Les OVNI et le QUEBEC de nos jours - Partie 1

 

Les OVNI et le QUEBEC de nos jours.

Le Centre officiel des Ufologues se trouve sur ce site :

http://www.ovni-alerte.com/

Plus bas vous avez sur deux articles le rapport 2007 des OVNI

 

Le Billet

Le commentaire de François C. BOURBEAU


ATTENTION MESSAGE IMPORTANT!
 

  

Notre étude statistique de l'activité OVNI pour l'année 2007 est maintenant en ligne.  Pour tout savoir et tout lire, rendez-vous dans la section suivante:

BILAN OVNI 2007


(suite-->)

Éditorial créé le 2008-03-18 14:32:23

 


*****MISE À JOUR: VOILÀ! Nous avons terminé cette fois! Ouf! Toutefois, pour des raisons qui nous échappent, certains graphiques nous font la vie dure et refusent d'offrir la possibilité de s'agrandir pour une meilleure visualisation. Nous travaillons là-dessus présentement. Mais pour ne pas vous empêcher d'avoir au moins accès à l'ensemble des données, nous allons maintenant vous donner l'accès à celles-ci concernant le BILAN DE L'ACTIVITÉ OVNI QUÉBÉCOISE POUR 2007! Nous attendons bien évidemment vos commentaires à reseauovnialerte@hotmail.com*****

Autre "preuve" qu'OVNI-ALERTE reste en avance sur son temps!

D'abord, merci à Alex pour l'information transmise récemment.

Vous vous souvenez que nous avons lancé notre nouveau projet de WEBCAM EN DIRECT sur ce site afin de procéder à des tests en prévision du lancement de quelque chose d'autre?  Ce quelque chose d'autre et bien c'est de créer un site offrant un RÉSEAU DE TV WEB LIVE et une RADIO WEB LIVE.

Qui est en train de faire EXACTEMENT LA MÊME CHOSE que nous?  Steven SPIELBERG à Los Angeles!  Et oui!  Qui d'autres?  Il a les moyens, certe, mais il a surtout le "courage" lui, contrairement à nos chers dirigeants de médias d'ici, de suivre LA POPULATION dans ce qu'elle souhaite regarder, consommer, voir, entendre et lire.

Mieux, le prochain film de LUCAS/SPIELBERG avec son fameux INDIANA JONES AU ROYAUME DU CRANE DE CRYSTAL, abordera également le thème OVNI puisqu'il sera question de ROSWELL (1947), du hangar 51 à Nellis (Nevada), et bien sûr d'une tribu en Amérique centrale qui protège et conserve le fameux crâne de crystal (sans doute laissé sur place il y a des millénaires par... des extraterrestres!).

Puis on vient ensuite me dire que le sujet OVNI "pogne pu", que ça n'intéresse personne?  TVA CRÉATION et d'autres sont des gens beaucoup plus paranormaux que je puis l'être puisqu'ils ont le pouvoir de deviner à distance le contenu d'un projet, et de le refuser!!!  WOW!  Ça me fait entendre une toune dans ma tête:  "Tout va changer ce soir..."

Voici le lien pour lire l'affaire SPIELBERG et son projet:

STEVEN SPIELBERG ET SON RÉSEAU NATIONAL OVNI

Voici le lien pour voir (attention l'image dure à peine 1/2 sec), la boîte vert militaire avec l'inscription ROSWELL NEW MEXICO 1947 du nouveau film de  LUCAS/SPIELBERG:

INDIANA JONES


 

 

Bilan analytique des manifestations OVNI au Québec pour l’année 2007


 

INTRODUCTION

(Avertissement:  Tous les graphiques ont été minimisés dans leur volume de présentation afin de réduire l'espace WEB.  Pour mieux apprécier leur valeur, nous vous invitons à cliquer dans chacun d'eux, afin de les agrandir et les sauvegarder dans un fichier pour mieux les apprécier par la suite, NDLR) 
 
L'ensemble des données recueillies pour l'année 2007 nous ont étonnées! Le Réseau OVNI-ALERTE a reçu 89 notifications  (dont 70 uniquement pour le Québec) comparativement à 20 notifications pour l'année 2005 (l'étude statistique 2006 n'a pu être produite encore, elle le sera ultérieurement).
 
Cela représente presqu'une augmentation de 400%!
 
