à Yale. Il rencontre là un groupe de théâtre amateur qui va lui faire découvrir la comédie. En 1987, il tire un trait sur ses études et démarre une carrière d'acteurs. Il apparaît ainsi dans Working girl (1988) et New Year's Day (1989). C'est ensuite la série Twin Peaks (1990) dans laquelle il joue un inspecteur de police travesti. Ce personnage le fait connaître et lui permet de multiplier les seconds rôles au cinéma : Bad influence (1990), Julia a deux amants (1991), Panique chez les Crandell (1991), Une femme envoûtée (1991), Ruby (1992), Beethoven (1992), Chaplin (1992). En 1992, il interprète un rôle récurrent dans la série érotique Fantasmes. Malheureusement pour ses fans demoiselles, il n'y est que le narrateur et ne participe par conséquent à aucune partie de jambes en l'air ! Il partage ensuite le haut de l'affiche de Kalifornia (1993) avec Brad Pitt et Juliette Lewis.

Impressionné par la qualité du script du téléfilm pilote X-Files, il décide de rejoindre le projet de la série fantastique. Ce qu'il pensait être un engagement provisoire (à l'époque personne ne croyait au succès de la série) va en fait lui apporter une gloire internationale. Il s'investit de plus en plus dans les X-Files tant dans l'écriture, huit scénarios portent sa patte, que dans la mise en scène en réalisant trois épisodes. Jouissant d'une forte influence auprès de la production, c'est sous son impulsion que la série déplace ses lieux de tournage du Canada à Los Angeles, afin qu'il puisse passer plus de temps aux côtés de sa famille. L'acteur est en effet marié à l'actrice Tea Léoni depuis 1997 et père de deux enfants. La popularité que lui ont apporté les X-Files lui ouvrent les grandes portes d'Hollywood et c'est maintenant les premiers rôles qu'ils décrochent : Le damné (1997), le film adapté de la série Combattre le futur (1998), la comédie romantique Droit au coeur (2000) et la parodie de SF Evolution (2001). Il fait aussi quelques apparitions guest stars dans Frasier en 1996, Les simpsons en 1997 et le spin off des X-Files Au coeur du complot en 2001. Néanmoins, son désir grandissant de cinéma lui fait raréfier ses apparitions dans la série qu'il quitte définitivement à la fin de la 8ème saison. Il ne reviendra que pour le dernier épisode de la série.

x-files



Depuis la fin de sa série phare, Duchovny est régulièrement présent sur grand écran : Zoolander (2001), Full frontal (2002) et Connie & Carla (2004). A la télévision, on le retrouve dans Sex & the city en 2003 pour l'épisode : A la folie. En 2004, David Duchovny réalise son propre film : House of D. Il y fait jouer sa compagne Tea Léoni ainsi que Robin Williams. Depuis Duchovny a participé à 3 films, tous encore inédits en France : Trust the man (2005), The secret (2006) sous la direction de Vincent Perez et The TV Set avec Sigourney Weaver. Enfin, l'acteur serait prêt à reprendre du service au FBI si l'Arlésienne X-Files 2 se concrétisait.

Dana Scully (saisons 1 à 9)

Docteur en médecine, Dana Scully est recrutée pour apporter un éclairage scientifique aux X-Files. Elle doit aussi informer ses supérieurs sur les activités de son service, et surtout celle de son partenaire Fox Mulder. Dana Scully est une cartésienne et croit fermement que tout peut être expliqué par la science, même les cas les plus étranges. Elle va souvent s'opposer avec Mulder, plus ouvert aux théories occultes, lors de leurs enquêtes.

x-files



Né le 9 août 1968 à Chicago, elle rejoint Londres avec sa famille dés deux ans. Elle y passe toute son enfance. Alors qu'elle a 11 ans, sa famille revient aux Etats-Unis. Elle prend très vite goût à la comédie mais elle vit une adolescence perturbée. Elle est même arrêtée au lycée lors de la soirée de remise de diplômes alors qu'elle est entrain de mettre de la glue dans les serrures de son lycée ! Malgré tout, elle persiste dans la voie artistique en intégrant une école d'art dramatique. Dés 1990, elle vit à New York et participe à quelques pièces de théâtre. Mais, les années se suivent et le succès tarde à venir.

Rédhibitoire au petit écran, Gillian Anderson auditionne tout de même pour interpréter l'agent Scully dans X-Files en 1993. Sa prestation ne convainc pas les responsables de la chaîne qui cherchait plutôt une simili Jodie Foster dont le film Le silence des agneaux cartonnait au box office cette année là. Mais le créateur de la série n'est pas de cet avis là, Chris Carter a été emballé par la prestation de l'actrice. Malgré l'opposition farouche des pontes de la chaîne et du studio, Chris Carter impose Gillian Anderson dans le rôle de l'agent Scully : « J'ai dû risquer ma carrière pour faire engager Gillian » avouera-t-il quelques années plus tard. Consciente de la lutte interne, Gillian Anderson commence dans la douleur le tournage du pilote des X-Files à Vancouver. Heureusement, son interprétation dans ce pilote séduit les dirigeants de la chaîne FOX, diffuseur américain de la série, qui donne le feu vert pour la production d'une 1ère saison. Gillian Anderson tournera finalement neuf ans pour la série. Le succès mondial des X-Files fait exploser sa notoriété et elle devient l'une des actrices les plus en vue du petit écran. Cette soudaine célébrité booste sa carrière cinématographique. Elle enchaîne les personnages consistants : doublant la version américaine du dessin animé japonais Princesse Mononoké (1997), Les Puissants (1998) avec Sharon Stone, la version film des X-Files Combattre le futur (1998) et enfin l'adaptation littéraire Chez les heureux du monde (2000).

x-files



La fin de la série lui a permis de s'installer à Londres où elle poursuit presque exclusivement une carrière sur les planches. Elle a aussi tenu un rôle régulier dans la série de la BBC Bleak House en 2005. Elle a aussi participé à quelques films comme The Mighty Celt (2005) aux côtés de Robert Carlyle. Comme son ex partenaire David Duchovny, elle serait partante pour reprendre le rôle de l'agent Scully au cinéma pour un hypothétique X-Files 2.

 



07/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 522 autres membres