SCOOP - PREUVE ABSOLUE 4 - TELECHARGEMENT 1 - Les américains ont des OVNI - (article en cours de fabrication) - AREA 51

 

Comme cette enquête est très importante, j'indique sur le titre de mon article TELECHARGEMENT N°....., ainsi vous pouvez savoir si j'ai rajouté ou pas des inforamations sur le dit article en consultant le numéro.

SCOOP :

Je suis entrain de constituer des témoignages sérieux prouvant que les américains sont rentrés en contact avec les OVNI. Je sais, cela a l'air fou, mais je suis sur une bonne piste. Et mes informations ont des sources sérieuses.

Voir les documents ci-dessous et cette interview de David Adlair, un grand scientifique américain qui a travaillé pour les militaires américains de la base secrète 51 et qui affirme avoir vu du matériel d'origine extraterrestre, et qui l'affirme lors d'une interview à un média et sur une vidéo :

//www.karmapolis.be/pipeline/adair.htm

et la vidéo où il témoigne :

//www.dailymotion.com/relevance/search/Secrets.et.mysteres.du.monde.-.la.zone.51/video/x22zm9_secretsetmysteresdumondelazone51par_tech/1

Le mieux c'est que le CSETI (voir plus bas) a déclaré avoir contacté des extreterrestres.

Si vous voulez tout le reportage de David Adlair et la base AREA, voici les 3 vidéos de l'émission : c'est instructif.

Emission sur la base 51 – Partie 1

//www.dailymotion.com/relevance/search/jimmy+guieu+video/video/x22zwu_secretsetmysteresdumondelazone51par_tech/2

*

Emission sur la base 51 – Partie 2

//www.dailymotion.com/relevance/search/Secrets.et.mysteres.du.monde.-.la.zone.51/video/x22zm9_secretsetmysteresdumondelazone51par_tech/1

*

Emission sur la base 51 – Partie 3

//www.dailymotion.com/relevance/search/Secrets.et.mysteres.du.monde/video/x22z5z_secretsetmysteresdumondelazone51par_tech/1

 

Le témoignage de David Adair et ses exploits scientifiques :

David Adair est un ingénieur de réputation mondiale spécialisé dans l'aérospatiale et l'aéronautique ayant travaillé pour l'armée américaine (l'Air Force et la Navy) ainsi que pour d'importantes firmes en armement.

C'est également un surdoué. En 1965 il construit sa première fusée. En 1971, il gagne le Most Outstanding in the Field of Engineering Sciences de l'USAF. A cette époque il invente un moteur de contention de fusion électromagnétique.

En 1973 il conçoit et fabrique le système mécanique permettant de changer les moteurs de turbine de jets qui fait encore référence aujourd'hui.

En 1997, Adair apporte son témoignage au projet Révélation du CSETI. Lire le témoignage

Son intégrité et sa sincérité ne peuvent en aucun cas être mises en doute contrairement à celles de Robert Lazar.

Lors de son bref séjour dans la base 51 il y a plus de 30 ans, il a pu observer deux pistes d'envol de plus de 3 000 mètres chacune.
Arrivé au hangar central, le sol s'est affaissé. Un ascenseur géant a mené les visiteurs à environ 60 m sous terre.
Apparemment l'installation souterraine est gigantesque. Elle est surmontée d'une sorte de toit en cascade, un peu comme un arc-en-ciel.
Puis, les murs ont glissé devant lui et il a pu ainsi voir de grands espaces de travail et des bureaux.

On lui a fait voir un réacteur de la taille d'un autobus. Selon lui, le réacteur était incroyablement sophistiqué et d'une technologie très avancée. L'engin ne comportait aucun boulon, ni soudure apparente.
Le plus étrange était que la matière semblait sensible au toucher, comme vivante. Elle semblait réagir aux ondes.

Le réacteur qu'il venait d'inventer était bien primitif à côté de cet engin.

Aujourd'hui, des recherches officielles sont menées sur des avions de combat. Le pilote est relié grâce à des électrodes au cerveau commande de l'avion.
Ce sont les pensées du pilote qui font réagir l'engin. Il y a donc une véritable relation symbiotique entre le pilote et son avion.
Le réacteur observé dans la zone 51 dans les années 70 était conçu selon le même principe ; changeant de couleur en fonction de l'état d'esprit de celui qui le touchait.
Mais, à cette époque, aucun pays ne possédait une telle technologie.