Il ne faut sans doute pas trop nous étonner de ce « score » puisque le site existe depuis bientôt 3 ans, et que le phénomène de transmission de son existence via internet fait son oeuvre. Les gens se parlent, et ils finissent par découvrir l'existence du site. Cela à donc un impact direct sur nos données statistiques.
 
Comme nous vous le mentionnions dans notre analyse de l'activité OVNI en 2005, deux (2) facteurs importants posent une résistance à une plus juste vision de l'activité OVNI à analyser pour l'année 2007. Il s'agit d'abord de bien comprendre le fait que ce ne sont pas TOUS LES TÉMOINS d'une manifestations OVNI qui auront le réflexe de signaler celles-ci à notre Centre de Recherche, et qui plus est, même si un témoin DÉSIRAIT le faire, il n'est pas dit (ni même simple pour lui) de comprendre qu'il TROUVERA notre site pour nous signifier sa notification afin qu'elle soit incluse dans nos données statistiques. Nous allons donc tenir compte de ces deux facteurs atténuants.
 
Il existe d'autres clés plus complexes à inclurent dans notre analyse, et bien que conscient du problème, il nous faut, par transparence, vous les mentionner.
 
La population mondiale n'est pas « répartie » de manière uniforme sur l'ensemble du globe; sur l'ensemble du territoire du Québec in extensio.
 
Il faut donc savoir qu'il est plus que... PROBABLE qu'un OVNI se soit manifesté dans le Grand Nord québécois à un endroit où personne ne l'a vu! Bien évidemment, cet OVNI ne sera pas inclus dans notre statistique.
 
Alors, les données transmises via nos différents graphiques ne seront que la juste représentation que des données transmises par les témoins qui AURONT BIEN VOULU NOUS PARLER!
 
Nous avons également à affronter deux autres problèmes non négligeables qui peuvent jouer un rôle d'influence important dans ce genre d'étude : le premier étant celui de la QUALITÉ INTRINSÈQUE d'une notification (i.e. : A-t-elle fait l'objet d'une enquête approfondie afin de nous assurer de sa validité), et le second tributaire du premier, possédons-nous TOUTES LES INFORMATIONS PERTINENTES pour juger de la VALEUR SCIENTIFIQUEMENT ACCEPTABLE des données dans l'attribution de l'évaluation du diagramme E/P (Étrangeté et Probabilité) proposé par HYNEK?
 
Dans la mesure où nous agissons de manière ouverte, en accordant notre confiance aux témoins et en acceptant leurs témoignages comme « sains », et « véridiques », il est clair que notre évaluation du degré d'étrangeté et de probabilité de ce que ces témoins affirment avoir vu reste totalement « subjective ». Nous en sommes parfaitement conscient...

CE QUE LES CHIFFRES PEUVENT NOUS ENSEIGNER

D'abord, lorsque nous recevons une grande quantité de données brutes, il devient ardu et même parfois périlleux d'avancer des hypothèses sans d'abord prendre le temps de se construire une méthode de travail. Cette dernière offre l'avantage de « structurer » dans une certaine architecture ce que nous PENSONS voir et ce que nous DEVRIONS voir.
 
Cela écrit, comme dans tout bon ouvrage de littérature ufologique (sic!), nous allons maintenant vous présenter graphique par graphique, ce que les « chiffres » nous indiquent, et ensuite, à la toute fin, nos conclusions.
 
MOIS LES PLUS ACTIFS EN 2007

Au Québec, c'est chose connue, les températures sont plus souvent froides que chaudes. C'est ainsi qu'habituellement, nous serions en droit de nous attendre à plus d'observations d'OVNI pendant les mois d'été que d'hiver, puisque plus de gens se trouvent à l'extérieur.

Ici, ce qui nous étonne dans les rapports reçus, c'est le nombre relativement élevé de notifications rapportées pendant le mois de novembre, alors que, normalement, nous aurions été en droit de « croire » que les mois de juin à août, auraient occupé la tête du peloton. Bien qu'une baisse étrangement anormale s'observe pour le mois de Juillet (alors qu'il s'agit de la période où beaucoup de travailleurs de la construction sont justement en vacances; donc plus encore de gens sont dans les campings!) les mois de Juin et de Novembre l'emportent avec respectivement 13 et 11 cas. Il n'est toutefois pas exclu quand dans l'avenir, plusieurs personnes vont découvrir l'existence de notre site et nous faire part d'observations OVNI vécues pendant l'été, ce qui bien sûr, faussera l'actuel graphique, ce à quoi nous nous attendons...
 
