L'Avion Furtif Américain Northrop B-2 Spirit - Partie 2

 

Engagement [modifier]

Carrière opérationnelle [modifier]

Les 21 appareils opérationnels dépendent du 509th Bomb Wing (l'escadre qui a effectué les deux bombardements nucléaires sur le Japon en 1945) basé à Whiteman Air Force Base (État du Missouri) qui est l'unique groupe de l'US Air Force à être équipé de B-2. Celui-ci se compose de 2 escadrilles, les 325th et 393rd Bomb squadron. Un B-2 au minimum est constamment en Californie pour servir de banc d'essais.

Le premier bombardier opérationnel fut le Spirit of Missouri, réceptionné sur la base de Whiteman le 17 décembre 1993, le 90e anniversaire du premier vol des frères Wright.

L'escadre fut opérationnelle après la livraison de ces 20 avions en avril 1997.

L'USAF annonce que des missions de 50 heures seraient possibles, avec toutefois une bonne préparation et plusieurs ravitaillements en vol, ce qui veut dire que ces appareils peuvent frapper n'importe quel point de la planète.

Les pilotes de B-2 volent sur des avions d'entraînement supersoniques T-38 Talon pour maintenir les heures de vol nécessaires pour répondre à leurs exigences de mission.

Le point noir du B-2 est le fait qu'il est difficilement déployable en raison de la fragilité de son revêtement antiradar, ce qui lui interdit de stationner à l'extérieur de ses hangars trop longtemps. Des hangars démontables pressurisés connus sous le nom de B-2 Shelter System [B2SS] Extra Large Deployable Aircraft Hangar Systems ont été créés pour surmonter cette difficulté à partir de 1999 ; ils coûtent entre 2 et 2,5 millions de dollars pièce et nécessitent 29 sorties de C-130 pour leur transport[15].

Sa maintenance courante a été longtemps impossible en dehors de son unique base de Whiteman à cause des soutiens logistiques très spécifiques qu'il nécessite et qui n'étaient disponibles que sur cette base jusqu'à la création de ces hangars démontables et la construction sur les bases de Andersen Air Force Base sur l'île de Guam dans l'Océan Pacifique, de Diego Garcia dans l'Océan Indien et de la base de la Royal Air Force de RAF Fairford en Angleterre de bâtiments pouvant le recevoir.

Des améliorations portant sur le revêtement furtif du B-2 le rendant plus résistant à l'humidité et nécessitant une maintenance allégée, grâce notamment à un système de diagnostic des revêtements furtifs, sont actuellement en cours.

Sa lourde maintenance fait qu'au maximum la moitié de la flotte de B-2 peut être utilisée au même moment en opérations.

Lors de la réception des premiers avions, il fallait faire une révision générale toutes les 200 heures de vol. En 1999, ce délai a été porté à 600 heures.

Au dessus de Whiteman Air Force Base, le siège de la 509th Bomb Wing
Au dessus de Whiteman Air Force Base, le siège de la 509th Bomb Wing

Opérations de combat [modifier]

De bas en haut : Le B-2 conçu dans les années 1980, B-1B conçu dans les années 1970 et B-52 conçu dans les années 1950, les 3 générations de bombardiers stratégiques en service dans l'USAF dans les années 2000
De bas en haut : Le B-2 conçu dans les années 1980, B-1B conçu dans les années 1970 et B-52 conçu dans les années 1950, les 3 générations de bombardiers stratégiques en service dans l'USAF dans les années 2000

Son baptême du feu eut lieu durant la guerre du Kosovo où sur les 21 appareils, un pool de 9 participa à l'opération Allied Force, et un maximum de 6 simultanément.

Le 24 mars 1999, deux B-2 lâchèrent leurs bombes sur des cibles yougoslaves au cours d'une mission de 31 heures.

Après 11 semaines d'opérations, ils effectuèrent un total de 49 sorties en décollant et atterrissant de leur base de Whiteman sans escale pour des missions de 28 à 32 heures, 45 largages avec environ 700 missiles et bombes JDAM guidées par GPS dont ce fut la première utilisation au combat, soit 11 % des munitions larguées pour moins d'un pour cent de l'ensemble des raids de bombardements menés par l'OTAN. 80 % des cibles auraient été détruites dès la première passe.

Ses cibles furent diverses : bases aériennes et terrestres, ponts, bâtiments administratifs mais cette campagne fut marquée par le bombardement de l'ambassade de la république populaire de Chine à Belgrade le 7 mai à minuit (heure locale); officiellement, cette bavure serait due à une erreur d'adresse, le bâtiment ayant auparavant appartenu au ministère de la défense Yougoslave.