C'est le seul scientifique a avoir observé directement ce qu'il considère comme étant un réacteur symbiotique, voire biologique, d'origine extraterrestre.

Interview du journaliste Robert Stanley en 2002 au cours duquel David Adair raconte son expérience de la zone 51.

 

Autre Interview de David Adair

//www.dinosoria.com/zone_51.htm

Base spatiale ou "projets noirs" ?

Si l'on privilégie l'hypothèse de la base de recherche, on ne peut que se poser certaines questions.
»Comment les américains ont-ils fait pour prendre une telle avance technologique ? » ; « Pourquoi ces engins révolutionnaires qui semblent pourtant voler ne font pas l'objet d'une commercialisation ou au moins d'un usage militaire ? » ; « D'où les américains tiennent-ils leurs connaissances ? ».

Les Etats-Unis, l'Union Soviétique et l'Europe ont eu une avancée technologique assez similaire jusqu'à présent.
Pourtant, dans ce cas précis, déjà il y a plus de 30 ans, si l'on s'en réfère au témoignage de David Adair, les Etats-Unis avaient en leur possession une technologie totalement inconnue et très en avance pour l'époque.

Cette base n'est pas un mythe. A chacun de se forger sa propre opinion mais il est tout de même étrange qu'une simple base de recherche fasse l'objet d'un tel mur du silence.

De nombreux prototypes issus des « projets noirs » sont bien connus et ont été photographiés avec l'autorisation des autorités.

Lockheed SR-71 Blackbird. C'est un avion espion qui vole à Mach 3,2 et met 300 km à faire demi-tour ! Il a repris du service recemment

Les Etats-Unis ne sont pas les seuls à maîtriser la technologie des avions quasi-triangulaires. C'est sans doute pourquoi, il y a de plus en plus d'obervateurs qui décrivent des "ovnis" de cette forme.

Certaines firmes américaines ont même dans les années 60 construits des dirigeables triangulaires, notamment le Big Wing, un immense dirigeable triangulaire d'environ 200 m d'envergure.

Il existe deux grandes théories qui s'affrontent :

Les uns pensent que le gouvernement américain essaye de mettre au point des technologies militaires capables de leur donner la victoire en cas de conflit mondial.

Les autres prétendent que la menace ne vient pas de la Terre mais de l'espace.

Existe-t-il vraiment une menace qui pourrait ébranler les fondements mêmes de notre société ? Si des engins américains sont responsables des observations d'ovnis, pourquoi l'Air Force teste t-elle ses engins à l'etranger ? Il y a pourtant suffisament de déserts aux Etats-Unis.

Il serait surtout temps que l'armée américaine cesse de cultiver le secret ce qui éviterait le doute et surtout de voir fleurir des théories farfelues.

 

 

CV de David Adair (1954)

Home

Adair naît en 1954. En 1965 il construit sa 1ère fusée. En 1971 il gagne le Most Outstanding in the Field of Engineering Sciences de l'USAF. A cette époque il invente et développement un moteur de contention de fusion électro-magnétique avec l'aide de la NSF puis avec le DoD et la NASA sous l'autorité du général Curtis LeMay. Le 20 Juin, il est à la Zone 51.

En 1973 il conçoit et fabrique le système mécanique permettant de changer les moteurs de turbine de jets qui fait encore référence aujourd'hui.

That, at the age of 17, he was allowed to ignite and fly this fusion rocket from White Sands Missile Range in NM aimed at Area 51 in Nevada. That it worked the first time without prior testing.

That he did work out equations on a board that were similar to those of Steven Hawking and met with Steven who told him that some of this math came to him (SH) in dreams as well.

En 1997, Adair apporte son témoignage au projet Révélation du CSETI.

Auteur de :

  • America's Fall From Space (non publié)

 

-----------------------------------------------------------

L'association CSETI est connue mondialement et a recueilli le témoignage de David ADAIR et le rôle de la CSETI est de recueillir les témoignages d'OVNI et d'extraterrestres auprès des militaires et des officiels.

 

C. S. E. T. I. (1990)

Home

Center for the Study of Extraterrestrial Intelligence, centre d'étude de l'intelligence extraterrestre, dirigé par le docteur Greer.

