Sphères mégalithiques du Costa Rica

Sphères mégalithiques du Costa Rica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sphère de pierre dans la cour du National Museum du Costa Rica.

Les sphères mégalithiques du Costa Rica sont des boules de pierre ou pétrosphères, souvent de gabbro, une sorte de granit, qui ont été découvertes à différents endroits de la jungle du Costa Rica, on en compte environ 300 exemplaires de différentes tailles mais les plus grosses atteignent un poids de 16 tonnes pour un diamètre de 2,5 mètres. Localement, elles sont appelées Las Bolas.

La quasi-perfection de leur forme, l'éloignement parfois d'environ 100 km des premières carrières possibles d'où elles pourraient provenir, la difficulté de leur datation, des moyens inconnus employés pour les confectionner et leur isolation d'un contexte archéologique certain en font une véritable énigme mégalithique.

Rattachées plus certainement à la période précolombienne, une datation incertaine les rattacheraient à la culture Aguas Buenas, entre 200 av.J.C. et 600 de notre ère. Le mystère qui les entoure donne lieu à de nombreuses interprétations ésotériques ou mystérieuses plus ou moins farfelue.[évasif], cet aspect est notamment exploité dans les livres écrits par l'explorateur suisse Erich von Däniken. Pourtant, des recherches apportent aujourd'hui une idée de leur fabrication sous un angle beaucoup plus sérieux[évasif][1], la taille étant obtenue en suivant un gabarit en boit d'un quart de cercle que l'on faisait glisser sur le bloc à tailler.

D'autre exemples de pétrosphères ont été retrouvées à travers le monde, soit d'origine naturelle, soit taillées et sculptées comme les exemples retrouvés en Écosse et datant de l'Âge du bronze. Mais aucune n'atteignent le gigantisme de celles du Costa Rica.

Historique[modifier]

Les premières boules furent découvertes à l'occasion d'un défrichage dans les années 1930. Les premières études scientifiques sur les sphères furent publiées en 1943 dans American Antiquity, attirant l'attention du Docteur Samuel Lothrop du Peabody Museum à l' université Harvard. En 1948, ce dernier, avec sa femme, tenta de fouiller un site archéologique inconnu dans le Nord du Costa Rica[2] où il découvrit d'autres boules, mais le gouvernement du Costa Rica et des troubles politiques empéchèrent la continuation des fouilles.

Notes et références[modifier]



10/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 256 autres membres