Orthoténie :

 

Orthoténie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorie développée par Aimé Michel selon laquelle les observations d'ovni s'alignent prétendument géographiquement dans des périodes courtes. Relevant les témoignages spontanés d'observateurs sur une carte lors d'une « vague d'observation », Aimé Michel dégagea des lignes qui n'apparaissaient pas lorsqu'on étudiait les relevés sur de longues périodes. Ce principe d'ufologie est un des rares outils « objectifs » de l'analyse de ces phénomènes non-prédictibles.

La plus célèbre des lignes orthoténiques est la ligne Bayonne-Vichy, dit « Bavic ». Cette théorie, de par son objet (et la personnalité de son auteur), et bien qu'apparemment sérieusement étayée, reste soumise à controverse.

D'après un document du CNES[1], "Ayant étudié la "vague" de 1954, Aimé MICHEL ( MIC 58 ) affirma que les lieux d'observations ne se répartissaient pas au hasard sur la surface du globe, mais suivant des alignements. Ceci engendra tout un lot de critiques plus ou moins justifiées ( TOU 70, VAL 66, SAU 72, ... voir la bibliographie ) qui amenèrent à rejeter cette hypothèse ( appelée orthoténie ) au bénéfice de celle d'une distribution compatible avec les lois du hasard."

La théorie de l'orthoténie, légèrement modifiée, réapparait aujourd'hui sous le nom d'isocélie. Selon le même document du CNES, "il s'agit de savoir si les "quasi-atterrissages d'OVNI" obéissent à une "logique de triangulation"." Le document conclut, après une étude statistique, à l'invalidation de l'hypothèse de l'isocélie.

Liens [modifier]

Copie d'un article de la revue Planète

Notes [modifier]

<références>



14/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 256 autres membres