l'OVNI géant du Vol d’United Airlines et du vol 747 de la Japan Airlines en 1986

 

Projet Révélation : John Callahan

 
 
posté le 28 septembre 2007 dans la catégorie Article, Témoignage

John CallahanPendant 6 ans M. John Callahan était le Chef de Division de la Branche Accidents et Investigations de la FAA (Federal Aviation Administration, Ndt) à Washington DC. Dans son témoignage, il parle du vol d’un 747 de la Japan Airlines en 1986 qui a été suivi par un OVNI pendant 31 minutes dans le ciel de l’Alaska.

L’OVNI a aussi suivi un vol d’United Airlines jusqu’à ce que l’avion atterrisse. Il y a eu confirmation visuelle aussi bien que confirmation radar depuis l’avion et depuis le sol. Cet événement a été assez significatif pour que l’Administrateur de la FAA, l’Amiral Engen, tienne un briefing le jour suivant auquel le FBI, la CIA, l’équipe d’étude scientifique du Président Reagan et d’autres ont participé. Les éléments de preuves de la bande magnétique radar, les communications du trafic aérien et des rapports papiers ont été rassemblés et présentés.

JAL 1986 ovni croquis

Dessins par le capitaine Terauchi et l’équipage du vol JAL 1628 représentant ce qu’ils ont vu au dessus de l’Alaska en novembre 1986. (Source FAA)

En conclusion de ce meeting, les membres de la CIA ont informé tout le monde présent que”ce meeting n’avait jamais eu lieu” et que”cet incident n’avait jamais été enregistré“. Ne réalisant pas qu’il existait d’autres éléments, ils ont confisqué seulement les éléments présentées, mais M. Callahan a pu sécuriser les bandes audio et vidéo de l’événement.

Voici le témoignages de John Callahan lors de la conférence du Disclosure Project en 2001.

John Callahan : …dans les 747 il existe un radar dans le nez qui signale le mauvais temps au-dehors. Donc le radar accroche une cible. Il voit cette cible avec ses yeux. Et la cible, d’après la manière dont il l’a décrite, était une gigantesque boule avec des lumières tout autour. Et je crois qu’il a dit que c’était quatre fois plus gros qu’un 747 !

Et le militaire a dit quelque-chose comme, oui, je l’ai vu à 35 miles au nord d’Anchorage…

L’OVNI rebondissait autour du 747. Et lorsqu’il disait cela, le militaire le coupait et disait, il est maintenant à 2:00 ou 3:00 et il confirmait la position. Le contrôleur militaire a ce qu’ils appellent un height-finding radar [un radar capable de déterminer l’altitude, NDT], et ils ont des radars à longue et courte portée. Donc s’ils ne l’accrochent pas avec un système, ils l’accrochent avec un autre. Et si vous écoutez le militaire, à un moment il dit, je l’ai sur le radar d’altitude ou le radar de distance, ce qui indique qu’ils avaient une cible sur leur système. Ils répètent cela pendant la majeure partie des 31 minutes…

Ensuite le jour suivant, j’ai reçu un appel téléphonique de quelqu’un du Groupe d’Etude Scientifique [du Président Reagan], ou de la CIA, je ne suis pas sûr de qui il s’agissait lors du premier appel. Ils avaient des questions sur l’incident. J’ai dit:”je ne sais pas de quoi vous parlez, vous voulez probablement appeler l’Amiral” [l’Administrateur de la FAA Engen]. Quelques minutes plus tard, l’Amiral m’appella et me dit qu’il a fixé un briefing le lendemain matin à 9:00.”Apporte tout ce que tu as. Amène tout le monde là-bas et donne-leur tout ce qu’ils veulent. Nous voulons sortir de cette histoire. Laisse-les juste faire ce qu’ils veulent”. Donc je suis venu avec tous les gens du Centre Technique. Nous avions toutes sortes de boîtes pleines de données que nous avions imprimées; ça remplissait la pièce. Ils ont fait entrer trois personnes du FBI, trois personnes de la CIA, et trois personnes de l’Equipe d’Etude Scientifique du Président Reagan, je ne sais pas qui étaient les autres gens mais ils étaient tous excités…

A la fin, ils ont fait jurer toutes les autres personnes dans la pièce que ce n’était jamais arrivé. Nous n’avions jamais assisté à cette réunion. Et ça n’a jamais été enregistré.

Steven Greer : Qui a dit cela ? Qui disait cela ?

