DECLARATIONS DES HOMMES POLITIQUES ET OFFICIELS

 

DECLARATIONS DES HOMMES POLITIQUES ET OFFICIELS

"Si je suis élu président, je ferai en sorte que toutes les informations détenues par ce pays sur les observations d'OVNI
soient disponibles pour le public et les scientifiques. Je suis convaincu que les OVNI existent parce que j'en ai vu un."

Jimmy Carter - Président des Etats-Unis d'Amérique 1977 / 1981 - Pendant sa campagne présidentielle


Harry S. Truman - Président des Etats-Unis d'Amérique 1945 / 1953
Il déclare le 4 avril 1950 lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche : "Je peux vous assurer que les soucoupes volantes, si tant est qu'elles existent, ne sont construites par aucune puissance terrestre." Puis dans un communiqué de presse en décembre 1952 : "Ces phénomènes inexpliqués ne sont ni une arme secrète, ni une fusée, ni un nouveau type d'avion d'essai."

Dwight D. Eisenhower - Président des Etats-Unis d'Amérique de 1953 à 1961
Une rumeur, répandue à partir des témoignages de militaires et d'agents de la C.I.A. à la retraite, circule selon laquelle le président Eisenhower aurait rencontré une délégation extraterrestre sur une base aérienne américaine en 1954.

John F. Kennedy - Président des Etats-Unis d'Amérique de 1961 à 1963
Dans un mémorandum adressé au directeur de la C.I.A. le 12 novembre 1963, il écrit :
Objet : Examen de la classification de tous les dossiers OVNI concernant la Sécurité Nationale.
Comme convenu, j'ai engagé une action et ai demandé à James Webb de mettre en place un programme avec l'Union Soviétique d'exploration commune de l'espace et de la lune.
Il serait particulièrement utile que vous réexaminiez les cas les plus menaçants afin de les identifier en toute bonne foi contrairement aux sources provenant de la C.I.A. et de l'U.S.A.F..
Il est important que nous puissions établir une distinction claire entre le connu et l'inconnu au cas où les Soviétiques considéreraient notre coopération étendue comme une couverture d'opération de collecte de renseignements sur leur défense et leurs programmes spatiaux.
Une fois ces données examinées, je souhaiterais que vous arrangiez un programme d'échange de données avec la NASA sur ce qui reste inconnu.
Ceci aidera les directeurs de mission de la NASA dans le domaine de la défense.
Je souhaiterais un rapport préliminaire sur l'examen des données avant le 1er Février 1964.

Gerald R. Ford - Président des Etats-Unis d'Amérique de 1974 à 1977
"Avec la ferme conviction que le public américain mérite une meilleure explication que celle donnée jusqu'ici par l'Armée de l'Air, je recommande fortement la création d'une commission d'enquête sur le phénomène OVNI. Il s'agit là de notre devoir envers le peuple afin de renforcer notre crédibilité face au phénomène OVNI et faire la plus grande lumière possible sur ce sujet."
Lors de son année au congrès

Jimmy Carter - Président des Etats-Unis d'Amérique de 1977 à 1981
"Si je suis élu président, je ferai en sorte que toutes les informations détenues par ce pays sur les observations d'OVNI soient disponibles pour le public et les scientifiques. Je suis convaincu que les OVNI existent parce que j'en ai vu un."
Pendant sa campagne présidentielle


Ronald W. Reagan - Président des Etats-Unis d'Amérique de 1981 à 1989
"...Obsédés par les rivalités du moment, nous oublions souvent tout ce qui unit les membres de l'humanité. Peut-être avons-nous besoin de quelque menace mondiale extérieure afin de prendre conscience de ce lien. Je pense quelquefois que nos différences disparaîtraient très vite si nous devions faire face à une menace extraterrestre. Et pourtant, je vous le demande : Une force extraterrestre n'est-elle pas déjà parmi nous ?"
Lors de la 42e Assemblée Générale des Nations Unies du 21 septembre 1987
Alors qu'il était gouverneur de Californie, il affirme avoir été témoin d'un OVNI, lors d'un vol.

