Le Mufon & les Milliardaires


Le Mufon & les Milliardaires

Lundi 9 Mars 2009

Eddie Middleton rapporte cette nouvelle intéressante dans The Examiner : "Le milliardaire qui a décidé de financer le Mufon".

"Robert Bigelow a fait fortune dans l'immobilier, à Las Vegas. Il a décidé de financer le Mufon, pour collecter de nouvelles données sur les systèmes de propulsion des Ovnis.

Bigelow, qui a déjà consacré des millions de dollars à des recherches dans ce domaine, vient de conclure un accord avec l'organisation par lequel il s'engage à lui apporter tous les fonds nécessaires pour lui permettre d'envoyer des enquêteurs sur place, chargés de collecter des preuves.

Robert Bigelow

Il ne s'agit pas seulement de documenter la réalité des Ovnis, mais surtout de rassembler toutes sortes d'informations qui feront réellement progresser la compréhension scientifique du phénomène.

C'est une occasion historique pour le Mufon et pour la science de l'Ufologie en général. Le Mufon, depuis sa création, avait toujours fonctionné selon le principe du bénévolat. Pour la première fois, des membres seront rémunérés pour effectuer leurs missions. L'accord avec Bigelow consiste à former et entraîner une équipe spéciale d'enquêteurs susceptibles d'être mobilisés en 24 heures et envoyés sur le terrain pour examiner des affaires de Type 2 ou 3 selon le système de classification établi par Jacques Vallée, le légendaire chercheur en ufologie. Ces cas sont assez rares, mais des traces physiques peuvent être relevées, ou des effets physiologiques ont affecté les témoins.

Bigelow Genesis

Robert Bigelow a recruté 50 scientifiques de haut niveau pour assister le Mufon, qui agiront comme des consultants et pourront mener de coûteuses analyses sur les matériaux qu'ils pourront récupérer sur les lieux d'un incident Ovni.
Le milliardaire, qui ne fait jamais les choses à moitié, avait fondé il y a quelques années le BAASS (Bigelow Aerospace Advanced Space Studies) avec l'incroyable ambition de placer un hôtel commercial en orbite autour de la Terre. Il pense que même des affaires de type 2 ou 3, si les enquêtes sont correctement conduites, peuvent permettre de collecter des données scientifiques significatives.

Les équipements les plus sophistiqués dont les enquêteurs de terrain auront besoin leur seront acheminés en quelques heures par le BAASS. Les études de cas seront conduites en utilisant les protocoles scientifiques les plus rigoureux.

Jusqu'ici, Bigelow avait préféré garder pour lui ses découvertes sur le sujet Ovni. Mais cette fois le contrat avec le MUFON stipule que toutes les analyses conduites dans les laboratoires du BAASS, sur des matériaux découverts par le Mufon, seront communiquées à l'organisation. Ce projet est devenu opérationnel le 1er mars, sous le nom de code de SIP (Star Impact Project). La phase expérimentale se termine le 30 juin prochain, date à laquelle il sera décidé de poursuivre ou non le financement jusqu'à la fin de l'année.

Tout le monde au siège du Mufon est très excité par la conclusion de cet accord. Avec cette contribution décisive, l'organisation sera à même de conduire ses recherches à un niveau inégalé. Quant à Bigelow, il pourrait obtenir en retour des réponses à ses interrogations.

C'est une première dans ce domaine, et il est difficile de prévoir comment tout ça va fonctionner. Le MUFON et BAASS s'engagent en terrain inconnu. En tous cas, cet investissement massif de Bigelow avec SIP augmente considérablement les chances d'améliorer notre connaissance des technologies alènes, et c'est une excellente opération de relations publiques pour le Mufon, dont la crédibilité devrait être considérablement amplifiée au yeux du grand public." - Source

L'intérêt de Robert Bigelow pour les Ovnis et le paranormal n'est pas nouveau. Il a fondé et financé le NIDS (National Institute for Discovery Science) de 1995 à 2004, pour mener des recherches sur les mutilations animales, les implants extraits par le Dr Roger Leir, ou les triangles volants : "En 2002, le NIDS a publié un rapport selon lequel les triangles noirs étaient des prototypes de dirigeables de l'armée US, laquelle n'avait pas souhaité confirmer."

Le NIDS avait également acquis le ranch Skinwalker, dans l'Utah, pour étudier les multiples phénomènes inexpliqués qui y avaient été rapportés.

Gildas Bourdais a publié en 2006 une synthèse du livre "The Hunt fot the Skinwalker" sous-titré : "La science est confrontée à l'inexpliqué dans un ranch isolé de l'Utah".

Compléments & Commentaires



28/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 256 autres membres