Le CSETI est convaincu de la réalité de visites de civilisations extraterrestres sur Terre, comme le montre ses initiatives :

  • l'initiative RR5 (the CE-5 Initiative), visant à entreprendre des recherches et une avoir une réelle démarche diplomatique en vue d'un contact avec des civilisations extraterrestres, pour aboutir à une relation stable, pacifique et au bénéfice des deux parties
  • la coalition du projet Starlight (The Project Starlight Coalition), visant à éduquer l'ensemble les secteur de la société humaine à propos de ce sujet de manière crédible et non aggressive.
  • le projet révélation (the disclosure project, traduit en français), qui recueille depuis Août 2000 le témoignage de plus d'une centaine de militaires ou employés du gouvernement témoins d'événements ou de projets liés aux ovnis dans le monde entier.

Le 9 avril 1997, le CSETI déclara avoir contacté des extraterrestres.

CSETI
PO Box 4556
Largo, MD 20775
USA
Tél.: 1-888-ET-CSETI (1-888-382-7384) [USA Only]
ou 1-301-249-3915
Fax: 1-877-92-CSETI (1-877-922-7384) [USA Only]
ou 1-650-373-2675
E-mail: coordinator@cseti.org
 
 
--------------------------------------------------------------------------------
 

R. R. 5

Abbréviation de Rencontre Rapprochée du 5ème type, catégorie officieuse de rencontre rapprochée décrivant une communication entre une personne et l'occupant d'un ovni.

le CSETI a développé l'initiative RR5 (the CE-5 Initiative), visant à entreprendre des recherches et une avoir une réelle démarche diplomatique en vue d'un contact avec des civilisations extraterrestres, pour aboutir à une relation stable, pacifique et au bénéfice des 2 parties.

--------------------------------------------------------------------------------------

Steven M. Greer (docteur)

Home  >  Enquête  >  Références  >  Privées  >  Ufologues

Greer a étudié et travaillé aux Etats-Unis, en Europe, dans les Caraïbes et en Israël, où il a travaillé 3 ans au Centre Mondial de Baha'i Faith à Haifa. Avant de devenir médecin, Greer travaille beaucoup comme professeur de méditation et est président de la Société Internationale de Méditation aux Bahamas.

Spécialisé en médecine traumatique, Greer devient directeur du service des urgences du Caldwell Memorial Hospital (Caroline du Nord). Il est membre à vie de Alpha Omega Alpha, une société honorifique universitaire de médecins américains.

Il n'est plus aujourd'hui directeur de service des urgences. Fondateur et directeur du CSETI, il travaille avec des acteurs importants du monde militaire, civil et du gouvernement pour préparer et coordonner une annonce définitive de la détection de formes de vie extraterrestres.

Home  >  Enquête  >  Références  >  Privées  >  Ufologues

-------------------------------------------------------------------------------------------

Le projet Révélation : site en anglais

//www.disclosureproject.org/

Le projet Révélation : site en français :

//disclosure.free.fr/

La lettre en français du projet :

//disclosure.free.fr/lib/cosmic_deception.doc

Le rapport en français du projet :

//disclosure.free.fr/le_projet_revelation.pdf

Les témoignages des militaires et des officiels qui témoignent des OVNI ont fait un livre en deux tomes traduits en français : REVELATIONS

//nouvelle.terre.chez-alice.fr/livre.htm

Préface du tome 1 :

Avant-propos de l'éditeur
C'est véritablement un pan fondamental de l'histoire humaine récente qui est ici mis à jour, et il nous donne un bien étrange éclairage sur les affaires des hommes avec d'"autres". Ceux qui se posent les questions qui dérangent la plupart de leurs contemporains (ou au pire, les font rire), ne seront pas surpris outre mesure par ce que révèlent les témoins rassemblés par le Dr. Steven Greer. On "savait" ou se doutait effectivement déjà d'un certain nombre de choses concernant la densité de population de la galaxie et du reste de l'Univers, comme des contacts qui ont été pris avec un certain nombre de gouvernements de la Terre.