William J. ( alias Bill ) Clinton - Président des Etats-Unis d'Amérique 1993 / 2001

"Pour autant que je sache, aucun vaisseau extraterrestre ne s'est écrasé à Roswell, Nouveau Mexique, en 1947. ...Si l'Armée de l'Air des Etats-Unis a récupéré des corps extraterrestres, ils ne m'ont rien dit non plus à ce sujet, et je veux connaître la vérité."
Novembre 1995

M. Mikhaïl Gorbachev - Président de l'URSS
"Au cours de notre rencontre à Genève, le Président des Etats-Unis m'a dit que si la Terre était confrontée à une invasion d'extraterrestres, les Etats-Unis et l'Union Soviétique réuniraient leurs forces pour la repousser. Je ne discuterai pas cette hypothèse, bien que je pense qu'il est encore trop tôt pour s'inquiéter d'une telle intrusion."
16 février 1987 lors d'un discours officiel au Kremlin
"Le phénomène OVNI existe vraiment, et il doit être traité sérieusement. "
4 mai 1990 journal "Jeunesse Soviétique

M. Robert Galley - Ministre de la Défense français
"Je dois dire que si les auditeurs pouvaient voir par eux-mêmes la masse de rapports arrivant de la gendarmerie chargée de mener les enquêtes, que nous faisons tous suivre au Centre National des Etudes Spatiales, ils verraient alors que tout cela est assez troublant.
Je crois que l'attitude d'esprit que l'on doit adopter vis-à-vis de ces phénomènes doit demeurer ouverte, c'est-à-dire qu'elle ne consiste pas à nier à priori.
Nos ancêtres des siècles précédents ont nié des quantités de choses qui nous paraissent aujourd'hui parfaitement élémentaires, qu'il s'agisse de la piézo-électricité, de l'électricité statique, sans parler d'un certain nombre de phénomènes liés à la biologie.
En fait, tout le développement de la science consiste à ce qu'à un instant déterminé on s'aperçoive que cinquante ans auparavant on ne savait rien et qu'on ne comprenait rien à la réalité des phénomènes."

21 février 1974 à la radio

Lord Amiral Hill-Norton - Chef d'état-major du ministère de la Défense de Grande-Bretagne - Président du conseil militaire de l'O.T.A.N. Il dirigea le groupe d'enquête sur les OVNI au sein de la chambre des Lords, formé en 1978
"Le fait que des objets, observés dans notre atmosphère ou même sur la terre ferme, ne puissent être assimilés à des objets construits par l'homme ou à un quelconque phénomène physique connu de nos scientifiques, semble évident.
Un très grand nombre d'observations ont été rapportées par des personnes dont le sérieux me paraît indiscutable. On sait maintenant que nombre d'entre d'eux ont été des observateurs compétents, tels que des officiers de police ou des pilotes civils et militaires. Leurs observations ont bien souvent été confirmées par des dispositifs techniques tels le radar ou, de manière encore plus crédible, des interférences avec divers appareillages électroniques."
1973

En 1985, il interpelle Lord Trefgarne, alors ministre délégué à la Défense, sur les observations d'OVNI de Rendelsham :
"Ou bien les officiers supérieurs de l'U.S.A.F. sont devenus fous ou bien ils ont bel et bien vu un OVNI."

Lord Trefgarne se contenta de répondre : "Vu la petite taille des objets, il est peu probable qu'ils aient été pilotés. De plus, aucune personne violant l'espace aérien britannique ne se signalerait par de tels jeux de lumières. Nous pouvons donc en conclure que l'incident est sans conséquence pour la sécurité nationale."

Ce à quoi Hill-Norton répondit : "Je n'ai aucun doute, quelque chose s'est posé à côté de cette base de l'U.S.A.F., et tout le monde a paniqué. Le ministère de la Défense, pour s'abriter, a affiché une attitude d'indifférence habituelle, en déclarant qu'il n'y avait aucun danger pour la sécurité nationale. Ainsi, soit tous ces gens, y compris les officiers supérieurs, ont été victimes d'hallucinations ( symptôme inquiétant chez des hommes dirigeant une base nucléaire ), soit ils ont effectivement observé un appareil. Dans un cas comme dans l'autre, la sécurité nationale du Royaume-Uni était en cause."

Général Douglas Mac Arthur

Il déclare le 8 octobre 1955 : "Les nations du monde devront s'unir car la prochaine guerre sera interplanétaire. Les nations de la Terre devront un jour faire front commun contre une attaque de peuples extraterrestres." Puis dans un discours devant l'Académie Militaire des Etats-Unis le 12 mai 1962 :
"Vous affrontez maintenant un nouveau monde, un monde de changements. Nous parlons en termes étranges, de l'exploitation de l'énergie cosmique, de l'ultime conflit entre la race humaine unie et les forces sinistres d'un autre système planétaire de la galaxie."

Henry Kissinger - Secrétaire d'état US - Prix Nobel de la paix 1973
Le 21 mai 1992 à Evian : "Aujourd'hui, les américains seraient outrés si les troupes des Nations Unies entraient dans Los Angeles pour rétablir l'ordre. Demain, ils leur en seront reconnaissants ! Ceci est spécialement vrai si on leur disait qu'il existe une menace extérieure, réelle ou fictive, mettant en péril notre existence même. Alors tous les peuples du monde supplieront leurs dirigeants de les délivrer de ce mal. Tout le monde craint l'inconnu. Quand les gens connaîtront ce scénario, ils abandonneront leurs droits individuels en échange de la protection de leur bien-être par les gouvernements. Il me semble évident que les gens ne sont pas prêts à entendre tout ce que savent certains de nos dirigeants. Peut-être que nos visiteurs extraterrestres peuvent décider qui est prêt pour la vérité et qui ne l'est pas. Peut-être est-ce une question de choix individuel."

