Biosphère II : site expérimental construit pour reproduire un système écologique artificiel clos

Biosphère II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

32°34′43.60″N 110°51′02.14″W / 32.5787778, -110.8505944

Biosphere 2, vue de l'extérieur
Biosphere 2, vue de l'extérieur
Biosphère II vue de l'intérieur, la savane au 1er plan et l'océan dans le fond.
Biosphère II vue de l'intérieur, la savane au 1er plan et l'océan dans le fond.

Biosphère II est un site expérimental construit pour reproduire un système écologique artificiel clos. Elle se trouve dans le désert de l'Arizona et elle fut construit entre 1987 et 1989 par Space Biosphere Ventures, une entreprise dont les promoteurs furent John Allen et Margret Augustine. Cette structure avait pour but de tenter de recréer un écosystème viable à l'intérieur d'un immense dôme fermé. Il avait entre autres objectifs d'évaluer la faisabilité de biosphères identiques lors de la colonisation spatiale. L'expérience a été baptisée Biosphère 2 en considérant que la Terre est « Biosphère 1 ». Les fonds nécessaires, évalués à 200.000.000 $ furent fournis par Edward Bass.

A ce jour, en juin 2006, la zone n'est plus utilisée à des fins scientifiques : située dans la périphérie de Tucson, elle intéresse les promoteurs immobiliers qui comptent y construire des résidences. [1]

Sommaire

[masquer]

Historique [modifier]

Missions [modifier]

Deux missions ont été menées dans le dôme scellé. La première a duré du 26 septembre 1991 au 26 septembre 1993. La seconde a duré six mois en 1994.

L'équipe de la première mission était constituée de huit scientifiques, médecins et chercheurs : Roy Walford, Jane Poynter, Taber McCullum, Mark Nelson, Sally Silverstone, Abigail Alling, Mark Van Thillo et Linda Leigh.

Lors de la mission, l'autarcie alimentaire était notamment assurée par des cultures. les plants de banane et de pommes de terre poussèrent très bien, représentant une source significative de nourriture pour l'équipe.

Pourtant durant cette première mission, on se rendit compte que le niveau d'oxygène dans le dôme diminuait de 0.5% par mois, sans possibilité de trouver l'équilibre qui assurerait sa stabilité. À un moment, l'atmosphère intérieure est devenu comparable à celle qu'on peut retrouver à 1200 mètres d'altitude, petit à petit le niveau est devenu tellement bas, que certains membres de l'équipe tombèrent malades, et il fallut absolument introduire artificiellement de l'oxygène venant de l'exterieur à l'intérieur du dôme, ce qui fit perdre toute crédibilité à la mission.

Ces problèmes athmosphériques ont été en grande partie dus à la faible luminosité extérieure, cette année là en effet le temps a été particulièrement mauvais en Arizona, et la photosynthèse, qui devait produire assez d'oxygène pour assurer l'équilibre, n'a pu être suffisante. On s'est également rendu compte que la structure même de la sphère, bloquait une part importante des rayons lumineux.

Biosphere 2 vue de l'extérieur
Biosphere 2 vue de l'extérieur

Pour expliquer cette forte baisse d'oxygène, certains suspectèrent le rôle des microbes introduits dans la terre des sections agricole, de la savane et de la forêt tropicale, afin de faciliter la croissance des plantes. La quantité de carbone contenu dans le sol dès le début de l'experience s'est avérée trop importante, les microbes ont donc transformé tout le carbone du sol en dioxyde de carbone, consommant ainsi trop d'oxygène. Si les taux de CO2 n'ont pas monté de façon alarmante, c'est que ce gaz semble avoir été absorbé au fur et à mesure par le béton constituant la base du dôme.

D'après Neil Campbell et Jane Reece[2] , Biosphere 2 souffrait de niveaux de CO2 très fluctuants, et presque toutes les espèces de vertébrés et tous les insectes pollinisateurs moururent. Il y eut une prolifération de cafards et d'autres nuisibles, qu'il fallut contenir. Les fourmis ne furent délibérément pas introduites dans l'habitat mais une espèce locale se developpa très bien.

En 1995, la gestion de Biosphère 2 a été confiée à l'Université de Columbia. Depuis 1996, plus de 1200 étudiants ont passé un an dans ce centre (chiffre datant de 2003). Le site dispose maintenant d'un hôtel et d'un centre de conférence, et l'université s'en est dégagée.

Ce projet n'a pas duré deux ans vu l'échec concernant le cycle de l'oxygène. Biosphère 2 a été créée car les chercheurs voulaient voir s'il aurait été possible de faire une telle expérience sur Mars pour pouvoir vivre à sa surface. Ce projet a eu le mérite de montrer la difficulté de maitriser un écosystème, et devrait inciter à la réflexion sur l'avenir de notre planète.

Références [modifier]

  1. http://www.tucsonweekly.com/gbase/Tools/PrintFriendly?url=%2Fgbase%2FCurrents%2FContent%3Foid%3Doid%253A78666
  2. dans Biologie de Neil A. Campbell, Jane B. Reece éd De Boeck 2004, trad française de Biology, 2002

Liens externes [modifier]

Voir aussi [modifier]

commons:Accueil

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur Biosphère II.





07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 256 autres membres