 
JOURS DE LA SEMAINE LES PLUS ACTIFS EN 2007

Voilà un bel exemple de notre assertion initiale. À nous fier aux simples chiffres, nous serions en droit, en rigolant, d'affirmer que les gens du Québec regardent moins le ciel pendant les jours où ils travaillent (la semaine), que pendant les week-ends! Pratiquement le tiers des 70 notifications ont été vues un week-end, le reste, un jour de la semaine. Pourtant, beaucoup de personnes se déplacent en véhicules pour se rendre au travail, matin et soir, et sont donc « exposées » 2 fois et demi plus que les week-ends à voir passer « quelque chose d'insolite dans le ciel »?

Nous verrons pourquoi dans le graphique suivant...
 
 
HEURES DES MANIFESTATIONS DES OVNI EN 2007
  
 
 
 
Par définition, un OVNI représente un « objet volant qui dégage une grande quantité d'énergie, sous forme de lumière, dans un volume restreint ». C'est la définition que nous adoptons chez OVNI-ALERTE.
 
Il est donc « normal », façon de parler, que les « chances » d'observer une lumière augmentent en situation d'hyper-contraste, donc la nuit.
 
On remarque, dans ce graphique, que plus « l'heure de la journée avance, plus grand est le nombre de notifications rapportées ».
 
Comme la très grande majorité des québécois travaillent le jour, entre 8H00 et 18H00, ce graphique vient donner raison au précédent en quelque sorte puisque la population se permet d'aller au lit plus tardivement les soirs de week-ends que sur semaine, expliquant du coup pourquoi il y a plus d'observations qui nous sont rapportées les vendredis, samedis et dimanches en soirée.
 
 
DURÉE MOYENNE DES OBSERVATIONS OVNI POUR 2007

Le prochain graphique qu'il est maintenant logique de vous présenter à ce moment-ci de notre étude, est celui de la durée « moyenne » d'une observation effectuée par un témoin.

Nous avons reçu des cas présentant des durées allant d'une seconde (He oui! Ça semble court mais il y en a), jusqu'à plusieurs jours! Habituellement, une aussi courte période de manifestation, ou encore à l'inverse, une trop longue période ou présence d'un corps céleste « étrange » pour un témoin, indique ou du moins « propose » une explication plus... prosaïque.
 
La très grande particularité du phénomène OVNI est justement sa très grande vitesse à se déplacer dans notre espace aérien, mais qui plus est, à ne pas y demeurer très longtemps (moyenne mondiale actuelle évaluée entre 1 à 2 minutes).
 
Alors si vous observez un OVNI depuis 4 soirs d'affilés, commencé d'abord par vous poser la question: Serait-ce une planète? N'oubliez jamais qu'avant de conclure à la présence d'un OVNI, il y a une pléthore de phénomènes connus qu'il nous faut d'abord éliminer.
 
Mais revenons à notre graphique...
 
Il montre bien qu'en 2007 en tout cas, la moyenne « mondiale » de la durée d'une manifestation OVNI ne semble pas être « différente » pour le Québec.
 
En effet, 20% des cas rapportés indiquent que les OVNI observés l'ont été entre 1 à 4 minutes. Suivent les cas se situant entre 1 à 14 secondes (15,7%), et les notifications ex aequo de 10 à 14 minutes, puis de 60 minutes à 1 heure 59 minutes (12,9%).
 
 
 
QUELLES FORMES SONT LES PLUS RAPPORTÉES EN 2007
 
 
 
Cette année, les « lumières » (23 cas) et les « sphères » (23 cas) tiennent le haut du pavée avec 65,7% du total de l'ensemble des cas rapportés.
Nous avons inclus dans la définition « lumière » les témoignages qui définissaient l'OVNI comme une... « étoile ». Quant aux « cercles », nous les avons inclus dans notre définition de « sphère ».
 
Ceci nous amène invariablement à présenter sans plus attendre les types de cas qui ont été les plus souvent rapportés pour 2007.
 