John Callahan : C’était un des gars de la CIA. Ok ? Qu’ils n’avaient jamais été là et que cela ne s’était jamais passé. A ce moment j’ai dit, bon je ne sais pas pourquoi vous dites cela. Je veux dire, il y avait quelque-chose là-bas et si ce n’était pas le bombardier furtif, alors vous savez, c’est un OVNI. Et si c’est un OVNI, pourquoi ne voudriez-vous pas que les gens le sachent ? Oh, ils sont tous devenus excité là-dessus. Tu ne veux même pas dire ces mots. Il a dit que c’était la première fois qu’ils avaient 30 minutes de données radar sur un OVNI. Et ça les démange d’y mettre leurs mains et de découvrir ce que c’est et ce qui se passe réellement. Il dit que s’ils disent au public américain qu’ils sont tombés sur un OVNI là-bas, cela causerait la panique dans le pays. Donc de ce fait, tu ne peux pas en parler. Et ils sont en train de prendre toutes ces données…

Lorsqu’ils ont lu les rapports qui sont arrivés, la FAA a décidé qu’elle devait se protéger elle-même,”tu ne peux pas dire que tu as vu une cible”, même si c’est ce qu’il a dit. Donc ils lui ont fait changer son rapport pour dire”symboles de position”, ce qui ne fait pas penser à une cible. Bon si ce n’est pas une cible, alors beaucoup d’autres symboles de position que nous repérons [sur radar] ne sont pas non plus des cibles. Et lorsque j’ai lu cela, j’ai pensé”oh, il y a quelque-chose de louche ici, quelqu’un s’inquiète de quelque-chose et ils sont en train d’essayer de dissimuler tout cela”.

Lorsque la CIA nous a dit que ce n’était jamais arrivé et que nous n’avions jamais assisté à cette réunion, je pense que c’était parce-qu’ils ne voulaient pas que le public sache que cela continuait. Normalement, nous sortirions une sorte d’annonce comme quoi telle ou telle chose était arrivée…

Dans les programmes TV, les seuls qui voient des OVNIs sont les beaufs (rednecks) qui vont chasser les alligators la nuit. Tu ne trouves pas d’initiés ou de professionnels qui disent “hey, laisse-moi te raconter ce que j’ai vu la nuit dernière”. Ils ne montrent pas ça aux Etats-Unis. Donc si tu dis que tu as vu un OVNI, tu te mets toi-même dans la catégorie des simples d’esprit. C’est probablement une des raisons pour laquelle tu n’en entends pas parler. Mais en ce qui me concerne, j’ai vu un OVNI chasser un 747 japonais à travers le ciel pendant plus d’une demi-heure sur radar. Et c’est plus rapide, d’après ce que je sais, que n’importe quel appareil que nous possédons.

Bon j’ai été impliqué dans beaucoup de camouflages avec la FAA. Lorsque nous avons fait le rapport au staff Reagan, j’étais derrière le groupe qui était là-bas. Et lorsqu’ils parlaient aux gens présents dans la salle, ils ont fait jurer à tous ces gens que cela n’était jamais arrivé. Mais ils ne m’ont jamais fait jurer que ce n’était jamais arrivé. Et cela m’ennuie toujours que nous ayons ces choses qui continuent et, lorsque tu vois quelque-chose à la TV ou que tu entends quelque-chose à la radio, les news, c’est dénigré comme si ce n’était pas là. Cela a été dur de ne rien dire.

Cela m’ennuie encore d’avoir vu tout cela, je sais tout cela, et je traîne cela, et personne ne veut poser de question pour avoir la réponse. Et cela m’irrite quelque peu. Et je ne pense pas que notre gouvernement devrait être établi de cette manière. Je pense que lorsque nous avons quelque-chose comme cela, nous pouvons probablement découvrir plus sur ce qu’il se passe dans le monde [mais pas le dissimuler]. S’ils [les OVNI] peuvent voyager aussi loin, cette distance avec ce type de machines, qui sait ce qu’ils pourraient faire ici pour la santé de la nation, des gens, la nourriture qu’ils pourraient leur donner, les cancers qu’ils pourraient guérir. Ils doivent savoir plus de choses que nous pour voyager à cette vitesse.

Pour les gens qui disent que si ces OVNI existaient, ils seraient un jour sur les radars et il y aurait des professionnels qui les verraient, je peux leur dire qu’en 1986 il y avait assez de professionnels qui l’ont vu. Cela a été rapporté aux quartiers généraux, les quartiers généraux de la FAA, à Washington D.C. L’administrateur a vu la cassette. Les gens qui ont été débriefés, ils l’ont tous vu. L’Equipe d’Etude Scientifique du Président Reagan, trois de ses professeurs, docteurs, ils l’ont vu. Ce sont eux qui ont confirmé mes pensées au sujet de l’évènement. Ils étaient très, très excités au sujet des données. Ils ont dit que c’était la seule fois qu’un OVNI avait été enregistré sur radar pendant une durée de quelques 30 minutes. Et ils avaient toutes ces données à regarder…

Ce que je peux vous dire, c’est ce que j’ai vu de mes propres yeux. J’ai une cassette vidéo. J’ai la cassette des enregistrements radio. J’ai les rapports qui ont été remplis qui confirmeront ce que je vous dis. Et je suis un de ceux que vous appelez les “hauts officiels du gouvernement” dans la FAA. J’étais Chef de Division. J’étais seulement trois ou quatre rangs après Amiral…

Voici un court documentaire de la chaine History Channel sur le cas du vol JAL 1628

Les documents en annexe du témoignage sont disponibles sur le site du Projet Révélation



07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 276 autres membres