Mais il manquait encore des témoignages fiables, et des faits précis que tout le monde serait susceptible de reconnaître. C'est maintenant chose faite grâce au "Disclosure Project" (site : www.
disclosureproject.org) du Dr. Greer qui "met à la disposition des membres du Congrès [américain] et des médias, près de 500 pages de témoignages officiels et plus de 4 heures de vidéo. Une multitude d'informations y sont présentées, notamment l'existence de 57 espèces ou races extraterrestres humanoïdes répertoriées et classées depuis 1989 par les scientifiques militaires, et la révélation que certains de ces extraterrestres sont à ce point semblables aux humains qu'ils se trouvent parmi nous depuis longtemps sans que nous en ayons conscience. Le Dr. Greer explique que tout ceci est de la plus haute importance pour la planète et les générations futures :
" Il faut absolument éviter de s'engager dans la voie de l'armement de l'espace, les extraterrestres nous mettent pacifiquement en garde contre cela afin de préserver la paix de l'univers. Nous partageons l'espace avec d'autres civilisations, ne leur soyons pas hostiles. Il est important que nous comprenions que c'est la fin de l'enfance de l'humanité, nous entrons dans l'âge adulte, c'est le début d'une civilisation cosmique. A cette fin, nous devons redevenir une humanité pacifique et unie. ""*

Il ressort de tout ceci que le moment est venu de nous demander – à l'instar de ceux qui s'interrogeaient voilà plus de cinq cents ans sur ce qu'il y avait de l'autre côté de l'océan – qui sont tous ces peuples de l'espace qui nous entourent, de près ou de loin, et quel est véritablement notre place dans cet univers largement habité, chose dont de moins en moins de gens doutent encore. Nous sommes en tout cas passés, sans nul doute possible, d'un statut d'explorateurs de notre planète à celui de planète explorée (mais est-ce vraiment si récent ?) : il nous incombe maintenant de ne pas reproduire les tragiques méprises du passé de la Terre qui ont fait de la rencontre des continents une sanglante tragédie (c'était, avaient-ils cru, les dieux blancs, les Viracochas, qui revenaient auprès des nations natives d'Amérique, pour ne prendre qu'un exemple). Il s'agit en effet de ne tomber ni dans quelqu'idôlatrie, ni dans quelque xénophobie que ce soit, mais d'aborder cette nouvelle rencontre avec l'idée que si la Terre est faite d'une infinité d'aspects, il ne saurait en aller autrement dans la galaxie... et même au-delà.

Il est en tout cas plus que grand temps pour cette humanité de se secouer d'une léthargie savamment entretenue, pour ouvrir enfin les yeux et laisser là le théâtre d'ombres que d'aucuns voudraient nous faire prendre pour la réalité. " Réveillez-vous ! " clament déjà autour de nous ces nouvelles générations qui, n'en doutons pas, savent de quoi elles parlent...


Ce que vous allez ainsi découvrir dans ce premier tome constitue une sorte d'entrée en matière avec une tonalité relativement classique au début, qui gagne en étrangeté au fur et à mesure que l'on avance dans le livre, pour se terminer par des témoignages étonnants à la fin de l'ouvrage, ceux-ci n'étant qu'un avant-goût de ce que le lecteur trouvera dans le tome 2...

N. B. : Il ne nous a pas été possible d'identifier tous les acronymes militaires présents dans ces témoignages, mais ceux qui restent inconnus ne nuisent en aucune façon à la compréhension de ce qui est dit ici.

* Extrait d'un article de la revue belge "Féli-Cité", cité dans "Celui qui vient – Les dossiers sur le gouvernement mondial" d'Anne Givaudan avec la collaboration du Dr. Antoine Achram, éditions SOIS, Plazac, 1996, nouvelle édition (N.d.E.).

Préface du tome 2 :