 
TYPES DE NOTIFICATIONS POUR 2007
 
 
 
 
Comme on vient de le voir, la grande majorité des notifications mentionnent la présence d'une ou de « lumières » dans le ciel, sans toutefois nécessairement nous préciser de forme sous jacente. Il pourrait tout aussi bien s'agir d'un « triangle noir » arborant 3 feux de positions à chacune de ses extrémités, mais si le témoin n'a pas été en mesure de « voir » précisément la forme de l'OVNI, nous sommes dans l'obligation de nous en tenir à ce que le rapport mentionne « à la base » : des lumières!
 
Encore une fois, comme pour l'année 2005, les LN ou « Lumières Nocturnes » arrivent en première place avec 42 cas (soit 60%), suivies des DD ou « Disques Diurnes » avec 12 dossiers (soit 17,1%) et les RR1 ou les « Rencontres Rapprochées du Premier Type » avec 11 notifications (à 15,7%).
 
RENCONTRE DU IIIe TYPE ET DU IVe TYPE?
 
Pour cette année de 2007, 2 cas bien étranges nous ont été signalés : 1 de RRIII et un autre de RRIV. Pour ce dernier, nous n'avons pas voulu pousser notre investigation encore plus loin, car toutes les pistes neuropsychiâtriques non pas encore été complètement éliminées faute de moyens (collaborations entre autre chose).
 
Toutefois, laissez-nous vous raconter, en résumé, cette affaire d'une Rencontre Rapprochée du 3e Type (RRIII) qui nous laisse perplexe.
 
RÉSUMÉ DE L'AFFAIRE:
Le mercredi 14 novembre vers les 6H30 du matin, un jeune homme de 19 ans se trouve à bord de son véhicule non loin de l'Aéroport de Québec. À cette époque de l'année, pour l'heure, le Soleil est déjà levé et nous supposons que la visibilité est excellente (non mentionnée dans la notification).
Le rapport reçu débute par ceci :
(Copie conforme à la notification #DB19-14-11-2007)
 
« Un point lumineux se transforma vite en une sorte de vaisseau rectangulaire gris foncé.  Peu après cette observation, un remorqueur de la compagnie CAA est arrivé et il s'est stationné plus loin dans le chemin.  Il tournait en rond avec ses lumières clignotantes d'avant et de reculons.  Cinq minutes après, un autre remorqueur arriva et fit la même chose.  Par la suite, ils se sont stationnés en « V » avec toujours les lumières de services activées.  Deux hommes sont sortis de leurs camions.  Ils avaient une démarche ample (? NDLR).  Je les regardais et j'attendais les systèmes hydrauliques des plates-formes de remorquage s'abaisser et « forcer » comme pour embarquer (faire monter) quelque chose (sur les plates-formes) mais pourtant, les deux hommes ne bougeaient pas et les plates-formes non plus?  C'était comme s'ils avaient figé l'image tandis qu'ils chargeaient quelque chose mais cela demeurait invisible à mes yeux!  Je les voyais « attacher des objets sur la plate-forme » mais pourtant sans « voir quelque chose dessus »!  Soudain, j'ai aperçu 4 humanoïdes sortant de la forêt près des remorques.  Les silhouettes étaient grises et élancées.  J'ai aussi remarqué qu'ils avaient de longs membres.  Puis, les humanoïdes et les 2 hommes vêtus de noir me pointèrent du doigt et ensuite ils pointèrent la forêt?  Les humanoïdes se dispersèrent dans la forêt, tandis que les 2 hommes en noir sont repartis avec leurs camions comme s'ils avaient un chargement mais pourtant rien n'était visible à l'oeil nu sur les camions? »
 
Nous avons communiqué par téléphone avec le jeune homme le 29 novembre en matinée et il a lui-même répondu. Très calme, pas du tout sous le choc, à notre invitation de nous raconter son histoire et donc, de nous en dire plus, le jeune homme s'est tout simplement contenté de répondre « qu'il n'avait pas le temps maintenant (sic!), car il devait se rendre à la banque avec sa mère »!
Par contre, il nous invita à recommuniquer avec lui en soirée sur son téléphone cellulaire???
 
Étrange tout de même comme comportement pour quelqu'un qui, s'il dit la vérité, à eu « la chance extraordinaire de voir possiblement une nouvelle forme d'intelligence mais qui est davantage préoccupé à se rendre à la banque pour accompagner sa mère plutôt que de sauter de joie à l'idée de trouver enfin une oreille attentive »?
 
