Le Christianisme: une Religion d’Extraterrestres

 

 

Le Christianisme: une Religion d’Extraterrestres

Réflexions sur von Daniken et l’Ufologie Biblique

John Lamb Lash

Télécharger l'essai.

Traduction par Dominique Guillet

En 1968, un aubergiste Suisse, du nom d'Erich von Daniken publia l'ouvrage Présence des extra-terrestres (Chariots of the Gods) qui devint un best-seller international et est toujours en publication de nos jours. Selon la théorie sensationnelle de von Daniken, des “anciens astronautes” d'une civilisation avancée visitèrent la Terre dans une période très lointaine. Il trouva des preuves de leur présence dans des pétroglyphes, des artefacts religieux, des anciens mythes et, bien sûr, dans des monuments mégalithiques tels que la pyramide de Giza.

Provocateur, von Daniken demanda: “Dieu conduisait-il une soucoupe volante?” Cette question étant semée dans l'esprit du grand public, Dieu, les anges et tout ce qui est Biblique devinrent l'objet de spéculations ufologiques mais von Daniken n'explora pas ces associations d'une manière très cohérente et convaincante. Par contre, dans un ouvrage publié la même année, The Bible and Flying Saucers, un autre auteur le fit: Barry H. Downing, un pasteur Presbytérien diplômé de Princeton Theological Seminary et Edinburgh University. Le spectre et la profondeur de son ouvrage témoignent de son érudition tout au contraire des petites histoires à l'eau de rose de von Daniken. Mais cet ouvrage reflète aussi la foi indéfectible de l'auteur en la tradition Chrétienne: Down assume que Dieu et ses anges, même si ce sont des Extraterrestres qui naviguent dans des OVNI, sont en train de réaliser un plan divin au bénéfice de l'humanité.

(Note: on m'a informé que Desmond Leslie dans son ouvrage, publié en 1952, Flying Saucers have landed, présenta tout un chapitre intitulé “Chariots of the Gods”. C'est la source à laquelle von Daniken emprunta son titre et une grande partie du contenu de son ouvrage).

On peut sans doute considérer Downing et Desmond Leslie comme les fondateurs de l'ufologie Biblique, à savoir le genre d'études proposant que de nombreux événements dans la Bible ne sont que des manifestations d'interventions extraterrestres, supposés être bienveillants. Des visions telles que celles d'Ezéchiel sont considérées comme des rencontres de type rapproché. Les anges, tels que celui qui annonça la naissance de Jésus à Marie, sont considérés comme des Extraterrestres d'une évolution supérieure. Certaines interprétations considèrent même Jésus comme un extraterrestre qui vint sur Terre d'un monde beaucoup plus évolué, ou bien encore qu'il fut cloné comme un “modèle humain” par des frères cosmiques bénéficiant d'une technologie supérieure. Imaginez les grands titres: Jésus, le premier bébé cloné!

Les ufologues Bibliques assument que les ET de l'espace, ou les entités de type ET, agissent d'une manière gentille et bienveillante vis à vis de l'humanité, en toute cohérence avec l'accomplissement d'un “Plan Divin”. Downing se demande si la religion Biblique fut “plantée et substantée par des entités d'un autre monde.” Il ne se contente pas de spéculer sur la présence “d'anciens astronautes” sur Terre mais il envisage leur rôle potentiel dans l'impulsion et l'orientation de l'expérience religieuse de l'humanité. Cette problématique requiert une investigation de la psyché humaine beaucoup plus profonde que celle que von Daniken entreprit. Sans l'aide de la matière Gnostique, Downing était incapable de concevoir que la religion Biblique “plantée et substantée par des entités d'un autre monde” n'oeuvre pas au bénéfice de l'humanité mais, au contraire, pour la mettre en esclavage.

L'ufologie Biblique s'est amplement développée, de nos jours, mais une interprétation supplémentaire doit maintenant être envisagée, qui ne pouvait pas émerger à l'époque où Downing et von Daniken rédigèrent leurs ouvrages. Cette nouvelle interprétation se fait jour grâce à la vision d'une intervention extraterrestre proposée par les Gnostiques des Ecoles de Mystères. Bien que certaines des conceptions Gnostiques puissent être trouvées dans des argumentations obscures écrites contre eux par les premiers Chrétiens, la matière Gnostique originelle ne fut pas communément accessible avant que les Codex de Nag Hammadi, découverts en 1945, ne fussent traduits en Anglais en 1978. Les Mystères furent anéantis durant le 4 ème siècle, lorsque la cache de Nag Hammadi fut enfouie, mais ils existaient depuis des milliers d'années avant le Christianisme.

Les Gnostiques étaient des psychonautes d'une finesse et d'une envergure extraordinaires. Leur cosmologie, centrée sur la figure de la Déesse Sophia, présente une description complète et cohérente de l'origine et des méthodes d'une espèce prédatrice inorganique appelée Archontes.