Six B-2 ont participé aux trois premiers jours de l'opération Enduring Freedom, l'intervention américaine en Afghanistan fin 2001, exécutant des frappes dès les premières heures du conflit le dimanche 7 octobre 2001.

Une mission a duré 44 heures, la plus longue sortie de combat dans l'histoire de la guerre aérienne pour un avion (un Zeppelin effectua une mission de 95 h en 1917), avec le vol d'un B-2 de Whiteman jusqu'en Afghanistan, l'attaque de ses cibles, un atterrissage sur l'île de Diego Garcia dans l'Océan Indien pour réapprovisionner en combustible, réarmer, prendre un nouvel équipage tandis que les moteurs restaient au ralenti. Ceci fait, le B-2 est allé de nouveau sur l'Afghanistan laisser tomber ses charges, et est finalement revenu à Whiteman.

La majorité des missions décollèrent toutefois de cette île.

Quatre B-2 ont également participé à l'opération libération de l'Irak en 2003 ou ils larguèrent 583 JDAM[16].

Un B-2 de nuit à Guam
Un B-2 de nuit à Guam

Variantes et ordre de combat [modifier]

Variantes [modifier]

Block 10 [modifier]

Les appareils AV-7 à AV-16 furent construits suivant la configuration standard Block 10 (B-2A-NO). Cette configuration limitait le B-2 à transporter 16 bombes B83 ou Mk 84, et restreignait son utilisation à des missions de 2 à 3 appareils partant de Whiteman, mais avec l'option de regagner une autre base de l'Air Force. L'AV-12 jusqu'au AV-16 furent mis au standard Block 20 en 1996/97.

Block 20 [modifier]

Les appareils AV-17 à AV-19 furent construits au standard Block 20. La configuration Block 20 permettait à l'appareil d'emporter 36 bombes ou 16 900 kg de bombes JDAM. En parallèle avec le JDAM, le GPS-Aided Targetting System (GATS) fut aussi installé.

Block 30 [modifier]

L'AV-20 et l'AV-21 furent construit suivant la configuration finale, le Block 30. Ce dernier permet l'emport de 80 bombes Mk 82 de 225 kg et mines Mk 62 ou 37 Mk 117 de 340 kg. Un système de communication par satellite (Milstar) a été ajouté, et le système de planning de mission y est entièrement fonctionnel ainsi qu'une liaison 16 (Intranet militaire) . De 1995 à novembre 2000, tous les B-2 ont été porté à ce niveau, y compris le prototype qui est depuis opérationnel et peut effectuer des missions de combat.

B-2C [modifier]

Une nouvelle version du B-2A, connue sous le nom de B-2C (C pour conventionnel) basée étroitement sur le B-2A Block 30 a été proposé fin 2001, il aurait de nouveaux ordinateurs et radar beaucoup moins coûteux que ceux actuels et son électronique serait remplacée par les processeurs commerciaux disponibles immédiatement. Ce plan impliquerait la production de 40 B-2C supplémentaires sur une période de 10 ans pour un coût total de 28 milliards de dollars. Il a très peu de chances de voir le jour.

B-2 au dessus de l'océan Pacifique accompagné de F-15E
B-2 au dessus de l'océan Pacifique accompagné de F-15E

Liste des bombardiers B-2 [modifier]

Désignation   N° de série Nom formel Nom informel
AV-1 82-1066 Spirit of America Fatal Beauty
AV-2 82-1067 Spirit of Arizona Ship From Hell, Murphy's Law
AV-3 82-1068 Spirit of New York Navigator, Ghost, Afternoon Delight
AV-4 82-1069 Spirit of Indiana Christine, Armageddon Express
AV-5 82-1070 Spirit of Ohio Fire and Ice, Toad
AV-6 82-1071 Spirit of Mississippi Black Widow, Penguin, Arnold the Pig
AV-7 88-0328 Spirit of Texas Pirate Ship
AV-8 88-0329 Spirit of Missouri  
AV-9 88-0330 Spirit of California  
AV-10 88-0331 Spirit of South Carolina  
AV-11 88-0332 Spirit of Washington  
AV-12 89-0127 Spirit of Kansas  
AV-13 89-0128 Spirit of Nebraska  
AV-14 89-0129 Spirit of Georgia The Dark Angel
AV-15 90-0040 Spirit of Alaska  
AV-16 90-0041 Spirit of Hawaii  
AV-17 92-0700 Spirit of West Virginia  
AV-18 93-1085 Spirit of Oklahoma Spirit of San Francisco
AV-19 93-1086 Spirit of Kitty Hawk  
AV-20 93-1087 Spirit of Pennsylvania Penny the Pig
AV-21 93-1088 Spirit of Louisiana  
AV-22 – AV-165 Abandonné      
Source : FAS.ORG

Le AV-4 n° de série 82-1069 Spirit of Indiana sur la Andersen Air Force Base de Guam en compagnie de F/A-18 et de de F-16 lors de manœuvres en 2006.
Le AV-4 n° de série 82-1069 Spirit of Indiana sur la Andersen Air Force Base de Guam en compagnie de F/A-18 et de de F-16 lors de manœuvres en 2006.