Voilà pourquoi nous demeurons plutôt perplexes face à ce cas, l'attitude du jeune homme, et toute cette affaire de remorqueurs qui « transportent des trucs invisibles »!
 
Nous avons donc attribuer un degré d'Étrangeté élevé à cette affaire, soit 6, mais comme il est l'unique témoin de cette affaire, la Probabilité qu'elle se soit effectivement produite demeure à 3. Le dossier demeure non classé par manque d'informations, et nous attendons toujours que ce témoin nous retourne nos appels afin d'éclaircir certains points importants de son aventure franchement unique et extraordinaire, c'est le moins que nous puissions en dire...
 
COULEURS DES OVNI EN 2007
 
 
 
Évidemment qui dit « lumières » observées dans le ciel nous indique presque de facto que la couleur est « blanche »!
 
C'est donc à 62,9% de l'ensemble des notifications rapportées au Réseau OVNI-ALERTE que la couleur BLANCHE remporte la palme. Les couleurs « multiples » (18,6%) et « argentées » (15,7%) suivent au 2e et 3e rang.
 
 
 
NOMBRE D'OVNI OBSERVÉS PAR CAS EN 2007
 
 
 
 
Les données graphiques ici présentées se passent pratiquement de commentaires.
 
La très grande majorité des cas rapportés mentionne la présence d'un SEUL OVNI dans le ciel (75,7). Suivent ensuite dans l'ordre de priorité, les cas où au moins 3 OVNI étaient présents (4,3%) puis 2 OVNI (2,9%).
 
 
AGES DES TEMOINS IMPLIQUÉS EN 2007
 
 
 
 
Amusant de constater que l'année dernière (2007), 40% des témoins impliqués (soit 28 personnes sur 70) dans une rencontre avec un OVNI étaient âgés entre 15 et 24 ans. Nous sommes loin des seulement 5 témoins de l'année 2005!
 
La tranche d'âges située entre 30 et 45 ans continue tout de même d'occuper une place de choix dans nos statistiques.   En effet, pour 2007, c'est 42,9% de l'ensemble de tous les témoins de 10 à 60 ans et plus qui semblent « voir » le plus d'OVNI au Québec.
 
 
NOMBRE DE TÉMOINS PAR CAS EN 2007
 
 
 
C'est clair! Et les chiffres le confirment encore une fois, dans 42,9% des cas, 1 seul témoin sera impliqué dans une rencontre l'opposant à un OVNI. Lorsqu'il y en a 2, le pourcentage n'est que de 27,1%.
 
Voilà sans doute ce qui explique notre difficulté, nous chercheurs en ufologie, à obtenir plus de crédibilité dans notre travail aux yeux de nos paires, et surtout au regard de la science qui n'hésite pas à brandir le glaive de la critique de la raison pure à la René DESCARTES, afin d'arriver à nous faire comprendre que rien n'existe puisqu'il s'agit TOUJOURS DE CAS ISOLÉS! Mais attention, le graphique le démontre bien, il n'y a pas qu'UNIQUEMENT des cas isolés où une seule personne à été « victime » d'une manifestation d'un OVNI, bien au contraire.
 
Le plus grand défi demeure celui de ne plus perdre l'information...
 
 
ÉVALUATION DE LA VALEUR INTINSÈQUE DES NOTIFICATIONS 2007
 
Le diagramme E/P (Étrangeté et Probabilité) proposé par le professeur et astrophysicien Joseph Allen HYNEK, ex-conseiller du PROJET LIVRE BLEU (BlueBook) de l'U.S. Air Force entre les années 1952 et 1966, également directeur du département d'astrophysique de la Northwestern University d'Evanston dans l'Illinois, ne peut être mis de côté dans notre étude.
 
Il a écrit le fameux ouvrage traduit chez Robert LAFFONT sous le titre : « OVNI : Mythe ou Réalité? », que toute personne vraiment sérieuse dans sa démarche qui consiste à bien saisir la portée du problème OVNI devrait lire et surtout posséder dans sa bibliothèque personnelle.
 
Sans trop de préambule, le but poursuivit ici vise d'abord à fournir des chiffres, des résultats; permettez-nous se bref rappel...
 
L'ÉTRANGETÉ
 
D'abord, selon HYNEK, les cas où le degré d'étrangeté serait de 0 sont non intéressants parce qu'exclus. Habituellement, c'est qu'ils ont été expliqués.
 
