SCOOP VIDEO : REVOLUTION MILITAIRE : Le MINI DRONE Militaire : Micro Air Vehicle

 

Micro Air Vehicle

posté le 10 juillet 2007 dans la catégorie Article

Honeywell MAVSi les iraquiens aperçoivent un petit OVNI dans le ciel, il s'agit probablement du dernier joujou de surveillance de l'armée américaine, le MAV (Micro Air Vehicle) développé par Honeywell.

Ce petit engin télécommandé fonctionnant à l'aide d'un système de propulsion à hélices est utilisé pour détecter les embuscades et les bombes à l'aide de ses caméras embarquées. Il peut être équipé de caméras traditionelles ou de modèles à vision thermique.

Les images vidéo sont envoyées en temps réel à une station au sol pour être évaluées par les troupes.

 

Honeywell MAV

Le système entier peut être transporté dans deux sacs à dos. Le MAV peut être utilisé en milieu clos ou en plein air jusqu'à une altitude de 10 500 pieds.

Décollage du premier drone espion policier

posté le 22 mai 2007 dans la catégorie Article

camerasLe Royaume-Uni est certainement l'un des états les plus orwelliens de la planète, on y compte déjà des centaines de caméras aux coins der rues dans plusieurs grandes villes. Cette semaine la police a annoncé avoir mis en service son premier drone espion.

L'engin - qui ressemble à un helicoptère radiocommandé - est équipé de caméras et sera utilisé par les officiers de Meyerside pour traquer les criminels et les comportements anti-sociaux.

Initialement prévu pour la reconnaissance militaire, le drone sera finalement employé par les forces de police. Il mesure environ un mètre de diamètre et pèse seulement quelques centaines de grammes. Il est capable d'enregistrer des images d'une altitude de 500m et possède un système de vision nocturne.

Sa mise en action dure moins de 3 minutes et il peut renvoyer les données photo et vidéo à distance vers un centre de contrôle ou un poste mobile.

drone police royaume uni

Selon Alistair Fox, de la société MW Power - distributeur du drone au Royaume-Uni - l'engin peut être contrôlé à distance par une télécommande ou peut voler de façon autonome à l'aide d'un système de navigation GPS.

Le lancement du drone intervient au moment ou un officier de police senior dénonce le fait que la société de surveillance au Royaume-Uni mettait les libertés civiles en danger.

Ian Readhead, chef de la police de Hampshire, pense que l'Angleterre pourrait se retrouver dans une situation orwellienne avec des caméras à chaque coin de rue.

Les officiers de Meyerside, qui sont en train de faire les premiers essais du drone, pensent au contraire que cette mise en oeuvre ne représente pas le prochain pas vers une société à la Big Brother.

Simon Byrne : "Les gens sont ravis du sentiment de sécurité que donne les caméras. […] Le retour que nous recevons du public est que tout ce que nous pouvons mettre en place pour lutter contre le crime est une bonne chose. Il y a des gardes fous protègant l'utilisation des caméras de surveillance, et plus le niveau de surveillance est élevé, plus l'autorité necessaire à son accès est élevée. Il y a donc un équilibre."

source : Daily Express, The Guardian

NOTE : D'autres photos sont disponibles sur le site de MW Power

MAJ 07/11/2007 : Voici une vidéo du drone en action (via Mondexplor)

 
 
 

----------------------------------------------------------------------------

Drone hélicoptère Firescout bientôt au combat

Fin mai, un hélicoptère drone nommé Firescout a réussi une grande étape de validation et cela le conduit tout droit à la production puis à sa future intégration dans la panoplie des nouvelles armes de l'armée américaine.

La marche des droïdes tueurs, sujet prolifique de Science-fiction, continue de manière inexorable.
L'hélicoptère drone de combat a réussi une étape importante : "le test de ses moteurs".

Ce succès permet à l'engin de se diriger vers l'étape mise en production, il faut encore que l'avionique arrive.

