La plus belle arnaque Vidéo : Accusation de canular du programme Apollo

UNE des PLUS GRANDES ARNAQUES VIDEO : l’émission 13 ème Rue appelée " l’IMPOSTURE de la LUNE " : Comme quoi l’alunissage de la lune serait un pur montage de la NASA

Quand j'ai commencé à regarder la première et la deuxième Vidéo que je vous présente, je me suis dit que ceux qui avaient fait cette émission étaient des rigolos. Remettre en cause le plus grand évènement du 20 ème siècle, l’alunissage, auquel j'ai personnellement assisté à la TV quand j'avais 12 ans me semblait non seulement une farce sinistre, mais une profonde escroquerie.

Puis à la troisième Vidéo de l'émission que je vous présente, j'ai commencé à ressentir un profond malaise qui me gagnait petit à petit sans que je puisse rien faire, malgré mes 10 années d'études supérieures et ma formation scientifique. Puis à la vison de la quatrième Vidéo, la dernière, mon malaise était si grand que j'avais comme une envie de vomir. J'avais une sorte d'impression d'avoir été profondément trahi, comme si ma femme elle même m'avait trompé... Je me disais que la vue humaine, c'était quand même la plus belle chose que la Nature nous ai donné. Et ce que je voyais sur ces vidéos était sidérante, si dérangeante que j'avais envie de vomir...

Je savais que les NAZIS avaient réussi à gazer 6 millions de juifs sans que personne pratiquement soit au courant en Allemagne même. Je savais que donc c'était possible de gruger toute une planète avec un faux alunissage. Je savais aussi que les américains étaient prêts à tout, puisqu'ils avaient autorisé la CIA en 1970 à torturer à mort des cobayes humains noirs qui étaient kidnappés, et à qui ont injectait des drogues hautement néfastes pour le cerveau, et qu'on les enfermait dans des caissons à isolation sensorielle jusqu'à ce que mort s'en suive, ce qui se passait après 3 ou 4 jours dans des souffrances mentales abominables pour ces pauvres cobayes noirs.

Puis je réagissais et je regardais sur le Web ce qu’il y avait à propos de cette affaire, et un article et deux articles Wikipédia qui démystifiaient toute l’affaire en donnant des explications précises sur chaque mystère soulevé par l’émission vidéo. En fait l’émission a été fait par un américain qui avait la volonté de tromper le Public, et celle-ci a été rééditée par " 13 ème rue " en français.

Donc méfions nous des pouvoirs de l’image, et aussi des faux documentaires. Et disons nous que plus un canular est gros, et plus il a de chance de " passer ". Cela a été le cas de la fausse opération de l’extraterrestre Roswell, par exemple.

Voir le lien qui explique les mystères :

http://www.ericschuler.com/extras_nasa2.htm

Les deux liens de Wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Lune

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accusation_de_canular_du_programme_Apollo

 

 


l'imposture de la lune 1/4
envoyé par Jacques_Marchandise

l'imposture de la lune 2/4
envoyé par Jacques_Marchandise

l'imposture de la lune 3/4
envoyé par Jacques_Marchandise

l'imposture de la lune 4/4
envoyé par Jacques_Marchandise

 

La plus belle arnaque Vidéo : Accusation de canular du programme Apollo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

 
Insigne du programme Apollo.
Insigne du programme Apollo.

L'accusation de canular du programme Apollo est une théorie du complot qui affirme que les vaisseaux du programme Apollo ne se sont jamais posés sur la Lune et que cela résulte d’une falsification. Ces théories sont apparues dès 1968 et continuent d'exister. Elles ont été déclarées sans fondement par l'immense majorité de la communauté scientifique.

Les arguments invoqués peuvent être divisés en trois catégories :

  • ceux qui mettent en doute l'authenticité des documents ;
  • ceux qui mettent en doute la véracité des missions ;
  • ceux qui présentent les mobiles à l'origine d'une telle falsification.

Sommaire

[masquer]

Motivation [modifier]

Certains ne se contentent pas des « vérités officielles » et aspirent à trouver la vérité, laquelle consiste en la correspondance entre les faits et le discours.

Sources [modifier]

  • Un faux documentaire[1] Opération Lune de William Karel tourné en 2001 et sorti en 2002 montra comment on pouvait faire croire à cette théorie du complot à l'aide d'acteurs et petits trucages. Il défendait la thèse selon laquelle, afin de se couvrir en cas d'échec de la mission Apollo 11, l'administration américaine aurait demandé à Stanley Kubrick de reconstituer les premiers pas de l'Homme sur la Lune en studio suite au succès de 2001, l'odyssée de l'espace.
  • Un « documentaire » de minutes est diffusé sur la chaîne de télévision américaine Fox en février 2001 intitulé Théorie de la Conspiration : avons-nous été sur la Lune ? réalisé par Craig Tipley de l’Hollywood's Nash Entertainment dont des copies pirate sont disponibles sur internet en français sous le titre L'imposture de la Lune reprend ces arguments. Diffusé en France par 13e rue, il a redonné de la publicité à cette théorie, qui ne tient pas compte des preuves matérielles (échantillons de roche, le matériel ramené de la Lune et les débris spatiaux) ni des témoignages des dizaines de milliers de personnes impliquées dans le programme[2].