Également, ceux qui obtiendraient la cote de 9 sont pratiquement « impossibles » car ils seraient à ce point « étranges », que nous possèderions tellement de données en main, qu'il nous serait alors possible de démontrer non plus seulement la NATURE des OVNI mais aussi leur ORIGINE.
 
Entre les deux, il y a la cote 5, le... « probable ». Mais pour l'accorder, HYNEK s'est imposer la présence d'au moins 2 témoins présents pour un cas afin qu'un confirme l'observation de l'autre.
 
Évidemment, plus il y aura d'instruments techniques d'impliqués dans une notification, plus grande sera la cote accordée à celle-ci. Par exemple, si 2 témoins, voire plus, raconte avoir observé un OVNI à moins de 1000 mètres de distance et que, simultanément, une station radar a détecté ce dernier, le degré d'étrangeté de cette notification pourra atteindre 7 selon son échelle d'évaluation.
 
PROBABILITÉ
 
Même raisonnement de la part du père de l'ufologie. La cote 0 signifie que le cas est rejeté ou expliqué. Inversement, la plus haute cote, celle de 9 signifierait que nous possèderions les preuves suffisantes pour démontrer la NATURE et l'ORIGINE des OVNI.
 
À partir d'une cote 5, nous sommes automatiquement en présence d'une notification où plus de 2 témoins sont présents au moment de la manifestation d'un OVNI. Il s'agit donc des cas les plus intéressants et sur lesquels nous aurions avantage à investir plus d'énergie.
 
Lorsqu'il y a seulement 1 témoin, la cote de 3 se trouve la plus fréquemment accordée à une notification puisque personne d'autre ne peut confirmer le témoignage de cet unique témoin.
 
Par exemple, si vous rajouter à cela (nous parlons des notifications présentant plus de 2 témoins), des photographies calibrées de bonne qualité, une observation radar, des traces au sol (évidences physiques), des effets électromagnétiques confirmés, des réactions animales, des réactions neurologiques et/ou physiques observées chez les témoins mis en présence de l'OVNI, la cote de PROBABILITÉ peut alors grimper à 7, voire carrément 8.
 
 
 
DIAGRAMME D'ÉTRANGETÉ POUR LES CAS SIGNALÉS EN 2007
 
 
 
À la lumière de ce bref résumé de ce que propose HYNEK dans son diagramme E/P mentionné plus haut, nous pouvons constater qu'en 2007 au Québec, sur les 70 notifications rapportées au Réseau OVNI-ALERTE, 31% de ces cas ont reçu la cote d'étrangeté 3.
 
Si vous retournez voir le graphique présentant le nombre de témoins présents par cas rapportés, vous constaterez qu'il y a ici parfaite concordance entre ce qu'avance HYNEK, le fait que la plupart des observations à s'être produite au Québec en 2007 n'impliquait qu'un seul témoin et que, par conséquence, la cote d'étrangeté ne peut être plus élevée que 3.
 
Cela s'explique en très grande partie par le manque de rigueur chez les témoins à nous transmettre une information juste, clair, nette et précise au moment de remplir notre rapport préliminaire dans la section du site OVNI-ALERTE intitulée : AVEZ-VOUS VU UN OVNI?
 
 
DIAGRAMME DE PROBABILITÉ POUR LES CAS SIGNALÉS EN 2007
 
 
 
 
 
La première chose qui saute aux yeux ici est P=0! Pourquoi? Simplement parce qu'OVNI-ALERTE a pu expliquer 3 cas sur les 70 reçus (soit presque 4%) et qu'un cas québécois (3 autres que d'ici), ont carrément été rejetés!
 
Les notifications ayant reçues la cote de 2 représentent 35,7% alors que celles qui ont obtenu 3 atteignent 17,1%.
 
Nous sommes plus « sévères » dans l'attribution d'une cote de probabilité que d'étrangeté pour la raison suivante : Un cas peut « sembler » très étrange mais demeurer peu probable. Habituellement, et il s'agit-là d'un réflexe bien humain, ces données sont d'un naturel inversement proportionnelles. Nous nous disons : « C'est tellement invraisemblable que ça ne peut pas être possible? » Mais pour celles et ceux qui connaissent bien tous les méandres de l'ufologie, et surtout la Loi de GUÉRIN (À chaque hypothèse émise, le phénomène semble s'organiser par la suite comme pour faire mentir celle-ci); tout se joue comme pour nous faire mentir dans nos tentatives de proposer des solutions, aussi humbles, rationnelles et prudentes qu'elles soient.
 