Le cyber-copter se nomme donc "Firescout" ou, techniquement, le "RQ/MQ8" ou encore "VTUAV" pour "vertical takeoff and landing tactical unmanned air vehicle" (véhicule aérien sans pilote à décollage et atterrissage vertical).

Le "Firescout" a effectué son premier vol dans le Maryland (USA) à St Inigoes.

Le "Firescout" est en réalité un hélicoptère standard (transportant normalement 3-4 passagers) très modifié : le "Schweizer 333".

On a retiré le cockpit avec son vitrage et on a tassé l'intérieur de systèmes de contrôles et de capteurs en tous genres.

Une pale supplémentaire a été rajoutée au rotor afin d'assurer davantage de portance.
Le "Firescout" à vide est donc capable de rester huit heures d'affilées dans les airs et 5 heures s'il est chargé d'armes.

Son arsenal d'armes est impressionnanton y trouve:
- Des pods de roquettes de 70 mmm
- Des missiles guidés au laser comme les "Hellfire"....

Le Firescout dispose d'ailleurs d'un mode furtif/,  comme dans le film Tonnerre de feu.

Quand la réalité dépasse la fiction... !!!

source:
" rel=nofollow>http://www.imaginascience.com

----------------------------------------------------------------------------

AVIONS F15 en Combet avec des DRONES

 

----------------------------------------------------------------------------

 

SIMULATION VIRTUELLE DE COMBAT AU SOL AVEC DES DRONES

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------

 

----------------------------------------------------------------------------

Miniature Aerial vehicles Research

A mechanical flapper microflyer was developed at the Georgia Tech Center < In 1996 – 2000 DARPA initiated the Micro Air Vehicle (MAV) Program initiative, seeking to develop and test emerging technologies that could evolve into a mission capable flight system for military surveillance and reconnaissance applications. The only requirement was that the dimension of the vehicle should not exceed 15 cm. There were no other restrictions on the design. Inspired by the elegant aerodynamics of flying insects, University of California (Berkeley) engineers responded with the development of a flying robot that weighs less than a paper clip. The micromechanical flying iRobofly micro vehiclensect (MFI), which is MFI Flying insect (Mechanical Flapper)funded by ONR and DARPA, could be used in future search, rescue, monitoring, and reconnaissance.

Another program is the Robofly, a stealth robotic flyer that is about the size of a fly. Squads of roboflies may one day be sent to seek out targets, collect and provide information on damage assessment, or search for chemical and biological warfare agents.

Many variations of fixed wing, rotary wing and flapping flight concepts have all been explored. Various systems evolved from the MAV program, but none of the miniature (<15cm) vehicles devolved sofar into a full scale program. Among the systems DARPA tested were the Black Widow MAV – a 50 gr. circular platform that could loiter on a mission for half hour, and the Hoverfly VTOL 180 gr. vehicle, three axis stabilized miniature vehicle that could cruise for 13 minutes and hover for 7 minutes.

Wasp micro air vehicleAnother platform which was recently tested by DARPA was the Wasp micro UAV – a 32 cm "flying wing" made of a plastic lithium-ion battery material that provides both electrical power and wing structure. The wing utilized the Telcordia synthetic battery material, that generates an average output of more than nine watts during flight - enough power to propel the miniature aircraft for one hour 47 minutes, a world record for MAVs - more than three times the previous record of 30 minutes set in the year 2000. Anoter design tested was the 180gr. The US Special Forces are already using micro UAV known as TACMAV, weighing 340gr.

IAI Mosquito Micro UAVs as displayed at LIC-2004 in tel AvivIn 2003 Israel also entered the development of micro UAVs, with the first flight of the Mosquito 1 micro UAV. The 205 gr. MAV flew several 40 minute missions, equipped with a basic video camera. The design was improved since and an enhanced system is scheduled for testing later this year, equipped with autonomous flight capability and improved sensors. Another design - MicroStar, was developed by Sanders (currently BAE), demonstrated endurance of 30 minutes, at a mission range of up to 3 km, flying at altitudes of 50 – 300 feet. MicroStar was tested with both electric engine powered by Lithium ion batteries, as well as a 9" diameter micro turbine jet.

Possible missions suggested for MAVs were squad-level combat, battle damage assessment, air or artillery spotting, sensor dispersal, communications relay, and detection of mines and hazardous substances. MAVs could also be equipped with small jamming systems to confuse radar or communications equipment at very short range. MAVs capable of hovering and vertical flight would be used to scout out buildings for urban combat and counter terrorist operations. A MAV could also be included in a airman's survival kit, used by a downed pilot to keep track of approaching enemy search parties, or relay communications to search and rescue units. Follow-on to the DARPA MAV program are the OAV.

The current phase of the DARPA MAV program is the Advanced Concept Technology Demonstration (ACTD), ongoing in 2004 – 2005. Its goal program is to further develop and integrate MAV technologies into militarily useful and affordable backpackable systems suitable for dismounted soldier, marine, and special-forces missions. It will focus on the development of MAVs to accomplish unique military missions, particularly with regard to flight operations in restricted environments. The system will provide the small unit with militarily useful, real-time combat information of difficult to observe and/or distant areas or objects in complex topographies such as mountainous terrain with caves, heavily forested areas with dense foliage and triple canopy jungle, confined spaces (often internal to buildings) and high concentrations of civilians. The initial MAV technology development program focused on the technologies and components required to enable flight at small scales, including flight control, power and propulsion, navigation and communications. The MAV ACTD program has broadened the technology development efforts, including multi-purpose structures, advanced communications and information systems, high performance computer technology, Micro-electro-mechanical Systems (MEMS), advanced sensors, advanced electronic packaging technologies, and lightweight, efficient high-density power sources.

-----------------------------------------------------------------------------------------

Minidrone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Selon la taille du micro-véhicule volant (Micro Air Vehicle ou MAV), il est plus ingénieux d'utiliser différentes méthodes de vol.
Actuellement, la plupart des MAV sont plus gros que des insectes et volent à des nombres de Reynold plus proches de ceux du vol des oiseaux. De ce fait ce sont généralement des véhicules à rotors (ou voilure tournante) qui utilisent des ailes fixes et des hélices.

Pour les drones plus petits, volant à un nombre de Reynolds plus faible, la mécanique du vol des insectes devient intéressante. De plus, ces petits MAV peuvent accomplir des tâches que des véhicules plus gros ne peuvent pas effectuer.
En 1993, la société RAND a montré que le développement de systèmes de la taille d'un insecte capables de voler et de ramper était possible et pouvait donner aux États Unis un avantage militaire significatif.
En 1996, la DARPA a financé la recherche sur les MAV à travers le programme SBIP (Small Business Innovation Program). A cette époque, il a été convenu que des MAV de six pouces (env. 15 cm) étaient faisables et capables d'effectuer des missions extrêmement utiles.

L'histoire dans ce champ de recherche suggère fortement ses futures applications. Un MAV fonctionnant bien pourra être utilisé pour de la recherche et le secours de victimes, utilisation pour la surveillance par les forces militaires ou les forces du maintien de l'ordre ou la détection d'agents chimiques ou biologiques. Cependant, l'utilisation principale sera certainement la reconnaissance dans des espaces confinés.


Références [modifier]

  1. Camper, M.A., "An Insect's Role in the Development of Micro Air Vehicles," Colorado State University, 2003.
  2. Ellington, C.P., "The novel aerodynamics of insect flight: applications to micro-air vehicles," The Journal of Experimental Biology 202, 3439-3448, 1999.
  3. Grasmeyer, J.M. and Keennon, M.T., "Development of the Black Widow Micro Air Vehicle," AIAA Paper No. 2001-0127, 2001.
  4. Zbikowski, R., "On aerodynamic modeling of an insect-like flapping wing in hover for micro air vehicles," The Royal Society, January 2002.


16/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 256 autres membres