Arguments [modifier]

Authenticité des documents [modifier]

Contre-argument : « Le drapeau contient une potence pour le faire tenir droit, mais surtout les mouvements perçus sur la vidéo seraient dus aux mouvements des astronautes eux mêmes pour enfoncer le drapeau dans le sol. L'absence d'atmosphère sur la lune fait qu'aucune résistance n'est appliqué sur l'inertie des mouvements du drapeau, rendant exagéré chacun de ses mouvements pouvant laisser croire que le drapeau "flotte au vent" lorsque celui-ci est manipulé. Les tenants de la théorie du complot se contredisent sur le fait qu'ils disent que les images ont été tournées sur un plateau de tournage, non en plein air. »
  • Les appareils photo emportés par les astronautes comportaient un système de marquage sous forme de petites croix ; or, sur certaines photos, ces croix sont cachées par les éléments d'avant-plan ce qui tend à prouver qu'elles étaient inscrites sur les éléments du décor.
« Les croix ne seraient pas masquées par les éléments du décor mais simplement "brûlées" par les éléments d'image de couleur blanche. Les zones blanches de la pellicule sont celles éclairées par la lumière, qui aurait tendance à se diffuser dans la couche sensible du film, provoquant cet effet de débordement du blanc. »
  • Sur la Lune, en l'absence d'atmosphère pour diffuser à lumière solaire, la seule source de lumière c'est le Soleil. Or un certain nombre de photos montrent des objets dans l'ombre qui sont visibles comme s'il y avait une ou plusieurs autres sources importantes de lumière.
« Il existe des sources de lumière secondaire, comme les réflexions sur le sol ou sur la combinaison spatiale de l'astronaute qui prend la photographie. La luminescence du sol lunaire est d'environs 1 000 000 lx, ce qui est bien plus que nécessaire pour déboucher n'importe quelle ombre. »
  • Plusieurs photos montrent des ombres portées dans des directions différentes, alors que la lumière solaire venant de suffisamment loin, toutes les ombres devraient être parallèles.
« Ce ne seraient pas les ombres qui ne seraient pas parallèles, mais le relief du sol qui en donnerait l'illusion. »
  • Le réacteur du module en alunissant aurait dû brûler et chasser la poussière de dessous le LEM, ce qui aurait créé un cratère qui n'est présent sur aucune image.
« Le réacteur n'est pas suffisamment puissant pour brûler le sol, et la couche de poussière n'est pas suffisamment profonde au site de pose pour qu'on voie un cratère. Sur les photos des missions suivantes, la couche de poussière était plus importante, et le cratère apparaît. »
  • Les poussières lunaires chassées par le réacteur du LEM auraient dû se redéposer après, or les images montrent les pieds de celui-ci parfaitement propres. Ceci d'autant que les poussières lunaires sont réputées se déposer et s'infiltrer partout, car elle seraient maintenues en suspension au dessus du sol lunaire et à cause de la répulsion électrostatique due à l'accumulation de charges électriques induite par les rayonnements ionisants et particules émis par le soleil.
« Le réacteur est coupé avant d'atteindre le sol, de sorte que la poussière a eu le temps de retomber avant la fusée, même si sur les photos des missions suivantes, on peut voir le cratère formé par le réacteur. »
  • Les documents filmés, s'ils sont accélérés à vitesse double rendent l'impression d'être pris en gravité terrestre.
« Ce serait faux. Seuls les extraits choisis dans le documentaire donnent cette impression, ce qui laisse entendre que les réalisateurs ont construit un document visant à induire le public en erreur. »
  • Dans le décor, on ne discerne aucune étoile. C'est un moyen simple pour ne pas être confondu par les astronomes.
« Comme le Soleil brillait, les appareils photographiques ont été paramétrés pour l'exposition de jour et les étoiles apparaissent dans la grande majorité des photographies et films de ces missions. Les quelques clichés utilisés sont une exception. »

Morts des astronautes ? [modifier]

  • Dans Théorie de la Conspiration : avons-nous été sur la Lune ?, les présentateurs parlent d'une dizaine d'astronautes morts mystérieusement pour préserver le secret.
« Il s'agit la d'un pur mensonge, il suffit de consulter les biographies des personnes sélectionnées par la NASA pour ses missions pour s'en apercevoir. ». Voir Catégorie:Astronaute américain du programme Apollo.