Avant-propos de l'éditeur
Voilà bientôt six mois que le tome 1 de "Révélations" est sorti en librairie et, à notre grande satisfaction, il nous a été possible d'en éditer le deuxième tome sans plus attendre. Le succès de l'ouvrage est cependant bien décalé par rapport à une certaine réalité de l'information. Voilà peu de temps encore, alors que nous écrivons ces lignes, les médias faisaient état de la découverte, par le télescope d'Arrecibo, d'un signal lumineux ayant mis cinquante ans à nous arriver et qui pourrait laisser imaginer un signal intelligent "extraterrestre". Ce seul conditionnel montre bien la teneur de la version officielle sur le sujet et combien est vertigineux le fossé qui la sépare de ce qui est, par exemple, affirmé dans tous ces témoignages.
Une interrogation quelque peu provocatrice nous vient à la bouche : combien de temps encore cette farce ubuesque va-t-elle durer ? Et c'est certainement ce qu'aura pensé la majorité de nos lecteurs, alors ? Alors las ! Rien ne bouge vraiment, aux Etats-Unis comme ailleurs...
Alors c'est à nous tous, en notre âme (et nous pesons le terme) et conscience, d'intégrer des informations que l'on ne trouve pas couramment - avec discernement, bien sûr - pour nous forger une nouvelle idée de notre monde et de l'Univers lui-même, et pour permettre à un avenir tout empreint de grandeur et de dignité humaines de balayer les sombres horizons devant lesquels on voudrait faire ployer ces mêmes consciences...
À toi, donc, lecteur, ces nouveaux témoignages : il s'en dégage d'ailleurs un parfum si étrange que tu percevras bientôt qu'il n'appartient qu'à toi de décider de ta réalité !

P. S. : étant donné que le concept d'énergie libre a apparemment fait, et fait encore couler autant d'encre que de kilo-octets, il nous a paru nécessaire de permettre à Frédéric Morin, du journal "Morphéus", de rédiger une mise au point qui mettra cette fois, espérons-le, tout le monde à peu près d'accord - scientifiques orthodoxes s'abstenir. Mais laissons-lui la parole :

Energie du point zéro, Energie Libre

Outre les témoignages qui sont inédits en France, "Révélations" évoque l'énergie libre comme une réalité dont il faut lever le secret afin de libérer l'humanité du joug des guerres de l'énergie et de la pollution globale.

Au vu des bribes scientifiques parcellaires mêlées aux témoignages, il est assez difficile de se représenter ce qu'est l'énergie libre dans cet ouvrage. Ce recueil de témoignages n'a pas pour vocation d'exposer scientifiquement l'énergie libre. Cependant, comme Monsieur Greer en fait le fer de lance de l'émergence d'une nouvelle civilisation, il nous paraît essentiel de planter le cadre théorique de l'énergie libre.

Le principe qui consiste à créer plus d'énergie qu'on n'en consomme dans un univers ou un espace temps unique est impossible. A ce titre, un grand nombre de scientifiques vous diront que les lois de la physique l'interdisent. Ils ont raison de leur point de vue, mais ont-ils une conception juste du cosmos ? Depuis les années 60, Andreï Sakharov a développé une cosmologie gémellaire (univers jumeaux). Ainsi, l'univers visible sous-tend un univers invisible. Si le cosmos est fait de matière (univers visible) et d'antimatière co-jointe (univers invisible), les lois de la physique classique sont relatives et la perspective de créer plus d'énergie que l'on en consomme n'est alors plus utopique.
L'univers visible ne représente que la moitié des forces qui s'exercent dans notre cosmos. Notre anti-univers est perceptible par défaut. En effet, ses forces interfèrent sur la répartition de nos galaxies, les vides intergalactiques ne sont pas issus de la seule force gravitationnelle mais résultent de masses d'antimatière qui repoussent en périphérie les galaxies de notre univers visible. Dans la perspective d'un univers jumeau les données changent. Notre cosmos, dans sa structure ultime, aurait alors 10 dimensions, 5 dans notre univers (3 dimensions, un temps et une identité propre à la nature de notre matière "entropique") et 5 dans l'univers jumeau (3 dimensions, un temps et une identité propre à la nature de sa matière "négentropique"). On sait aujourd'hui qu'un micro gramme d'antimatière de l'univers jumeau, lâché dans notre univers, aurait la puissance de plusieurs centaines de bombes H.
On peut donc aisément comprendre que lorsque l'on parle d'énergie du point zéro, d'une certaine manière on soustrait tout ce qui sous-tend notre espace-temps et on libère les forces de l'univers jumeau. Ce procédé peut être une fusion, fission chaude ou froide, une tension atomique ou vortex. Cette force naturelle cosmique peut alors s'exercer de manière infinitésimale et constituer une énergie supplémentaire dite surunitaire. C'est ce que l'on nomme d'ordinaire l'énergie libre avec un rendement (de notre point de vue) supérieur à un. Ce processus qui permet l'énergie surunitaire peut être réalisé n'importe où, c'est une source d'énergie cosmique infinie.