En résumé, nous sommes en position d'affirmer que, selon la qualité des informations dont nous disposons pour l'ensemble des notifications reçues en 2007, soit 70 notifications, la moyenne provinciale s'établit à un degré d'ÉTRANGETÉ de 3 et à un indice de PROBABILITÉ de 2.
 
En termes clairs, considérant que 50% des notifications ont fait l'objet d'une vérification (ce qui n'est pas le cas pour la statistique nationale touchant le Canada et qui est produite par Chris RUTKOWSKI du Manitoba), c'est plus faible que si nous comparons ces chiffres avec les années passées.
 
C'est fort simple à comprendre : La très grande majorité des cas reçus ne comporte qu'un seul témoin. La très grande majorité des témoins ne comprennent pas encore bien l'utilité de répondre de manière précise, correcte et rigoureuse, aux questions posées dans notre rapport préliminaire. Les témoins attendent trop longtemps AVANT de signaler leur observation et oublient des détails majeurs. La plupart des notifications ne sont pas accompagnées de dessins de l'OVNI observé, ou encore de photos et s'il y en a, elles ne sont pas calibrées. Pour les vidéos, c'est encore pire! Les images sont mal tournées, floues, elles bougent constamment et bref, on ne peut rien en tirer.
 
En conclusion, il reste un énorme travail de sensibilisation à effectuer au sein de la population québécoise si nous souhaitons tous un jour arriver à mieux comprendre et saisir les tenants et les aboutissants du problème des OVNI.
 
 
RÉPARTITION GRAPHIQUE DES OBSERVATIONS OVNI RAPPORTÉES EN 2007 AU QUÉBEC
 
 
 
Que peut-on dire de plus, les étoiles rouges représentent les endroits à partir desquels les gens qui nous ont transmis leurs observations ont été les témoins « privilégiés » du passage (de la manifestation) d'un OVNI en 2007!
 
On constate immédiatement la concentration dans les villes! Et dire que le principal argument utilisé par les animateurs de talk shows ou encore de bulletins de nouvelles est le suivant : « Pourquoi les OVNI, s'ils existent, ne viennent-ils pas « atterrir » ou encore simplement se manifester dans nos villes? »
 
Vous avez la réponse!
 
En faite, les OVNI se manifestent là où il y AURA QUELQU'UN POUR LES RAPPORTER, c'est aussi simple et banal que cela.
 
Autrement, équipons-nous, nous chercheurs, de radars optiques à l'ancienne, vous savez, ceux qui en mode PRIMAIRE, détectent la présence de tous corps célestes solides (comme ceux que les militaires possèdent), et vous verrez tout de suite les résultats statistiques grimper en flèche car ces appareils « verront » là où il n'y a pas présence humaine!
 
Et encore mieux, équipons-nous de « spectromètres de masse », couplés à des télescopes Schmith-Cassegrain de qualité, capables alors de « décomposer le spectre de la lumière émise par un OVNI », alors là, chers amis nous vous l'affirmons, les raies d'absorption qui vont apparaître inévitablement dans le spectre une fois décomposé, vont nous en apprendre bien davantage que l'oeil humain...
 
Mais... le voulons-nous?
 
 
 
Remerciements
 
Martine CAMIRAND, Inf. Aux.; pour son aide apportée au moment de la compilation statistique de l'ensemble des données OVNI 2007;
Le Docteur Jacques F. BERGERON pour la révision de nos travaux et la correction des textes (toujours en cours);
Le Webmestre du site, Jean-Philippe BERGERON pour son support et son soutien constant depuis la mise en ligne du site le 1er juin 2005;
Madame Sonia PAQUIN, maître-artiste peintre, illustratrice OFFICIELLE du site OVNI-ALERTE;
Monsieur Simon BOUCHARD, programmeur-expert et hébergeur du site OVNI-ALERTE;
Finalement, à tous les témoins, femmes et hommes, qui ont eu le courage de parler, de dire, et de signaler ce qu'ils ont vécu de fantastique durant l'année 2007, mille fois BRAVO!


18/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 326 autres membres