Sénateur Barry Goldwater - Général de Brigade de réserve de l'US Air Force - Candidat à la présidence
"Je crois vraiment qu'il y a des extraterrestres dans l'espace. Il ne nous ressemblent peut-être pas, mais j'ai le sentiment très fort qu'ils se sont développés bien au-delà de nos capacités mentales."

"Il est vrai que l'on m'a refusé l'accès d'un complexe sur la base de Wight-Patterson à Dayton dans l'Ohio, et je n'ai jamais pu y pénétrer. Je ne peux pas vous dire ce qu'il y avait à l'intérieur. Nous connaissons les rumeurs concernant un OVNI capturé avec son équipage. Je n'ai jamais vu ce que j'appellerais un OVNI, mais j'ai des amis intelligents qui en ont vus."

"Je pense que des enquêtes gouvernementales top-secrètes dont nous ne savons rien sont en cours sur les OVNI , et nous n'en saurons jamais rien sauf si l'Armée de l'Air ne les révèle."

"Je crois les rapports des pilotes civils, de l'Armée de l'Air et de la Marine qui ont raconté qu'un OVNI avait volé près d'eux, juste à côté de leur avion et se sont éloignés à des vitesses incroyables."

"Je me souviens du cas où, en Géorgie, dans les années 50, un avion de la Garde Nationale a poursuivi un OVNI et n'est jamais revenu. Et je me souviens du cas où, à Franklin, dans le Kentucky, 4 avions militaires étaient allés en reconnaissance sur un OVNI. L'un d'entre eux explosa en plein vol et personne ne sut pourquoi."

"Cette affaire est devenue si secrète... qu'il est impossible d'obtenir la moindre information".
1979 dans une lettre à Lee Graham

L'Amiral Roscoe H. Hillenkoetter - Premier directeur de la C.I.A.
"Il est grand temps que le Congrès fasse éclater la vérité grâce à des auditions publiques. Derrière la scène, discrètement, des officiers de haut-rang de l'Armée de l'Air s'occupent des OVNI. Mais, par le secret officiel et le ridicule, on a amené les citoyens à croire que les OVNI sont des absurdités. Pour cacher les faits, l'Armée de l'Air a réduit au silence son personnel."
27 février 1960

"Des objets inconnus sont dirigés par une force intelligente... Il est impératif que nous apprenions d'où ils viennent et quel est leur but."
1986 dans "l'International UFO Reporter"


Amiral Delmer S. Fahrney - Responsable des missiles de l'U.S. Navy
"Il y a des objets qui rentrent dans notre atmosphère à de très hautes vitesses. Aucune Agence américaine ou russe n'est capable pour l'instant de reproduire les vitesses et les accélérations que ces objets volants sont capables d'atteindre d'après les indications des radars et des observateurs... Une "intelligence" dirige le vol de ces objets. Ils ne sont pas entièrement automatisés. La manière dont ils changent de position en formation entre eux indique que leurs mouvements sont dirigés."
16 janvier 1957 à Washington, D.C. lors d'une conférence de presse

Albert M. Chop - Directeur adjoint des relations publiques de la NASA - Rapporteur de l'US Air Force au sein du "Projet Blue Book".
"Je suis convaincu depuis longtemps que les soucoupes volantes sont réelles et d'origine extraterrestre. De plus, nous sommes observés par des êtres venant de l'espace."

Major E. J. Ruppelt - Responsable du "Project Blue Book" de l'U.S. Air Force
"Qu'est-ce qui constitue une preuve ? Faut-il qu'un OVNI atterrisse à l'entrée du Pentagone, auprès des chefs d'état-major ? Ou est-ce une preuve lorsqu'une station de radar au sol détecte des OVNI, envoie une escadrille d'interception, que les pilotes voient l'OVNI, le prennent au radar et le voient s'éloigner à une vitesse fantastique ? Est-ce une preuve seulement quand le pilote lui tire dessus et maintient sa version devant une cour martiale ? Ceci ne constitue-t-il pas une preuve ?"