Notes [modifier]

Noshir Gowadia, un des principaux ingénieurs ayant conçue le B-2, notamment le système de propulsion et le système de défense contre les missiles à auto-directeurs infrarouges est arrété en 2005. Il est accusé d'avoir livré des informations confidentielles sur celui-ci à plusieurs États (incluant l'Allemagne, la République populaire de Chine, Israel, l'Iran, l'Inde et la Suisse) à partir de 1999 [17].

Références [modifier]

  1. (en) Caractéristiques sur Aerospace Web
  2. (en) United States General Accounting Office (GAO) B-2 Bomber: Cost and Operational Issues (Letter Report, 08/14/97, GAO/NSIAD-97-181).
  3. Air et cosmos, 15 décembre 2006
  4. (en) Page de Boeing sur le B-2
  5. (en) Fiche sur le AN/APQ-181 par Raytheon
  6. (fr) Northrop Grumman To Continue B-2 Radar Modernization Program, El Segundo, 7 mai 2003
  7. (en) B-2 to receive maintenance boost, 5 mars 2002, Flight International
  8. (en) Northrop Grumman Team Successfully Tests New Communications Link for B-2 Bomber That Will Improve Pilots' Ability to Share Information, 31 août 2005, Northrop Grumman
  9. (en) Biographie sur les citoyens d'honneur de la cité de Lancaster, Californie
  10. (en) Vidéo de Boeing sur l'exercice
  11. (en) Defense Threat Reduction Agency.
  12. Air & Cosmos N°2089 du 31 août 2007 p.29
  13. (fr) Page d'Aeroweb qui penche sur la possibilité d'utilisation de l'électroaérodynamique et la création d'un plasma autour du B-2
  14. (fr) Dossier de J.P Petit sur sa théorie concernant le B-2
  15. (en) B2SS sur Global Securty
  16. (en)[pdf]Document interne de l'USAF sur le B-2
  17. (en) Dossier sur Noshir Gowadia du Centre for Counterintelligence and Security Studies

Voir aussi [modifier]

Sources [modifier]

  • (fr) Alain Pelletier, Les avions et engins Northrop Des origines à nos jours, Minidocavia n° 21, 2006
  • (fr) Alain Pelletier, Les ailes volantes Histoire mondiale des ailes volantes et des avions sans queue, ETAI, 1999
  • (fr) Collectif, Alliés et Adversaires, DID Ltd, World Air Power journal, 1997
  • (fr) Doug Richardson, Les avions furtifs, 1991, ISBN 2-7312-0815-5

Bibliographie [modifier]

  • (en) Ole Steen Hansen, The B-2 Spirit Stealth Bomber, Capstone Press, 2005, ISBN 0736852557
  • (en) E. E. Basmadjian, The B-2 Spirit, Rosen Publishing Group, 2003, ISBN 0823938697
  • (en) P. R. Fittant, Spirit Flight, Salvo Press, 2003, ISBN 1930486421
  • (en) Bill Sweetman, Combat legend: B-2 Spirit, Airlife Publishing, Ltd, 2003, ISBN 1840374179
  • (en) Bill Sweetman, Stealth Bombers: The B-2 Spirits, Capstone Press, 2001, ISBN 0736807918
  • (en) Steve Pace, B-2 Spirit: The Most Capable War Machine on the Planet, McGraw-Hill, 1999, ISBN 0071344349
  • (en) William G. Holder, Northrop-Grumman B-2 Spirit: An Illustrated History , Schiffer Publishing, 1998, ISBN 0764305913
  • (en) Jay Miller, Northrop B-2 Spirit , Midland Publishing Ltd, 1995, ISBN 1857800397
  • (en) B-2 Spirit in Action, Squadron/signal publications

Ouvrages de fiction [modifier]

  • (fr) Timothy Rizzi, Chasseur fantome (Nightstalker, New York, 1992), Claude Lefranq Éditeurs, Bruxelles, 1997, ISBN 2871533466

Articles connexes [modifier]

commons:Accueil

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur le B-2 Spirit.

Développement lié
Aéronefs comparables
Ordre de désignation
Divers

Liens externes [modifier]



07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 258 autres membres