Planète océan

 

Planète océan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vue d'artiste d'une planète océan
Vue d'artiste d'une planète océan

Une planète océan est une variété hypothétique de planète intégralement recouverte d'un océan d'eau d'une profondeur d'une centaine de kilomètres.

Initialement proposé par David Stevenson de l'Institut californien de technologie, ce modèle a été approfondi par l'équipe de Christophe Sotin de l'Université de Nantes [1].

La découverte ces dernières années d'une centaine de planètes extrasolaires a mis en évidence l'existence de Jupiter chauds, des géantes gazeuses trop proches de leur étoile pour avoir pu se former à l'endroit où elles se situent actuellement ; le processus de migration planétaire — où une planète se rapproche de l'étoile après sa formation à cause des restes du disque d'accrétion — a été théorisée pour expliquer leur présence.

Une planète océan serait une géante gazeuse de la taille d'Uranus ou Neptune, possédant un manteau de glace, ayant migré près de son étoile. Cette migration entrainerait la fonte d'une partie de la glace et la formation d'un immense océan liquide. Dans de telles conditions, la pression au fond de l'océan serait suffisante pour former une variété particulière de glace qui resterait au fond et ne fondrait pas. La conséquence de tout ceci serait une planète d'une masse 10 fois celle de la Terre, totalement recouverte d'un gigantesque océan d'une centaine de kilomètres de profondeur, recouvrant un manteau de glace.

Les télescopes actuels n'étant pas suffisamment performants pour permettre la détection directe de telles planètes, leur existence est donc toujours théorique.

Sommaire

[masquer]

En fiction [modifier]

On trouve dans la fiction plusieurs exemples de planètes océan.

Voir aussi [modifier]

Liens internes [modifier]

Référence [modifier]

  1. A. Léger, F. Selsis, C. Sotin , T. Guillot, D. Despoix, D. Mawet, M. Ollivier, F.A. Labèque, C. Valette, Brachet, B. Chazelas, H. Lammer, A new family of planets ? « Ocean planets », Icarus n°169 (2004), p. 499-503

Liens externes [modifier]



07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 326 autres membres