Bien que les textes Gnostiques décrivent des rencontres directes avec des Archontes “qui enlèvent les âmes durant la nuit”, leurs enseignements ne mettent pas l'accent sur une menace physique. Ils mettent plutôt en garde contre le fait que les Archontes nous influencent profondément dans le mental, plus particulièrement au travers de l'idéologie religieuse, au travers des croyances au sujet de Dieu et au sujet de ce Dieu veut pour nous.

Pour les instructions des Ecoles de Mystères concernant les manières de confronter et de chasser les Archontes, voir Un Principe Gnostique et le commentaire sur la Première Apocalypse de Jacques.

Une des idées les plus sensationnelles des Gnostiques est que Jéhovah, le dieu paternel de la religion Judéo-Chrétienne, était un Archonte, un dieu inférieur ou imposteur à ne pas confondre avec les vrais Dieux, appelés Eons, qui demeurent dans le coeur galactique, le Plérome. Jéhovah est dit être aveugle et fou, un extraterrestre dément qui possède, néanmoins, quelques pouvoirs similaires à ceux des dieux. Bien qu'il ne crée pas le monde dans lequel nous demeurons, il le croit. “Ouvrant ses yeux, il vit une vaste quantité de matière sans limite et il devint arrogant et dit: ‘C’est moi qui suis Dieu et il n’en existe pas d’autres’”. (Hypostase des Archontes. 94:20). Bien sûr, c'est exactement ce que Yahvé-Jéhovah dit dans l'Ancien Testament. Les enseignements des Mystères préservés dans les Codex de Nag Hammadi présentent très souvent une vision de la religion Judéo-Chrétienne qui la retournent comme un gant.

Heureusement, la cache de Nag Hammadi, malgré qu'elle ne soit pas volumineuse, contient beaucoup d'informations claires sur le Seigneur des Archontes et ses stratégies insidieuses. Dans le Second Traité du Grand Seth, un maître Gnostique anonyme dit: “Les Archontes ont élaboré un plan à mon sujet pour répandre leur erreur et leur absurdité”.

Cette ligne rappelle le commentaire lapidaire de Jacques Vallée relatif aux stratégies des extraterrestres dans Messengers of Deception: “la voie vers la croyance d'un homme passe par la confusion et l'absurdité”.

Le texte cité explique comment les Archontes introduisent un faux plan de rédemption dans le mental humain, une contrefaçon du chemin authentique de l'auto-libération que nous pouvons prendre en développant notre potentiel inné de noos, “l'intelligence divine”. L'instructeur Gnostique, appelé phoster ou révélateur, ridiculise ouvertement Abraham, Moïse et les prophètes d'accepter les Archontes comme divins et de mettre leur foi dans un dieu imposteur qui oeuvre à l'encontre de l'humanité. Le Second Traité du Grand Seth dit que la “doctrine des extraterrestres” est une “gigantesque tromperie pour l'âme humaine, rendant impossible pour les humains de trouver le noos, le mental d'auto-libération, et d'arriver à connaître l'humanité réelle”.

Ce que les Gnostiques voulaient dire par “doctrine des extraterrestres” est l'ensemble de croyances au coeur de la religion Judaïque et Chrétienne, et par extension de l'Islam. Les “trois grandes religions mondiales” dérivent du révéré Patriarche Abraham, considéré comme ayant vécu aux environs de 1800 avant EC. Comme l'histoire des anciens Hébreux est considérée comme exemplaire ou symbolique de l'humanité dans son ensemble, “l'histoire sacrée” de notre espèce commence avec Abraham, mais les Gnostiques estimaient qu'Abraham était un gogo, le “vecteur” psychologique pour l'intrusion des Archontes. En effet, ils rejetèrent la notion d'un “Plan Divin” supervisé par Jéhovah et dévoilèrent le rédemptionnisme Judéo-Chrétien comme une religion extraterrestre, étrangère à la Terre et hostile au potentiel humain.

La critique Gnostique du Complexe du Rédempteur était dévastatrice pour les croyances chéries de nombreuses personnes, et elle l'est encore aujourd'hui, mais les instructeurs des anciens Mystères ne nous laissèrent pas sans alternatives à ces croyances reçues. Les Gnostiques enseignaient ce qu'ils incarnaient: le chemin d'illumination du mysticisme expérimental en contraste avec la croyance aveugle des dogmes rédemptionnistes. Contre la tromperie religieuse des Archontes, le Second Traité du Grand Seth invoque “l'espoir de Sophia”, affirmant notre connexion à la Déesse de Sagesse dont le corps est la Terre.

John Lash.

Traduction de Dominique Guillet



26/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres