Drogues Nootropiques

 

Nootropique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

Les nootropiques (de noos esprit et tropos courber) ou nootropes sont des drogues, des médicaments, plantes et substances diverses possédant une action de modulation de la physiologie et de la psychologie impliquant une augmentation cognitive et qui ne présentent pas ou relativement peu d'effets nocifs sur la santé à dose standard. Les nootropiques sont promus dans le transhumanisme comme un moyen général d'améliorer les conditions de vie, ou pour des buts spécifiques, comme l'augmentation de la motivation.

Exemples[modifier | modifier le code]

Stimulants/drogues pour stimuler l'esprit :

Nootropiques équivalents du piracétam[modifier | modifier le code]

Les composés racétam partagent des structures similaires ainsi que les effets cognitifs. Le piracétam, historiquement l'un des premiers médicaments stimulant l'esprit fut la première substance à être classée comme nootropique. Le mode d'action de ces racétams n'est pas encore clairement compris. Les racétams ne s'attachent à aucun récepteur connu dans le cerveau. Le piracétam est considéré comme un médicament très sûr, peu toxique.

Dopaminergique[modifier | modifier le code]

Les dopaminergique sont des substances qui affectent le neurotransmeteur dopamine ou autre composé du système nerveux qui utilise la dopamine.

  • Vitamine C : cofacteur dans la production de la dopamine et la sérotonine.
  • L-théanine : trouvé uniquement dans le thé, augmente la concentration de sérotonine, de dopamine, de GABA et a des affinités avec les récepteurs AMPA, Kainate et NMDA[1]. Elle réduit le stress mental et physique[2] et produit un effet relaxant[3].
  • Le méthylphénidate (Ritalin®) est une molécule dopaminergique, possédant des propriétés nootropiques et utilisée dans le traitement du trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nathan P, Lu K, Gray M, Oliver C, « The neuropharmacology of L-theanine(N-ethyl-L-glutamine): a possible neuroprotective and cognitive enhancing agent », J Herb Pharmacother, vol. 6, no 2, 2006, p. 21-30 PMID 17182482 [archive]
  2. (en) Kimura K, Ozeki M, Juneja L, Ohira H, « L-Theanine reduces psychological and physiological stress responses », Biol Psychol, vol. 74, no 1, 2007, p. 39-45 PMID 16930802 [archive]
  3. (en) Lu K, Gray M, Oliver C, Liley D, Harrison B, Bartholomeusz C, Phan K, Nathan P, « The acute effects of L-theanine in comparison with alprazolam on anticipatory anxiety in humans », Hum Psychopharmacol, vol. 19, no 7, 2004, p. 457-65 PMID 15378679 [archive]


26/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 326 autres membres