Lord Dowding - Maréchal en chef de la Royal Air Force

"Bien sûr les soucoupes volantes sont réelles et d'origine extraterrestre."
Août 1954

M. Dick D'Amato - Sûreté nationale et internationale pour le sénateur Robert Byrd - Conseil National de la Sécurité US
"...Une faction occulte du gouvernement, d'une puissance incroyable a tenu secrètes les informations sur les OVNI et ils ont dépensé illégalement d'énormes sommes d'argent dans cette opération."
1991

Dr Brain T. Clifford - Pentagone
Cette réglementation, titre 14, section 1211 du "Code of Federal Regulations, a été adoptée le 16 juillet 1969 puis abrogée le 26 avril 1991.
"Le contact entre les citoyens américains et les extraterrestres ou leurs véhicules sont strictement illégaux. Tout contrevenant devient automatiquement un criminel recherché, punissable d'un an d'emprisonnement et de 5000 dollars d'amende." L'administrateur de la NASA a toute autorité pour décider, sans audition, si une personne ou un objet a été "exposé directement ou indirectement à un contact extraterrestre". Il peut également imposer une quarantaine indéterminée, sous garde armée, qui ne peut être cassée par aucune cour de justice. Cette loi, en contradiction avec la constitution américaine, est passée inaperçue au milieu d'un texte global long et fastidieux. Au pays de la liberté, des associations se battent pour faire abroger cette loi qui crée une nouvelle espèce de criminels, les contactés, que l'on peut ainsi réduire au silence si besoin était..."

5 octobre 1982 lors d'une conférence de presse

Colonel Philip Corso - Services secrets US
Une fois à la retraite, comme beaucoup d'autres, un homme a non seulement parlé mais il a écrit un livre en 1997 qui fit l'effet d'une bombe outre Atlantique. Le titre de ce livre est "The Day After Roswell", le jour après Roswell. Le Colonel Philip Corso, dans les services secrets américains depuis la seconde guerre mondiale, ne voulait pas mourir en emportant ses secrets sur l'événement le plus important du XXe siècle. Le Colonel Philip Corso affirme qu'un vaisseau extraterrestre a bien été récupéré à Roswell, Nouveau Mexique, en 1947, il a vu personnellement l'un des cadavres extraterrestres. De plus, au début des années 60, alors qu'il était en poste au Pentagone sous les ordres du Général Arthur Trudeau, on lui confia la mission top-secrète de diffuser des éléments de l'épave extraterrestre auprès de différentes firmes en relation avec la défense nationale susceptibles de récupérer et d'assimiler cette technologie. Le tout bien évidemment sous le couvert du plus grand secret, en laissant sous-entendre que ces éléments avaient été récupérés derrière le Rideau de Fer. Selon ses dires, ceci aurait été à l'origine du développement des circuits intégrés, des fibres optiques, des appareils de vision nocturne et du laser.

M. Nick Pope - Fonctionnaire au ministère de la défense de Grande-Bretagne
A été au coeur de la recherche sur les OVNI pendant 4 ans, de 1991 à 1994, a fait sensation en déclarant :"Je crois aux extraterrestres", et en publiant un livre "Open Skies, Closed Minds", ( Ciel ouvert, esprits fermés ). Il a eu accès à des informations top-secrètes et les nombreux cas d'observations sans explications rationnelles dont il a eu connaissance l'ont convaincu. Ses supérieurs hiérarchiques étaient furieux mais M. Nick Pope ne s'est pas rétracté.

Monsignor Corrado Balducci - Expert en théologie et en exorcisme du Vatican
Il fit plusieurs interventions à la télévision italienne en1998, pour déclarer que le contact avec les extraterrestres était un phénomène réel.
"... ces êtres existent, cela ne peut plus être mis en doute !... Ces rencontres extraterrestres ne sont pas démoniaques, elles ne sont pas le fait de désordres psychologiques, elles ne sont pas des cas de possessions, mais elles méritent d'être étudiées soigneusement."

Paul Hellyer - Ministre de la défense du Canada de 1963-67
Le 25 septembre 2005, dans un discours effrayant à l'Université de Toronto qui a attiré l'attention des journaux et des magazines traditionnels, Paul Hellyer, à indiqué publiquement : "Les UFOs, sont aussi vrais que les avions qui volent au-dessus de votre tête." Paul Hellyer a continué : " je suis également concerné quant aux conséquences que pourraient avoir une guerre intergalactique, j'ai mon mot à dire !... C'est maintenant le moment de révéler qu'il y a des civilisations extraterrestres qui visitent la terre!"

L'Association COMETA
liée à l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale, composée d'officiers supérieurs, d'ingénieurs et de scientifiques, a rediger un rapport ( le fameux RAPPORT COMETA ) en 1999 qui se termine par 6 recommandations visant à renforcer l'étude du phénomène, transmis au Président de la République ainsi qu'au Premier Ministre. Le rapport conclu entre autre, à "l'existence physique quasi-certaine d'objets volants inconnus".
Voir:
Le rapport Cometa



19/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres