Post-humain

 

Post-humain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article fait partie de
la série Art contemporain
Artistes

A - B - C - D - E - F
G - H - I - J - K - L
M - N - O - P - Q - R
S - T - U - V - W - X
Y - Z

Voir aussi

Musées, Fracs,
Mouvements, Écoles d'Art,
Manifestations, Galeries,
Musique contemporaine

Portail: Art contemporain

Le post-humain est un concept non-scientifique, issu notamment des champs de la science-fiction et de l'art contemporain.

L'apparition du concept de post-humain est étroitement lié au développement des nouvelles technologies après la Seconde Guerre mondiale, et des biotechnologies en particulier. Suite à l'invention de l'informatique, la cartographie génétique de l'ADN humain, parallèlement à celle d'autres espèces vivantes, a opéré un décentrement comparable à ceux opérés par Copernic et par Darwin. Dans les deux cas, le rapport de l'homme au monde s'est toujours fait avec un "amoindrissement" de ce dernier au sein du macrocosme, corollaire d'un "désenchantement" du monde dans lequel il était habitué à vivre.

Le philosophe Peter Sloterdijk, dans ses Règles pour un parc naturel humain, entérine cette idée en recommandant à l'homme de «conserver son statut arriéré» dans des limites fixées par lui-même, pour continuer à vivre dans un monde où la technologie étend son pouvoir impersonnel.

Les premières représentations du post-humain sont directement tirées de l'imaginaire de la science-fiction, notamment du cyberpunk, où apparaissent des humains "connectés", surchargés de prothèses en tout genre, mi-hommes, mi-machines. L'artiste Stelarc a réalisé des machines et des structures qui prennent ce leitmotiv au pied de la lettre. La figure du mutant post-humain, doté de pouvoirs extra-sensoriels, apparaît également dans les romans de Maurice Dantec. Dans Particules élémentaires, de Michel Houellebecq, le narrateur est le dernier homme, qui rédige son récit avant l'avènement des machines, résultat du choix conscient d'une humanité parvenue à son terme. Dans La possibilité d'une île, ce sont des générations de clones qui constituent cette post-humanité pour le moins angoissante.

Liens [modifier]

Bibliographie [modifier]

  • Lecourt , Dominique (2003). Humain, post-humain. PUF
  • Babin, Dominique (2004). PH1. Manuel d'usage et d'entretien du post-humain. Flammarion


07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 327 autres membres