Pour les OVNI, on peut penser qu'ils transportent une charge d'antimatière de base qu'ils synthétisent pour les besoins en énergie de l'aéronef. Quant aux voyages hyperspatiaux (passage physique dans l'anti-univers) qui nécessitent de très puissantes énergies, on doit disposer de générateurs surunitaires à antimatière afin d'obtenir la puissance requise au moment voulu. Les OVNI fonctionneraient donc à l'énergie du point zéro, ou énergie libre. On comprend alors combien il est important de s'occuper sérieusement de la question OVNI, de recenser et d'analyser tous les témoignages à ce propos.
Depuis les années 50 les militaires russes et américains étudient avec assiduité le phénomène OVNI, allant jusqu'à développer des disciplines exobiologiques (études d'organismes biologiques extraterrestres). Ce sont des programmes stratégiques sous le sceau d'un secret défense supérieur à celui de l'arme atomique. C'est dire l'importance accordée à ce domaine.
Nous sommes confrontés aujourd'hui à une double révolution copernicienne : d'une part à une révolution cosmologique qui nous amène à devoir reconsidérer l'idée que nous nous faisons de l'univers avec les conséquences énergétiques et technologiques que cela suppose, d'autre part à une révolution anthropologique qui ouvre nos esprits sur l'existence d'intelligences extranéennes...

Frédéric Morin, Diplômé en Histoire de la Philosophie et des Religions, Université Paris X et Sorbonne
Directeur de publication du bimestriel MORPHEUS (www.morpheus.fr)
Sur simple demande, vous pouvez obtenir un journal gratuit à l'adresse suivante :
Morphéus Sarl, 57 rue du Maréchal Maunoury,
78700 Conflans Sainte Honorine, France.

Voilà bientôt six mois que le tome 1 de "Révélations" est sorti en librairie et, à notre grande satisfaction, il nous a été possible d'en éditer le deuxième tome sans plus attendre. Le succès de l'ouvrage est cependant bien décalé par rapport à une certaine réalité de l'information. Voilà peu de temps encore, alors que nous écrivons ces lignes, les médias faisaient état de la découverte, par le télescope d'Arrecibo, d'un signal lumineux ayant mis cinquante ans à nous arriver et qui pourrait laisser imaginer un signal intelligent "extraterrestre". Ce seul conditionnel montre bien la teneur de la version officielle sur le sujet et combien est vertigineux le fossé qui la sépare de ce qui est, par exemple, affirmé dans tous ces témoignages.
Une interrogation quelque peu provocatrice nous vient à la bouche : combien de temps encore cette farce ubuesque va-t-elle durer ? Et c'est certainement ce qu'aura pensé la majorité de nos lecteurs, alors ? Alors las ! Rien ne bouge vraiment, aux Etats-Unis comme ailleurs...
Alors c'est à nous tous, en notre âme (et nous pesons le terme) et conscience, d'intégrer des informations que l'on ne trouve pas couramment - avec discernement, bien sûr - pour nous forger une nouvelle idée de notre monde et de l'Univers lui-même, et pour permettre à un avenir tout empreint de grandeur et de dignité humaines de balayer les sombres horizons devant lesquels on voudrait faire ployer ces mêmes consciences...
À toi, donc, lecteur, ces nouveaux témoignages : il s'en dégage d'ailleurs un parfum si étrange que tu percevras bientôt qu'il n'appartient qu'à toi de décider de ta réalité !

P. S. : étant donné que le concept d'énergie libre a apparemment fait, et fait encore couler autant d'encre que de kilo-octets, il nous a paru nécessaire de permettre à Frédéric Morin, du journal "Morphéus", de rédiger une mise au point qui mettra cette fois, espérons-le, tout le monde à peu près d'accord - scientifiques orthodoxes s'abstenir. Mais laissons-lui la parole :

Energie du point zéro, Energie Libre

Outre les témoignages qui sont inédits en France, "Révélations" évoque l'énergie libre comme une réalité dont il faut lever le secret afin de libérer l'humanité du joug des guerres de l'énergie et de la pollution globale.