Véracité des missions [modifier]

Outre le fait que les documents semblent être faux,

  • Selon Bill Kaysing dans l'imposture de la Lune, les probabilités de réussite de telles missions étaient de l'ordre de 0,0017%.
Bill Kaysing a quitté l'entreprise Rocketdyne en 1963 avant que le programme Apollo ne prenne concrètement forme. On peut également se demander comment ce Kaysing a pu arriver à un nombre aussi précis. On peut fortement douter de ses calculs, car elles sont sans véritables explications
  • On considère généralement que les astronautes auraient dû subir une dose de radiations mortelles en traversant les ceintures de Van Allen. Les doses de radiations auraient dû être encore supérieures sur la Lune même, en particulier pendant la mission Apollo 16 qui a coïncidé avec une des plus intenses perturbations solaires jamais observées. Pourtant, jamais aucun astronaute n'a souffert des radiations après être revenu de la Lune. La Nasa prétend que ces combinaisons étaient extrêmement résistantes et protégeaient parfaitement les astronautes, mais alors, pourquoi n'utilise-t-on pas les mêmes technologies plutôt que d'énormes épaisseurs de plomb ou de béton pour se protéger des radiations ?
Les ceintures de Van Allen ne sont pas de ceintures de radiations, mais des ceintures magnétiques et électriquement chargées qui piègent les particules à haute énergie issues du soleil. Elles "piègent" donc les radiations et protègent ainsi la terre : la radioactivité y est donc très élevée. De même pour la radioactivité sur la Lune, pas protégée comme la Terre du vent solaire.
  • Le module lunaire était totalement instable. Le moindre mouvement dans la cabine aurait pu le faire basculer.
C'est faux, il suffit de voir le comportement des capsules spatiales en service toujours de nos jours, même si capsule spatiale et LEM n'ont rien à voir.
  • Un dernier contre-argument que l'on peut avancer est que, s'il y avait eu le moindre doute, les Soviétiques se seraient à l'époque empressés de dénoncer la véracité de la mission.

Contexte politique [modifier]

  • À l'époque on était en pleine guerre froide. Le programme spatial américain était en pleine débâcle, et les Soviétiques avaient été les premiers à mettre un satellite (Spoutnik) en orbite. Il était impératif pour les Américains de faire mieux. Si c'était techniquement impossible, on peut comprendre qu'ils aient pu décider de faire croire au monde qu'ils l'avaient fait.
  • La NASA engouffrait des budgets énormes. Il était impératif de montrer que ceux-ci étaient suivis de succès, sous peine de voir ces budgets disparaître.

Argument ultime [modifier]

La preuve ultime serait celle qui consisterait à retrouver les traces sur la Lune de ces missions (la base du LEM, le drapeau, le véhicule lunaire abandonné sur place, les pas et autres traces d’activité humaine). Or, selon les tenants de la théorie du canular, personne n’a pu le faire et aucun télescope n’est assez puissant pour voir à ce niveau de détail à cette distance. Pourtant on prétend également avoir pu mesurer la distance Terre-Lune à l’aide d'un laser et d’un miroir posé là par les astronautes. Comment se fait-il que ce laser ait pu trouver ce miroir, et qu’un télescope n’arrive pas à voir le véhicule lunaire, par exemple ?

Contrairement à une opinion répandue, un faisceau laser n’est pas parfaitement rectiligne. Pour plusieurs raisons, notamment la diffraction par l’orifice du laser et la présence de l’atmosphère terrestre, le faisceau laser a un rayon de l’ordre du kilomètre lorsqu'il atteint la Lune. Avec une dispersion du même ordre sur le trajet retour, on ne reçoit que quelques photons par impulsion envoyée. Ce n’est que par la répétition de ces impulsions et l’utilisation de capteurs haute précision que l'on peut estimer la distance Terre-Lune. On est donc très loin de faire une photo de précision suffisante du sol lunaire depuis la Terre mais les prochaines missions Lunaires telle Lunar Reconnaissance Orbiter prévu pour octobre 2008 devraient apporter cet argument ultime.
Le fait qu’il y ait sur le site de pose un miroir pour renvoyer un faisceau laser, dans un rayon de l'ordre du kilomètre, montre que les astronautes l’y ont mis. Il est à noter que les missions Apollo 14 et Apollo 15 ont déposé aussi des miroirs ainsi que les sondes soviétique Lunokhod[3].
Il convient de signaler aussi les étages abandonnés de Saturn V dans l'espace que l'on a pu parfois repérer depuis la Terre.

Anecdote [modifier]

Les bandes vidéos des alunissages diffusées dans le monde sont des copies à la qualité dégradée. La NASA a égaré les originales, lesquelles permettraient sans doute une analyse plus poussée et mettraient ainsi fin à cette controverse.

Notes [modifier]

Voir aussi [modifier]

Article connexe [modifier]

Bibliographie [modifier]

Liens externes [modifier]



14/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 326 autres membres