Au vu des bribes scientifiques parcellaires mêlées aux témoignages, il est assez difficile de se représenter ce qu'est l'énergie libre dans cet ouvrage. Ce recueil de témoignages n'a pas pour vocation d'exposer scientifiquement l'énergie libre. Cependant, comme Monsieur Greer en fait le fer de lance de l'émergence d'une nouvelle civilisation, il nous paraît essentiel de planter le cadre théorique de l'énergie libre.

Le principe qui consiste à créer plus d'énergie qu'on n'en consomme dans un univers ou un espace temps unique est impossible. A ce titre, un grand nombre de scientifiques vous diront que les lois de la physique l'interdisent. Ils ont raison de leur point de vue, mais ont-ils une conception juste du cosmos ? Depuis les années 60, Andreï Sakharov a développé une cosmologie gémellaire (univers jumeaux). Ainsi, l'univers visible sous-tend un univers invisible. Si le cosmos est fait de matière (univers visible) et d'antimatière co-jointe (univers invisible), les lois de la physique classique sont relatives et la perspective de créer plus d'énergie que l'on en consomme n'est alors plus utopique.
L'univers visible ne représente que la moitié des forces qui s'exercent dans notre cosmos. Notre anti-univers est perceptible par défaut. En effet, ses forces interfèrent sur la répartition de nos galaxies, les vides intergalactiques ne sont pas issus de la seule force gravitationnelle mais résultent de masses d'antimatière qui repoussent en périphérie les galaxies de notre univers visible. Dans la perspective d'un univers jumeau les données changent. Notre cosmos, dans sa structure ultime, aurait alors 10 dimensions, 5 dans notre univers (3 dimensions, un temps et une identité propre à la nature de notre matière "entropique") et 5 dans l'univers jumeau (3 dimensions, un temps et une identité propre à la nature de sa matière "négentropique"). On sait aujourd'hui qu'un micro gramme d'antimatière de l'univers jumeau, lâché dans notre univers, aurait la puissance de plusieurs centaines de bombes H.
On peut donc aisément comprendre que lorsque l'on parle d'énergie du point zéro, d'une certaine manière on soustrait tout ce qui sous-tend notre espace-temps et on libère les forces de l'univers jumeau. Ce procédé peut être une fusion, fission chaude ou froide, une tension atomique ou vortex. Cette force naturelle cosmique peut alors s'exercer de manière infinitésimale et constituer une énergie supplémentaire dite surunitaire. C'est ce que l'on nomme d'ordinaire l'énergie libre avec un rendement (de notre point de vue) supérieur à un. Ce processus qui permet l'énergie surunitaire peut être réalisé n'importe où, c'est une source d'énergie cosmique infinie.

Pour les OVNI, on peut penser qu'ils transportent une charge d'antimatière de base qu'ils synthétisent pour les besoins en énergie de l'aéronef. Quant aux voyages hyperspatiaux (passage physique dans l'anti-univers) qui nécessitent de très puissantes énergies, on doit disposer de générateurs surunitaires à antimatière afin d'obtenir la puissance requise au moment voulu. Les OVNI fonctionneraient donc à l'énergie du point zéro, ou énergie libre. On comprend alors combien il est important de s'occuper sérieusement de la question OVNI, de recenser et d'analyser tous les témoignages à ce propos.
Depuis les années 50 les militaires russes et américains étudient avec assiduité le phénomène OVNI, allant jusqu'à développer des disciplines exobiologiques (études d'organismes biologiques extraterrestres). Ce sont des programmes stratégiques sous le sceau d'un secret défense supérieur à celui de l'arme atomique. C'est dire l'importance accordée à ce domaine.
Nous sommes confrontés aujourd'hui à une double révolution copernicienne : d'une part à une révolution cosmologique qui nous amène à devoir reconsidérer l'idée que nous nous faisons de l'univers avec les conséquences énergétiques et technologiques que cela suppose, d'autre part à une révolution anthropologique qui ouvre nos esprits sur l'existence d'intelligences extranéennes...

Frédéric Morin, Diplômé en Histoire de la Philosophie et des Religions, Université Paris X et Sorbonne
Directeur de publication du bimestriel MORPHEUS (www.morpheus.fr)
Sur simple demande, vous pouvez obtenir un journal gratuit à l'adresse suivante :
Morphéus Sarl, 57 rue du Maréchal Maunoury,
78700 Conflans Sainte Honorine, France.



20/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres